PDA

Voir la version complète : Après Oran, "Falestine chouhada", Acte 2... à Setif, cette fois !


Page : 1 [2]

abderahmane1
30/12/2015, 12h46
Ceux qui n’ont pas été de bons Algériens, ils ne seront certainement pas de bon Français. Ils ne méritent même pas de leur toucher la main, sale même lavée et horriblement parfumée!

wiwla
30/12/2015, 14h59
maintenant les voyous des stades sont une réference, hacha li maysstahelche biensur


jérusalem n'est pas l'affaire des palestiniens, ou même des arabes, mais l'affaire de tout musulman, peu importe la position des palestiniens eux meme.


si un kabyle , comme celui qui a ecrit l'article, ne se sent plus algérien, pas la peine de chercher des raisons bidon, ay likem , pas l'autonomie mais l'indépendance, triq essed

sar3ouna b la victimisation, pauvre ourglis leurs pétrole cheba3 mennou elli yesswa w li mayesswache et eux rabbi ynoub.

nb: donc ceux de siwel croient qu'ils aiment ait ahmed plus que les algériens, bandes d'hypocrites


une démocratie qu'ils ont par ailleurs toujours rejeté en lui préférant la dictature arabo-islamique, voire même le fascisme vert, comme en témoigne le raz-de-marée du Front islamique du salut partout en Algérie, à l'exception notoire de la seule Kabylie.

ceux qui ont voté FIS te disent dezz m3ahem!

absent
30/12/2015, 15h51
Jigo .... les kabyles se foutent du sort de la Palestine comme de l'an 40 et n'ont pas de haine ou d'animosité spéciale envers Israël.
kabyles et arabes ont des repères et des symboles différents.
Comme a ton accoutumé tu prend tes grands airs et parle au nom des kabyles comme si t'a ete mandaté par eux pour le faire alors que c'est a peine si t'arrive a defendre tes "idees" sans faire le gros "grincheux"ce qui est un peu la regle chez toi ..parle en ton nom "l'ami" ca te ridiculisera un peu moins .. ;)

wiwla
30/12/2015, 17h14
Le fils d’Aït Ahmed refuse de serrer la main à Ferhat Mehenni


Article | 29. décembre 2015 - 14:24
http://www.******************.com/sites/default/files/imagecache/400xY/photos_articles/photos_12_2015/29_photo_39280_29993.jpg Jugurtha Aït Ahmed. D. R.

Venu à Lausanne pour se recueillir, aujourd’hui mardi, une dernière fois sur la dépouille de Hocine Aït Ahmed, Ferhat Mehenni n’a assurément pas eu l’accueil qu’il souhaitait. Selon ce qu’a rapporté le chef du groupe parlementaire du Front des forces socialistes (FFS), Chafaâ Bouaiche, sur sa page Facebook, le chef et fondateur du Mouvement de l’autonomie de la Kabylie n’a pas pu serrer la main, comme il l’aurait voulu, au fils de Hocine Aït Ahmed, Jugurtha, qui l’a gentiment évité. Ferhat Mehenni n’a pas non plus réussi à prendre la parole lors de ce recueillement organisé au Centre funéraire de Montoie, à Lausane, afin que les personnalités et les amis de Da l’Hocine vivant à l’étranger puissent jeter un der afin que les personnalités et les amis de Da l’Hocine vivant à l’étranger puissent jeter un dernier regard sur la dépouille mortelle avant son transfert en Algérie pour qu’il soit enterré dans son village natal en Kabylie. «Le fils de Hocine Aït Ahmed, Jugurtha, a empêché Ferhat Mehenni, ce matin, de prendre la parole à l'occasion du recueillement à la mémoire de notre héros», a écrit Chafaâ Bouaiche. Le geste de Jugurtha Aït Ahmed vise, selon toute vraisemblance, à éviter toute mauvaise interprétation qui porterait préjudice à la mémoire de Si l’Hocine qui a toujours milité pour l’algérianité en prenant ses distances avec les «identitaristes» ou ceux qui placent l’identité au cœur de leur combat politique. Si Chafaâ Bouaïche a mis ce fait sur la place publique, c’est une manière visiblement pour le FFS de recadrer les choses et de rappeler les «lignes rouges» du parti fixées par le défunt Aït Ahmed lui-même, très attaché à l’unité

nationale. C’est aussi assurément une manière pour l’actuelle direction du FFS de se démarquer de ce personnage sulfureux et qui divise à cause de son militantisme pour l’indépendance de la Kabylie. Après la mort de Si l’Hocine, Ferhat Mehenni a longuement parlé de Hocine Aït Ahmed en assurant qu’il avait toujours eu de bons rapports avec lui. Il avait même dit qu’il le conseillait de temps à autre, notamment d’arrêter la campagne pour la présidentielle de 1999. Ce qui paraît invraisemblable pour ceux qui connaissaient bien Hocine Aït Ahmed.
Sonia Baker

Bachi
30/12/2015, 19h20
Mais qui prend ce que peuvent dire ou faire des supporters de foot au sérieux ?

et qui peut prendre au sérieux Siwel?

NowOrNever
30/12/2015, 19h44
Je ne connaissais Bachi...mais vu les com's et cette info je n'ai pas raté grand chose semble t il ..

Bachi
30/12/2015, 19h52
en bref
un quotidien électronique tenu par une gang de berbéristes radicaux, leur seul objectif, casser l'Algérie, casser l'arabe...

Misipssa
30/12/2015, 19h55
Ça se vois que les gens qui gouverne l'Algérie depuis l'Independence sont des imposteur......

Egomis
30/12/2015, 20h18
Article tendancieux sournoisement hypocrite de makiste, kaviste, kabiliste issu d'une mauvaise graine ayant germé et poussé dans la gadoue ... résidu d'un regard qui avait dégueuli.

Vive la Kabylie et les Kabyles d'Algérie et d'ailleurs et que crève de dépit l'ivraie algérienne aux couleurs kabiliste ou pas.

Vive la Palestine!

nacer-eddine06
30/12/2015, 20h21
vive le martyr ait ahmed

Egomis
30/12/2015, 20h43
La vie c'est pour les ... vivants.
Aït Ahmed ne l'est plus. hélas!..

Alors, il faut dire plutôt Allah yar7am Aït Ahmed.
Les majuscules ne sont pas des cadeauxoeilfermé

Et avant lui Si Slimane Amirat qui s'il avait à choisir entre la démocratie et l'Algérie, son choix aurait été sans hésitation l'Algérie...

Ces deux géants étaient des kabyles, ils n'avaient jamais démérité l'estime et le respect des algériens kabyles, zoulous ou pas....

okba30
30/12/2015, 22h03
Décortiquer du Siwel c'est comme remuer de la m ..., ça dégage de la puanteur.

Il est bon à savoir qu'Ait-Ahmed ne s'entendait pas avec les esprits étroits (Sadi, Ferhat) comme il n'a jamais eu de SG de son parti FFS de la région de la Kabylie, il planait haut, très très haut.

benyoucef
30/12/2015, 22h14
Hocine Aït Ahmed reconnaissait le rôle positif de la colonisation, réfugié en Suisse. Il déclarait, dans le numéro de juin 2005 de la revue Ensemble, organe de l’Association culturelle d’éducation populaire : « Chasser les pieds-noirs a été plus qu’un crime, une faute car notre chère patrie a perdu son identité sociale. » Il ajoutait : « N’oublions pas que les religions, les cultures juives et chrétiennes se trouvaient en Afrique bien avant les arabo-musulmans, eux aussi colonisateurs, aujourd’hui hégémonistes. Avec les pieds-noirs et leur dynamisme – je dis bien les pieds-noirs et non les Français -, l’Algérie serait aujourd’hui une grande puissance africaine méditerranéenne. Hélas ! Je reconnais que nous avons commis des erreurs politiques et stratégiques. Il y a eu envers les pieds-noirs des fautes inadmissibles, des crimes de guerre envers des civils innocents et dont l’Algérie devra répondre au même titre que la Turquie envers les Arméniens. » « Du temps de la France, l’Algérie, c’était le paradis ! »

C'est ça votre martyr ?

okba30
30/12/2015, 22h39
Benyoussef,
De ces déclarations comprendre ''le vivre ensemble'' et ne jamais vider le pays de sa substance dynamique avant de préparer les générations futures. Il y avaient plusieurs Ait Ahmed, dont le politicien, le fier berbère, le penseur, le philosophe ...
Il faut se mettre à l'idée que le gars a baigné dans une culture française depuis sa tendre enfance, il était choyé dans ce milieu. Il fallait une forte dose de patriotisme pour s'extirper de ce confort.

Ici un exemple du juste milieu de ce grand monsieur :
Docteur Ahmed Benamane (issu de la Kabylie aussi) lui en veut un peu pour avoir vendu l'arabité, pourtant Ait Ahmed a mentionné en premier ''l'arabe'', ''le tamazight'' pour ensuite ajouter ''pourquoi pas le français dans les universités'' ... pour garder la cohésion de la société :

7NyXYtccnjI

molker
30/12/2015, 23h40
En quoi ça dérange certains que les algériens soutiennent les palestiniens ,ceux -ci ont des soutiens partout dans le monde et même au sein même d'Israël ...
Si certains imbéciles ont interrompu la minute de silence à la mémoire de l'icone que fût Ait Ahmed (lui même qui soutenait les palestiniens),ça reste des imbéciles .
Pourquoi opposer palestiniens et kabyles ,c'est un non-sens ,aucune rivalité (de près ou de loin)entre eux ..A moins qu'ils ne s'agisse de trolls sionistes ou pro-sionistes pour semer la discorde entre les algériens .
Il faut qu'ils se disent que ça ne marchera pas ,132 ans de colonisation n'ont pas réussi à le faire ...Alors ?

AMOKRANE15100
31/12/2015, 07h16
0Nlb_1YtcFE

Cookies