PDA

Voir la version complète : Industrie Algérienne : Croissance Vs nationalisme


Stanislas
16/01/2005, 09h47
Le magnat indien de l'acier et patron de Mittal Steel International (1) vient de d'acquerir les 30% restants du complexe El-Hadjar. Il détient actuellment 100 % de ce complexe de 1.8 millions de tonnes par an d'acier. Le complexe à produit en 2004 1,2 millions de tonnes et prévoit 1,5 millions de tonnes pour l'année 2005, avec la mise en service du second haut fourneau. Une rencontre est prévu entre Laksmi Mittal le Président de ce groupe international avec le president de la République selon ElWatan ou avec le Premier Ministre selon Libérté pour l'acquisition du groupe TPL (7 sites) du groupe Anabib et du Groupe Emb leader de l'emballage en Algérie. En somme la quiasi totalité de l'industrie metallurgique algérienne serait entre les mains des indiens qui de leurs parts reboostent notre industrie. La question que je veut partager avec les forumistes.

Faut il sacrifier notre souverainté et indépendance économique pour relancer notre économie ?

(1) Mittal Steel est numéro un mondial de l'acier. Il est coté sous le sigle de MT à la bourse de New-York.

zek
16/01/2005, 11h06
Qu’est ce que je peux dire, cette aciérie était condamnée à la fermeture sans cette reprise, l’état n’a pas de bons gestionnaires, même l’état français a renfloué pas mal d’entreprises publiques avant de les privatiser ou de mettre une grande partie de leur capital sur le marché boursier pour cause de mauvaise gestion et de banqueroute, Crédit Lyonnais, Bull, Gan, UAP, Renault, Usinor, Air France et je dois en oublier pas mal.

Pour moi l’Algérie doit privatiser ses entreprises non stratégiques et garder seulement Sonatrach, mais ce que je ne comprends pas pourquoi ne pas garder 49 % pour avoir un œil sur le conseil d’administration, pour ma part l’état aurait pu garder ses 30 % dans El-Hadjar au moins par fierté nationale, à défaut, mettre ces 30 % sur le marché des actions pour que des Algériens puissent en être propriétaire même si c'est un milliardième du capital sur le papier.

Thirga.ounevdhou
16/01/2005, 11h47
Faut il sacrifier notre souveraineté et indépendance économique pour relancer notre économie ?


C’est une très bonne question que je reposerai a mon tour, je ne suis pas bien place pour répondre, je fais appel a ceux qui s’y connaissent en économie, économie politique…
l’Algérie est entraîne de se vendre par portions , toutes les entreprises sont mises en vente même la sonatrach (des négociations… mais l’objectif est claire).
Voila ou peut aboutir la mauvaise gestion, les profits et les intérêts personnel des gestionnaires…les dettes, l’arrêt de ces entreprises et en fin la privatisation et la vente…

Stanislas
18/01/2005, 11h17
Le probléme avec Mittal Steel, en Algérie, n'est pas la prise de controle du capital, mais la maniére de diriger des indiens. En effet, et je peut me tromper Mittal Steel ne fait pas confiance aux Algériens. Les postes stratégiques sont confiés à des indiens qui sont venus s'installer avec leur familles. Les Algériens ne s'occupent que de l'application des directives indiennes. Zek, nous expliqué, à juste titre, que des dizaines d'entreprises sont tombés sous le giron de groupes internationaux. Seulement le coeur des entreprises est restée Francais et seulement le capital est detenu par des financiers etrangers.

Cookies