PDA

Voir la version complète : Restructuration du DRS et mise à la retraite du général Toufik, Amar Ghoul : “Il faut s’attendre à d’autres changem


Paleem
20/09/2015, 18h10
Amar Ghoul, chef de Tajamou Amel El-Djazaïr (Taj), trouve que les changements opérés par le chef de l’État à la tête des services “est une chose normale et naturelle”. Ce changement, a estimé M. Ghoul, hier, lors de l’ouverture de la réunion du bureau politique de son parti, ne doit pas “être nourri d’autant de lectures et d’analyses”. Une opération, somme toute, logique et qui s’inscrit, a-t-il précisé, dans le cadre de la modernisation et du renforcement du DRS. Amar Ghoul a, par ailleurs, laissé entendre que d’autres changements interviendront dans un proche avenir.
Sur ce, il a invité la classe politique, la presse et les observateurs à ne pas verser dans les lectures “farfelues”, les “approximations” et aussi “la quête d’un positionnement politique”. “Tout ce qui
se fait en Algérie est le fruit de concertation et de dialogue”,
a-t-il encore asséné. Le chef de Taj s’est dit “non intéressé” par un probable remaniement ministériel. Cela s’exécute selon la volonté du Président qui jouit de toute cette latitude de nommer ou de mettre fin aux fonctions des ministres. L’important, a-t-il dit, “est de trouver les solutions aux défis qui s’imposent au pays et préserver les acquis”. Sur le plan économique, M. Ghoul a souligné que “la situation est stressante”, mais “elle n’est pas grave”.
Rétorquant à Benflis, ancien chef de gouvernement, Amar Ghoul a rappelé que “le déficit budgétaire n’est pas l’apanage de l’Algérie”, mais des cas similaires existent de par le monde, sauf que, pour M. Ghoul, Benflis, qu’il ne cite pas, “fait feu de tout bois et que le déficit existait bel et bien lorsqu’il était à la tête du gouvernement”.
“Les solutions à la crise économique sont à notre portée”,
a-t-il rassuré, apportant au passage “son soutien” à la réunion gouvernement-Cnes, aujourd’hui, qui sera, a-t-il expliqué, un rendez-vous pour ausculter l’économie nationale et donner de nouvelles orientations pour bâtir une économie diversifiée. Concernant la Constitution, Amar Ghoul a indiqué qu’elle sera “celle de tous les Algériens” et que le chef de l’État fera en sorte de proposer un texte qui mettra en valeur les libertés, l’opposition politique, la séparation des pouvoirs… Il a aussi évoqué l’initiative “de rempart” qu’il a lancée. Il a expliqué qu’elle est ouverte à tous les courants et ne s’oppose à aucune initiative, y compris la CLTD ou l’Isco.


Liberté Algérie

citoyen
20/09/2015, 18h35
>>>Tout ce qui se fait en Algérie est le fruit de concertation et de dialogue

La concertation et le dialogue ont donné lieu à l'un des plus gros scandales de la planète, une autoroute en ruine pour un coût de 13 milliards de dollars.

" مثل الذين حملوا التوراة ثم لم يحملوها كمثل الحمار يحمل أسفارا"

SamyBey
20/09/2015, 19h38
Oui Mr ghoul les autres changements : bouteflika qui va bientôt s'en aller et Gaid salah qui sera limogé s'il accepte de partir ou s'il ne fait pas un coup d'état comme au burkina fasso

Cookies