PDA

Voir la version complète : Tension sur le pain à Alger


Page : [1] 2 3

Raco
26/09/2015, 20h10
Le pain manque à Alger. De longues files d’attente se sont formées ce samedi devant les boulangeries ouvertes. Hier, deuxième jour de l’Aïd-el-Adha, les boulangeries ont été prises d’assaut par les Algérois qui ont été contraints de se déplacer de quartier en quartier pour trouver du pain. Des bagarres ont failli éclater devant une boulangerie à Bouzareah où les gens se sont bousculés pour acheter une baguette, selon plusieurs témoignages. « Trouver une boulangerie pendant l’Aïd relève du parcours du combattant.
J’ai dû attendre plus d’une heure devant cette boulangerie pour acheter du pain », témoigne Amin, résident dans le centre-ville de la capitale.

Les restaurateurs ont également brillé par leur absence. Hormis quelques fast-foods, qui ont assuré la permanence, la quasi-totalité des restaurants étaient encore fermés, ce samedi. Pourtant, le ministère du Commerce a réquisitionné des commerçants pour assurer une permanence durant l’Aïd.
Contacté, le porte-parole de l’Union générale des commerçants et artisans algériens, El Hadj Tahar Boulanouar, affirme que les commerçants n’ont pas déserté leurs commerces. Le taux de suivi de la permanence par les commerçants réquisitionnés oscille « entre 98 et 99 % au niveau national et il est de 97 % à Alger », précise-t-il, en reprochant aux mairies de n’avoir pas affiché « les listes des commerçants concernés par la permanence, ce qui a pénalisé le citoyen ».

Boulenoaur dénonce le comportement des consommateurs. « La pénurie du pain durant les deux premiers jours de l’Aïd a été causée par les consommateurs eux-mêmes. Certains achètent plus d’une dizaine de baguettes à la fois, et cela au détriment des autres. Malheureusement, nous n’avons toujours pas une bonne culture de la consommation ».

Le porte-parole de l’UGCAA révèle également que plus de 5 000 commerçants non concernés par la permanence, ont assuré une permanence partielle durant l’Aïd. Pour ces deux jours de l’Aïd, 4 976 boulangers, 20 148 commerçants activant dans l’alimentation générale et les fruits et légumes, 7 155 opérateurs dans des activités diverses et de 410 unités de production dont 179 laiteries, 259 minoteries et 32 unités d’eau minérale ont été mobilisés pour la permanence.
TSA

wouhou
26/09/2015, 20h12
Dieu merci, en Algérie on est pas près de mourir de faim, simple manque d’organisation récurrent.

arayzon
26/09/2015, 21h30
Waouw le scoop ! :mrgreen:

Y a pas mieux que le metlo3 en ce jour Béni !!

Comme l'a si bien dit Hbibna wouhou : "simple manque d’organisation récurrent".

A+

AZULKABYLE
26/09/2015, 21h32
c'est la faute aux femmes la penurie de pain:D:D:D

Bichri
26/09/2015, 21h35
Les gens ont peur de la pénurie. Ils savent qu'ils ont une économie très vulnérable, entièrement dépendante du prix du baril.

Quand il y a crise, ils se précipitent pour se faire des stocks, ce qui cause des longues files d'attentes et ça dégénère vers de la violence.

C'est quand même malheureux comment est géré ce pays.
.

arayzon
26/09/2015, 21h42
Bichri bonsoir !

Les gens ont peur de la pénurie. Ils savent qu'ils ont une économie très vulnérable, entièrement dépendante du prix du baril.

Quand il y a crise, ils se précipitent pour se faire des stocks, ce qui cause des longues files d'attentes et ça dégénère vers de la violence.

:mrgreen:

Désolé de te décevoir mais ça a toujours été le cas a chaque fête depuis des lustres,les commerçants vont au "Bled" quelque temps.

A+.

ecalir
26/09/2015, 21h42
Bichri@ je pensais que vous étiez un peu plus perspicace que ça...et ne pas tomber dans la facilité de langage...par un anti- Algérie primaire.

prenpalatete
26/09/2015, 21h48
conserver du pain dans le congélo aurait évité ces longues chaînes,après tout les boulangers ont le droit de fêter l'aïd tranquillement avec leur famille

ACAPULCO
26/09/2015, 21h59
Bof c'est toujours la même rengaine durant l'aid, le plus beau c'est que une semaine après l'aid la situation sera la même c'est à dire longues chaînes au niveau de peu de boulangeries ouvertes .

Bichri
26/09/2015, 22h03
@arayzon

La même chose ici au Maroc. L'Aid les chleuhs (qui sont les plus importants commerçants du pays) ferment boutique. Mais quand même, on ne connait pas de pénuries, de longues files d'attentes ou de bagarres, de manière récurrente. Excuse moi, ceci n'est pas normal.

@ecalir

Excuse moi, mais tu dis des conneries sur ma personne.
Les pénuries récurrentes des produits de large consommation en Algerie, on connait pas ça au Maroc. C'est une réalité, le nier serait être dans le déni, et ça se soigne.
.

arayzon
26/09/2015, 22h10
Bichri re !

Mais quand même, on ne connait pas de pénuries , de longues files d'attentes ou de bagarres, de manière récurrente.

C'est typique Algérien, ce comportement, rien de grave :lol:
Sans oublier l'exagération et le sensationnalisme dont raffolent nos médias ...

Désolé de te re-décevoir :mrgreen:

A+.

Bichri
26/09/2015, 22h14
@arayzon

Et que dire des photos avec de longues files d'attentes pour la bonbonne de gaz par exemple ?
Des exagérations photoshopiques ? :)


Je vais finir par croire que les algeriens ici sont tous dans le déni quand il s'agit de la réalité de leur pays.

Bachi
26/09/2015, 22h17
Désorganisation et gaspillage.

Vingt fois moins chère qu'ici, la baguette en Algérie finit très souvent aux vidanges.
C'est effarant comme gaspillage et malheureusement, y a pas que la baguette qu'on gaspille.

prenpalatete
26/09/2015, 22h18
c'est rare qu'il n'y ait pas de gaz de ville en Algerie,quelques hameaux ça et là ...mais dont il faut régler le problème<... cependant pas un problème majeur pour la majorité des algeriens

ecalir
26/09/2015, 22h20
Bichri@
tu te trempes...ce que je souligne / souhaite, c'est que certains évitent les visions simplistes et la langage provocateur sans aucune analyse ni objectivité, au moins de temps à autres...
Les pénuries récurrentes des produits de large consommation en Algérie, ça n'existe plus en Algérie depuis belle lurettes.. de forte variation des prix, certes... mais des pénuries, non.
il ne faut pas oublier le facteur sociologique....des gens qui souhaite passer les fêtes chez eux sans travailler...même si l’état ( la loi) impose un service minimum et des permanences...
je ne suis pas adapte des comparaisons et la situation au / du Maroc ne m’intéresse pas.
un minimum d'objectivité et de raisonnement..peuvent aider à élever un peu le débat.

Bichri
26/09/2015, 22h43
Alloooons donc... monsieur l'analyste... la presse serait mensongère ?


Pénurie d'essence: le problème sera réglé en 2020! - 17 avr. 2015
Alger : Grave pénurie de carburant, routes bloquées - 11 avr. 2015
La crise de carburant bat son plein dans plusieurs wilayas - 11 avr. 2015
Pénurie de carburants en Algérie : la faillite d'un modèle - 17 avr. 2015

Sucre: A qui profite la «pénurie» ? - 19 sept. 2015
Pénurie de sucre : Cevital va inonder le marché - 17 sept. 2015
Pénurie du sucre sur le marché algérien : Le premier « transformateur Cevital rassure » mais les algériens commencent à stocker - 20 septembre 2015

Algérie : pénurie de bouteilles de gaz et froid persistant, la colère monte - 12/02/2012
La pénurie du gaz butane bat son plein à Djelfa - févr. 2015

Pénurie de médicaments / À qui la faute - Algérie Focus 8 juil. 2015

Un certain Janvier 2011, il y a eu carrément révolte populaire! Les émeutes de l'huile et du sucre.

Emeutes de l'huile et du sucre - 27 nov. 2011
Algérie : le gouvernement baisse les prix de l'huile et du sucre pour calmer les tensions - 9 janv. 201


Et toi tu me dis que ça fait des lustres ?

C'est ça votre problème : le déni.




La situation au Maroc est mon propre référentiel, qui me sert à juger que votre situation n'est du tout, mais alors du tout, normale.
.

ecalir
26/09/2015, 23h03
encore une fois, il y a une différence entre pénurie générale ( une marchandise ou un bien manque) et des pénuries partielles ici ou la, qui touchent certaines wilayas...pour des circonstances exceptionnelles,
ce n'est pas la même chose, c'est vrai que nos amis de l'ouest raffolent de ce genre de nouvelles qui leur fait tellement plaisir....et apparemment, ils archivent et les ressortent de temps à autre comme preuve avec l'exagération qui va avec... bien sur....avec en arrière pensée la question du S.O
la presse algérienne est très critique vis à vis du pouvoir et sa mauvaise gestion et les algériens le sont encore plus....d’où ces articles de la presse algérienne.
nous, algériens ne sommes pas dans le déni, bien au contraire.

Bichri
26/09/2015, 23h34
Et voilà, comme arayzon, tu choisies l'argument : exagération médiatique.

Et tu m'inventes un nouveau concept : penurie partielle/penurie generale




Maintenant il me reste plus qu'à trouver celui qui choisira : exageration photoshoppique !

Penurie de bonbonne de gaz:
http://cache1.citizenside.com/fr/photos/faits-divers/2012-02-10/49481/l-algerie-frappee-par-une-penurie-de-gaz-butane/all_fullscreen/372646-penurie-du-gaz-en-algerie-10-02-12-ph-faycal-39.jpg
http://cdn.liberte-************/images/article/thumbs/d-crise-aigue-de-gaz-butane-a-tamanrasset-2a565.jpg

Penurie de carburants :
http://www.le360.ma/fr/sites/le360.ma.fr/files/styles/asset_image_in_body/public/assets/images/2015/02/penurie_de_carburants_en_algerie.jpg

Penurie de pain :
http://archives2014.tsa-************/wp-content/uploads/2014/07/fil-790x347.png

Penurie de Lait :
http://lh4.ggpht.com/-WYUNXENK_g4/UtBxH5_c68I/AAAAAAAFtIE/ItwU1JTx3_c/s800/2012-Crise_de_Lait_09_800282757.jpg
http://www.lemaghrebdz.com/images/temp1/art_urlphoto(63488).jpg



Et j'en passe.....

Ces images là, on en a pas au Maroc. Ou alors très très rarement. J'en ai jamais vu/entendu personnellement.

Donc pour moi, cette situation qui prévaut en Algerie de pénurie récurrente et qui concerne une large panoplie de produits n'est juste pas normale.

Mais l'Algerie n'ira mieux que le jour où vous sortirez du déni et demanderez vos droits.

absente
26/09/2015, 23h35
toujours les memes soucis et tjrs pour la bouffe, yakhi tbahdila :22:

kader80
27/09/2015, 20h04
la hawla ila bilah aali aadime , vraiment la famine chez nos voisin , et ce n est que le début .

penurie de pain c est quand même grave.

Bichri
27/09/2015, 22h42
Il y a des pénuries récurrentes de tout genre. Il suffit de taper dans Google : Penurie + Algerie et on est super bien servi.

Et c'est pas nouveau. Ca date de longtemps.

Le problème, c'est que même avec des milliards de revenus des hydrocarbures amassés ces dernières années, ils n'arrivent toujours pas à s'organiser et juguler ce fléau.

Spoutnik
27/09/2015, 23h11
Il y a des pénuries récurrentes de tout genre. Il suffit de taper dans Google : Penurie + Algerie et on est super bien servi.

Et c'est pas nouveau. Ca date de longtemps.

Le problème, c'est que même avec des milliards de revenus des hydrocarbures amassés ces dernières années, ils n'arrivent toujours pas à s'organiser et juguler ce fléau.

Ah oui, effectivement !
Quand les frontières étaient ouvertes, ils devaient dévaliser les commerçants d'Oujda à la moindre pénurie...

Ce n'est pas pour titiller nos amis algériens, mais je n'ais jamais entendu parler de la moindre pénurie au Maroc, même sur les produits d'importation. On a les mêmes produits qu'on peut trouver en Europe, en terme de choix et en terme de quantité, en plus des marques locales, tout aussi compétitives.

Mais visiblement, ça n'a pas l'air de trop gêner les algériens, enfin...surtout ceux qui vivent en Europe..:razz:

Cicino
27/09/2015, 23h15
c'est drôle comment les marocains tombent dans le paneau de la presse sensationnelle algérienne
on parle de deux jours sans pain car les boulangers ferment pour passer l'Aid en famille, et les abrutis d'à cotés pensent que c'est la famine :)

j'aurais honte de cette race de marocain si moi même j'étais marocain

ACAPULCO
27/09/2015, 23h31
Tellement qu'ils aiment voir l'Algérie en famine , ils l'a voit partout cette famine ; ils n'ont qu'à venir voir les poubelles Algériennes pour voir cette 'famine" qu'ils rêvent :lol:

Bichri
28/09/2015, 00h02
Ah oui, effectivement !
Quand les frontières étaient ouvertes, ils devaient dévaliser les commerçants d'Oujda à la moindre pénurie...
Oui mais ca c’était un peu avant l'envolée du prix du baril. Un Maroc à vocation agricole vs une Algerie "industrielle"...

Actuellement la situation s'est améliorée, l'import est en marche, ils disposent des fruits, légumes, viandes en abondance... Meme s'ils sont encore plus chers qu'au Maroc.
En tout cas, le problème qui persiste c'est celui des pénuries récurrentes qui génèrent des crises de paniques chez les citoyens et ca évolue en violences certaines fois.


Ce n'est pas pour titiller nos amis algériens, mais je n'ais jamais entendu parler de la moindre pénurie au Maroc, même sur les produits d'importation. On a les mêmes produits qu'on peut trouver en Europe, en terme de choix et en terme de quantité, en plus des marques locales, tout aussi compétitives.

Mais visiblement, ça n'a pas l'air de trop gêner les algériens, enfin...surtout ceux qui vivent en Europe.Idem, jamais entendu parler des ces pénuries au Maroc.

Le problème c'est qu'ils sont dans le déni. Complet et total.
T'as vu comment ils se sont tous mis içi à me dire que tout cela c'est dû au sensationnel journalistique et que ce n'est pas vrai.

Mais malheureusement pour eux, on peut trouver des images aussi... des gens qui font la queue devant le lait le pain les carburants... bref tout ce qui est écrit dans les journaux. :)

Cicino
28/09/2015, 07h26
Le problème c'est qu'ils sont dans le déni. Complet et total.

s'il y a des personnes dans le déni sur ce forum, c'est bien toi et tes semblables. vous nêtes pas dans la réflexion mais dans la pure provocation ridicule basée sur des clichés, mais à chaque fois vous découvrez qu'il n y a pas lieu à comparer entre les deux pays et je vais te le prouver encore une fois. donc après t'avoir expliqué comment les IDE industriels algériens génèrent 10 fois plus d'investissements industriels que le le Maroc(ce qui explique les 7% de croissance du secteur industriel en Algérie et le recule de 2% du secteur industriel marocain), le gap qui sépare les secteurs éducatifs algériens et marocains, on va continuer la saga :

Les produits que tu as cité sont des produits de grandes consommation, la consommation de ces produits a explosé durant les 10 dernières années, il est normal qu'il y ait des tensions de temps en temps dû à la spéculation et au manque de régulation, ces marchés se stabilisent avec l'augmentation continue de la production nationale.

Lait :
Algérie
production : 3,5 milliards de litres par an
consommation : 130 litres par personne par pan

Maroc
production : 3 milliards de litres par an
consommation : 55 litres par personne par pan

Carburant
Algérie
production : 20 millions de tonnes
consommation : 22 millions de tonnes

Maroc
production : 11 millions de tonnes
consommation : 10 millions de tonnes

Pain :
Algérie

consommation : 50 millions par jour

Maroc

consommation : 100 millions par jour

mazghana
28/09/2015, 08h15
La révolte du pain à Casablanca en 1981, 32 ans déjà !

La répression des émeutes des 20 et 21 juin 1981, à Casablanca (http://**********.net/casablanca.html), auraient fait entre 600 et 1000 morts, d’après certains syndicats et l’Union Socialiste des Forces Populaires (USFP). Plus de 5000 personnes avaient été arrêtées. Les rescapés de cette révolte populaire contre la hausse du prix du pain et de certains produits de première nécessité, ont manifesté jeudi devant la caserne des pompiers de Hay Mohammadi, à Casablanca.

Officiellement, seules 114 personnes auraient trouvé la mort dans ces émeutes, provoquées par une hausse soudaine et exagérée de 77% des prix de certaines matières premières, décidée par le gouvernement Bouabid.
C’était il y a 32 ans, les syndicats indignés appellent à une grève générale. Les manifestations de protestation tournent rapidement à l’émeute, que l’Etat décide de réprimer dans le sang.
"Je ne suis pas encore réveillé de ce cauchemar", raconte Abdellah, un rescapé de ces évènements originaire de Hay Mohammadi (http://**********.net/mort-mohamed-sousdi.html) à **********. "Des familles entières en portent encore les séquelles à ce jour".
Le pauvre homme, un sexagénaire habitant aujourd’hui Derb Al Foukara, à Casablanca, se souvient : "un de mes voisins a perdu son père, un simple ouvrier qui protestait pour dénoncer la hausse brutale des prix. Cette famille a vécu un véritable drame suite à la disparition de son patriarche, qui faisait vivre ses 6 enfants...", raconte-t-il les larmes aux yeux........
bladi net

mazghana
28/09/2015, 08h23
Même le pain algérien se vend à Oujda !

70 % de l’économie de l’Oriental sont plombés par la contrebande qui représente un chiffre d’affaires moyen de 6 milliards de DH par an.
6 000 personnes vivent de cette activité qui engendre un manque à gagner de 32 400 emplois pour la région.
L’écart entre les droits et taxes intérieurs des deux pays entretient le fléau.
.......
la VIEeco

mazghana
28/09/2015, 08h26
A Oujda la population mange du pain algérien

Le texte du rapport établi par la chambre de commerce de Oujda, et qui est axé autour des conséquences de la fermeture des frontières et qui parvenu à Echorouk mentionne que la fermeture des frontières plus longtemps privera Rabat de revenus annuels allant d’un milliard et un milliard et demi de dollars.
L’étude révèle que la fermeture des frontières a mené à une inondation du marché marocain en produits algériens, ce qui a mené à la fermeture de plus de 100 entreprises dans la région de Oujda, il est même arrivé de vendre du pain algérien sur les terres marocaines.
........
ya biladi

ecalir
28/09/2015, 09h46
pour nos amis marocains, une pénurie de pain à Alger et seulement à Alger du essentiellement à la fermeture des boulangerie à l'occasion de l'aid et des ouvriers qui rentrent chez eux ( dans d'autres wilayas) pour les fêtes, et une pénurie générale et généralisée, voir même une famine, qu'ils nous souhaitent du fond de leurs cœurs. toujours la question du S.O...dans un coins de la tête.
idem pour les exemples de carburant ou de sucre..( évidement ça reste inadmissible et intolérable et à dénoncer cette mauvaise gestion)
donc soit il faut aller dans leur direction, soit vous êtes dans le déni.
une grande partie de la stratégie marocaine de la COM interne est basé sur les avantages comparatif avec l’Algérie sans pétrole et sans gaz, une autre façon de promouvoir les succès du Maroc seulement vis à vis de l’Algérie, mais pas vis à vis de la Tunisie...dans ce cas la, çà tombe à l'eau.
le fait que nos amis marocains ignorent la réalité de l’Algérie et un avantage, je les encourage vivement à continuer..
les discussions tournent généralement vers des stratotypes, des préjuges, exagération et extrapolation, je le confesse, de part et d'autres...c'est désolant.

Cookies