PDA

Voir la version complète : Vaste mouvement chez la police


mohoo
16/12/2006, 21h53
Bonsoir

Le Soir
Un vaste mouvement dans les structures de la police sera effectif avant la fin de l’année, a-t-on appris de source sûre. Les changements toucheront aussi bien les sûretés de daïra que les chefs de Sûreté de wilaya et les structures aussi importantes comme les inspections et autres brigades relevant des directions centrales de la police aux frontières et de la police judiciaire.
Nos sources indiquent que les changements les plus importants sont ceux attendus à la tête des chefs de Sûreté de wilaya, où dit-on, pas moins de quinze nominations sont attendues et seront rendues publiques prochainement. A ce propos, il est fort probable que la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) saisisse la date du 18 décembre prochain, qui coïncide avec la célébration du 34e anniversaire de la fête de la police arabe (18 décembre 1972 — 18 décembre 2006) pour annoncer ce mouvement. Un mouvement que les observateurs de la scène sécuritaire considèrent comme l’un des plus importants dans l’histoire de la police algérienne. Ainsi, des wilayas comme Tipasa, Laghouat, Tébessa, Sétif, Djelfa, Béchar, Bordj-Bou- Arréridj, Bouira, Boumerdès et même Alger pour ne citer que celles-là sont concernées par ces changements. De jeunes cadres promus Ainsi et à titre d’exemple, le chef de la Sûreté de wilaya de Béchar, en l’occurrence le commissaire divisionnaire Cheikh Lakhdar, est annoncé à Tipasa. De son côté, l’actuel chef de la Sûreté de wilaya de Boumerdès est pressenti à la tête de la Sûreté de wilaya d’Alger, alors q u e M . A b d o u r a b o u Abdelmoumène est annoncé à la tête de la direction de la communication de la DGSN. Le choix porté sur ce dernier au poste de premier responsable de la communication de la Sûreté nationale s’explique soutient-on, par le fait que M. Abdourabou a été crédité à l’époque où il était chef de la Sûreté de wilaya de Sidi- Bel-Abbès, comme l’un des responsables de police intervenant sur le terrain le plus communicatif tant avec le mouvement associatif qu’avec le monde de la presse. A tous ces noms, on avance celui de Nourreddine Berrachedi, actuellement chef de la Sûreté de wilaya de Tébessa annoncé à la tête du commandement de la brigade de la police aux frontières (PAF) au niveau de l’aéroport international d’Alger en remplacement de M. Sami Zaghar. Ce dernier est promu chef de la Sûreté de wilaya de Djelfa. La même promotion a été attribuée à l’adjoint au chef de la Sûreté de wilaya de Souk-Ahras, M. Mohamed Chérif qui passe à la tête de la sûreté de wilaya de Sétif, alors que les chefs des inspections des régions de l’Est et de l’Ouest seraient annoncés à la tête des chefs des Sûretés des wilayas de Ghardaïa et Bouira. Il est même annoncé que des cadres exerçant actuellement au niveau de la Direction générale de la Sûreté nationale sont annoncés pour assurer des postes de responsabilité importants au niveau des structures relevant directement des prérogatives du directeur général de la Sûreté nationale. Ces changements attendus au niveau des plus importantes structures au niveau local de la DGSN ne sont en définitive que le prolongement des dernières mesures prises dernièrement au niveau de la Direction de la police judiciaire (DPJ). En effet, la dissolution de l’ex-ONRB a eu pour conséquence directe l’affectation de ses 350 éléments au niveau des différentes sections de la police judiciaire (PJ) de plusieurs wilayas dont Alger, Boumerdès, Blida, Tizi Ouzou et Tipasa. Certains vont même prêter main-forte aux divisions de la police le long des frontières algériennes dans le Grand-Sud, vaste zone de trafic en tous genres dont celui des armes, des explosifs, de cigarettes et de voitures. Une mutation à la pointe de la modernisation Selon des observateurs, si l’on évoque souvent la professionnalisation de l’ANP, la DGSN opère, sans trop de bruit, une mutation en termes de modernisation de ses équipements et de la mise à niveau de ses cadres. Une mutation, diton, qui va dans le sens du projet de son directeur général, Ali Tounsi, qui veut faire de la Sûreté nationale un corps professionnel à la pointe de la technologie. La «maison bleue» est devenue une machine administrative et sécuritaire appuyée par une budgétisation avantageuse du ministère de tutelle, qui va permettre à la police algérienne de se mettre au niveau des autres polices modernes. Ainsi, M. Tounsi préfère pointer le regard vers l’horizon, vers les défis de l’avenir avec un rôle actif pour la police afin d’assurer la sécurité des citoyens. Et pour cela, la DGSN dispose de moyens. Tous les moyens. Inscrit dans les priorités du président de la République, le dossier de la sécurité est considéré au même titre que l’eau, l’emploi, le logement ou la croissance économique. Donc appelé à être soutenu avec des efforts matériels importants. Ce volet étant d’ordre financier et donc relevant du gouvernement, les effectifs, leur nombre, la qualité des hommes et de leur formation se situent au centre des préoccupations des responsables. A ce titre, il est important de noter que la mission première inscrite dans la feuille de route de la DGSN est celle de renforcer sa présence sur le territoire national. «Il faut savoir que plus de 200 daïras restent démunies de commissariats de police. Nous contribuerons à les pourvoir et à assurer plus de sécurité en faveur du citoyen», avait relevé le patron de la DGSN, «car il est vital qu'il y ait une couverture nationale adéquate par nos services». Ainsi, une commission spécialement constituée pour réfléchir sur la couverture sécuritaire à l'échelle nationale a déjà vu le jour par décision du ministère de l’Intérieur. Son objectif : réunir les conditions pour atteindre le chiffre de 200 000 policiers à l’horizon 2010.

Nour islam
20/12/2006, 22h42
Salam Alaikoum,

quelle police tu veux dire mohoo, il faut tout d'abord commencer par celui la et ne t'en fait pas tout sera pour le mieux apres.

je rigole....

www.dailymotion.com/visited/search/algerie/video/xflx2_police-algerienne

Nour islam
20/12/2006, 22h51
tu sais quoi mohoo, graces a ces braves gens que l'Algerie, a pu surmonteé ces fils de barbares il reste encore mais leur tour viendras inchallah....

Vive l'Algerie.

auscasa
21/12/2006, 05h06
nour islam vive l'algerie et le maghreb et l'afrique
http://www.dailymotion.com/visited/search/algerie/video/x5nkl_clip-algerie-maroc-iran-solidarite

Cookies