PDA

Voir la version complète : le noir


syrine
18/01/2005, 16h27
salam

je ne voie plus rien
je meurt petit à petit
j'ai une grave maladie
je vais partir
partir trés loin
ailleur, ou je trouverais un nuage
un nuage a qui je demanderai de me prendre la main
pour me prendre la haut, labàs, je veut y allé
dans peu de temps je vais partir
je suis mal dans ce monde de dingue
adieu

Syrine

morjane
18/01/2005, 17h54
Dans ce noir si noir
où je m'engouffre
fuyant ce monde si noir
comme un gouffre
le vide m'entoure
je disparais
je m'enfonce inexorablement
aspirer par ce noir
qui se fait si sombre
je ne bouge plus ,
je suis libéré de ce monde de fou
qui marche la tête à reculons
L'air est si chargé de folie
que je ne sais plus ce qu'est la vie
Et puis, et puis...
je ne sais pas pourquoi
soudain une lumière jaillit
oh! une faible lumière
comme une ombre dans la pénombre
mais si douce sa douceur tamisé
me fait frissonner
Comme un signe du destin
je me dis que ce n'est pas encore la fin
Alors sourire aux lèvres
je laisse mon coeur s'emplir de cette châleur
oui après tout ce monde de fou est encore debout
alors je vais le colorer
il sera plus gaie
je vais ...je vais ...
Et ainsi de fil en aiguille
le noir devient gris
puis se transforme en ton moins sombres
les larmes l'ont dilué
du rouge sur du noir
Et petit à petit
le noir n'est plus que du passé
rangé aux souvenirs moroses
là quelque part dans le grenier
sous les étoiles
je veux exister.


Bonjour Syrine,
Je ne sais pas si je dois te dire merci pour un poème aussi sombre. En tous les cas, j'espère que ce noir s'en ira bien vite :4:

tiboukan
18/01/2005, 18h46
Bonjour Syrine,

En réponse à ton poème qui dégage des ressentis bien profonds

La nuit bien sombre pourra durer une éternité
A l'aube, d'un rayon, d'un revers, d'une étincelle
le jour et ses couleurs raviveront chaque destinée
hier a été et aujourd'hui n'est, de demain, que parcelle.

Amicalement :wink:

syrine
18/01/2005, 18h54
salam morjane et tiboukan

merci beaucoup pour vos mots si doux

oui tiboukan c'est bien du ressenti, malheureusement

morjane j'espere aussi sorti de ce noir terrible

Syrine

syrine
18/01/2005, 19h04
Pourquoi cette absence
Pourquoi se silence
Pourquoi c'est kilométres qui nous sépare
Je t'ai chercher, chercher
Sans te trouver
Je ne sais pas
Je ne sais plus
Je suis triste, et je pleure
Je pleure
Je sais que je vais pleurer longtemps dans se noir

Syrine

morjane
18/01/2005, 19h11
Azul Syrine,

Ne t'inquiète pas tout va aller
On ne sépare pas deux coeurs qui séme
Même si c'est chacun de son coté
Un jour viendra où il sera là
Et ainsi naitra l'amour
qui a grandit en l'absence
Timidement un peu chaque nuit
Au milieu des larmes

Nora_paris
19/01/2005, 00h47
Syrine tes mots sont très touchants. :cry:
J'aimerais pouvoir te réconforter mais Morjane le fait mille fois mieux que moi!
Courage et sèche tes larmes, tu es encore si jeune, et tu as plein de choses à vivre, à découvrir..

Le Fantome
19/01/2005, 04h17
sous les étoiles
je veux exister.

La belle est dans le doute
le noir l'effraie, elle se sent si seule
loin de lui, elle n'ose franchir
cette porte trop lourde à pousser.

Syrine, tel est ton nom
une étoile qui scintille dans le noir
et qui nous interpelle
sur la grandeur de ton univers
loin et si proche, je t'observe
accoudé à ma fenêtre
sans jamais me lasser.

Heureux le berger qui te suit
pour trouver son chemin dans la nuit.
Tu le guides dans la pénombre
vers le chemin d'un amour sans encombre.

Ne desespère pas,
car il a foi en toi.
Montre lui la route
pour qu'enfin il t'écoute
et qu'ensemble dans le noir
brillieront dans le soir
vos deux coeurs à jamais réunis
et chasseront vos démons à l'infini.

Pour toi Syrine
Le Fantome

Thirga.ounevdhou
19/01/2005, 08h14
Bonjour Syrine,

Djamel Eddin Al Afghani avait dit “ l’aube n’arrive qu’après une longue nuit obscure”….mais il arrive, c’est une certitude, même si la nuit dure, même si elle est obscure et pesante sans étoiles et sans lune, l’aube arrivera en annonçant une nouvelle journée ensoleillée.
Syrine que je connaissais était toujours joyeuse , lumineuse et heureuse…elle ne devrait pas laisser un moment de faiblesse, de tristesse la vaincre…elle est forte et pleine d’espoir.
Courage Syrine, l’avenir s’annonce beau…ce n’est qu’un moment.


Je vous remercie tous d’avoir été la pour la réconforter et soulager sa peine.

Thirga,

clémence-bienveillance
19/01/2005, 20h13
salut à toutes et à tous, salut Syrine,

je ne sais si tu as lu mon poème qui s'intitule "après la brume l'éclaircie" mais si tu ne l'a pas encore fait je vais le poster pour toi tout en espérant qu'il t'apportera une note d'espoir et de soulagement.

Après la brume, l’éclaircie.

Quand le ciel devient noir,
Que les nuages cachent son miroir,
Qui nous permet d'apercevoir,
Son soleil jamais calciné,
Ses belles étoiles illuminées,
Sa pleine lune tel un nouveau né,
Il faut se dire que la pluie est porteuse d'espoir.

Quand les arbres ôtent leurs habits portés
Que les oiseaux cessent de chanter,
Que, les fleurs décident de nous cacher leur beauté,
Qu'elles arrêtent de faner,
Que l'automne s'installe avec toute sa dureté,
Que l'hiver lui succède comme sa majesté,
Il faut se dire que c'est la loi des saisons de l'année,
Que le printemps arrive avec sa volupté.

Quand la vie vient nous rappeler ses difficultés,
Qu'elle nous dévoile notre petiteté,
Qu'elle nous fait vivre des moments de pénibilité,
Pleins de doute et d'incommodités,
S'entremêlant avec la peur et la vulnérabilité,
Il faut se dire que cela n'est que pure vanité,
Que jamais rien ne saurait être indompté.

Dieu du ciel, du soleil et de la bonté
Tu es le roi de la justice et de la parité
A toi je dis un grand merci,
Un hamdoullah éternel, plein de satisfecit.

Je t’implore dans des moments d’extrême détresse,
Pour te demander de préserver mon unique richesse.
Je te supplie pour dissiper ma douleur et ma faiblesse,
Et me couvrir de ton extrême générosité et sagesse.

Je m’en remet à toi comme ultime recours,
Et espère gagner une part de ta bonté et de ton amour.
Je te demande de préserver ma famille de tout malheur,
De faire régner en nous la sérénité et le bonheur,
Car tu es notre gardien et notre protecteur.

C.B, le 04.06.2004.

syrine
21/01/2005, 12h14
salam alaikoum

je voudrais remercié la belle morjane avec ces poémes qui mon aidez et réconforté :27:
merci a tiboukan pour ces mots doux
merci aussi a Nora-paris pour son réconfort et son mp qui ma fait plaisir :4:
mille merci au Fantome pour son poéme qui ma rendu le sourire :4:

Thirga :27: tes mots me fons beaucoup de bien merci beaucoup
merci aussi a clémence-bienveillance ton poéme ma soulager merci

un grand merci a mon amie Virginie : :twark:

Syrine

hannara
21/01/2005, 12h42
Chère Syrine,

Ne sois pas triste, Dieu est avec toi, tourne - toi vers lui et demande lui si le chemin que tu prends est le bon ... il te fera signe incha Allah
Pleure, vide toi de toutes tes larmes, la lumière viendra bientôt, si ce n'est avec lui, avec un autre ...
Syrine, garde toujours la tête haute, ne désespère jamais , tu es jeune et tu as l'avenir devant toi ...
Mon Dieu guide-là
Ta soeur

morjane
21/01/2005, 15h20
Bonjour,

Syrine, tu étais si plongé dans ta peine que personne ne peut rester insensible à cela. J'espère que tes nuits seront plus douces et les jours plus éclatants.

Clémence, Merci pour ton magnifique poème .

Belle journée à tous

Cookies