PDA

Voir la version complète : La Banque Mondiale prévoit une hausse de la croissance en 2016 en Algérie


Paleem
07/01/2016, 13h32
La Banque Mondiale prévoit un taux de croissance du PIB de l’Algérie en hausse pour l’année 2016, à 3,9% contre 2,8% en 2015, indique son dernier rapport sur les perspectives économiques mondiales de 2016, publié hier mercredi. De même, l’institution internationale prévoit pour 2017 une croissance en hausse du Produit intérieur brut algérien à 4%.

La hausse du taux de croissance du PIB algérien est expliquée par la Banque mondiale par une relance de l’activité économique dans le secteur hors hydrocarbures.

La Banque Mondiale a par ailleurs revu à la hausse son estimation du taux de croissance du PIB de l’Algérie pour 2015, passant de 2,6% à 2,8%. L’Algérie reste néanmoins selon la Banque Mondiale dans le bas du classement des pays de la zone MENA en termes d’efficacité du marché du travail.

TSA

m.rico
07/01/2016, 13h40
La Banque Mondiale prévoit un taux de croissance du PIB de l’Algérie en hausse pour l’année 2016, à 3,9% contre 2,8% en 2015

quel est ce secteur qui a permis cette croissance en 2015 sachant que le secteur hydrocarbures ont soufert?

Faceless
08/01/2016, 16h55
En tète de liste : Le BTP.

Les centaines de milliards $ de plans quinquennaux ( construire 50000 km route, 3500 hôpitaux, 1500 écoles, 250 universités, 300 hôtels... j’exagère à peine les chiffres).

Le plus grand de la cagnotte que s'est faite le gouvernement avec les hydrocarbures, il l'investit dans l'infrastructure et fait la croissance.

Le baril y est donc toujours, que ce soit directement (dans l'import) ou indirectement (dans l'investissement public).

Cela dit, l’équation reste la même : le baril descend, la cagnotte s’amenuise, les investissements s'amenuiseront, et tireront la croissance vers le bas.

m.rico
08/01/2016, 17h04
c'est possible quand les hydrocarbures font ont une petite decroissance mais là c'est une chute sinon il faut des chiffres fiables pour en avoir le coeur net

Faceless
08/01/2016, 17h08
La croissance HH en Algerie est tirée par l'investissement public. Ce dernier est globalement orienté vers le BTP.

Tu chercheras, tu trouveras les chiffres qui confirment cela.

RIM-K65
08/01/2016, 17h15
La Banque Mondiale prévoit un taux de croissance du PIB de l’Algérie en hausse pour l’année 2016, à 3,9% contre 2,8% en 2015

Finalement l'Algérie s'en sort mieux avec des prix de pétrole bas.

Cicino
08/01/2016, 17h49
Faceless
La croissance HH en Algerie est tirée par l'investissement public. Ce dernier est globalement orienté vers le BTP.

Tu chercheras, tu trouveras les chiffres qui confirment cela.


pas uniquement dans le BTP, le secteur agricole connait une croissance à deux chiffre l'industrie HH une croissance qui a atteint les 7% en 2014, les TIC et aussi le BTP
la croissance au Maroc est tirée aussi par l'investissement publique financé en partie par l'endettement, pourquoi le préciser pour l'Algérie et pas pour les autres pays? c'est ça que je ne comprends pas

Cicino
08/01/2016, 17h50
m.rico
c'est possible quand les hydrocarbures font ont une petite decroissance mais là c'est une chute sinon il faut des chiffres fiables pour en avoir le coeur net


la chute des prix ne signifie une grande décroissance, l'Algérie n'a pas connue une croissance de 10% lorsque les prix ont atteint les 150 $ le baril ;)

Mayor
08/01/2016, 18h59
l’investissement publique en Algérie représente 2 tiers de la croissance contre 1/3 au Maroc, la consommation des ménages 1/3 en Algérie et 2/3 au Maroc.

en 2016 le gouvernement algérien a puisé dans ses réserves pour combler le déficit(~20% du PIB), en 2017 il devra s'endetter pour continuer a dépenser autant, s'il ne s'endette pas l’Algérie entrera en récession... s'il décide de le faire ça sera avec des taux d’intérêts à 2 chiffres comme au Venezuela(~30%)...le Maroc s'endette à 4-5%.

jawzia
08/01/2016, 19h19
http://img11.hostingpics.net/pics/207067Capturedecran20160108a191602.png

samarkand777
08/01/2016, 20h42
je me souviens qu'en 1998 l'algérie malgré des prix du pétrole très bas (15/20 dollars je crois) avait fait 5% de croissance.


le pib algérien devrait dépasser 250 milliards de dollars en 2016 . soit 6600 dollars par habitant environ.

jawzia
09/01/2016, 00h20
La croissance du PIB au Maroc (du moins les prévisions de la BM) perd plus de 2 points (ce qui est énorme) en six mois (de Juin dernier à janvier). C'est dire le poids de la pluie et le degré d'incertitude lorsqu'il s'agit de faire des projections pour des économies dépendant de facteurs naturels.



http://img11.hostingpics.net/pics/207067Capturedecran20160108a191602.png

samarkand777
09/01/2016, 03h05
jawzia le maroc a fait d'énormes progrès concernant la dépendance a la pluviométrie.


dans les années 90 une année sur 2 était sans pluie et cela se voyait directement sur la croissance du pib qui était négatif.aujourd'hui le maroc subit moins cela.même s'il y a sécheresse il arrive a faire 2/3% de croissance.(grâce au poids des autres secteurs)

je me souviens que la croissance du maroc faisait +5% puis -4% puis +6% puis -12% puis +8% etc etc c'est jamais bon une croissance si "yoyo"

samarkand777
09/01/2016, 03h10
on remarque su ton tableau que l'iran est en train de larguer l'arabie .....l'iran va faire une croissance double de l'arabie les prochaines années... djibouti +7% c'est très bien.

+4% pour l'algérie ça commence a être un taux intéressant

jawzia
09/01/2016, 15h46
jawzia le maroc a fait d'énormes progrès concernant la dépendance a la pluviométrie. dans les années 90 une année sur 2 était sans pluie et cela se voyait directement sur la croissance du pib qui était négatif.
Ce genre d'arguments ne tient plus la route trente ans plus tard. Le monde est en crise et les projections peuvent être révisées de quelques dixième de point. Mais plus de 2 points à cause d'un phénomène naturel maitrisable seulement par le créateur montre la vulnérabilité (majeure parce qu'il y en a d'autres - moins naturelles-) de l'économie marocaine !!

Maroc : 2,7% de croissance en 2016 selon La Banque Mondiale
Janvier 09, 2016 in Économie Canal Togo

Quatre pays de la région devraient néanmoins enregistrer des taux de croissance inférieurs à la moyenne mondiale: Maroc (2,7%), Tunisie (2,5%), Arabie saoudite (2,7%) et Liban (2,4%). Rappelons que les institutions marocaines n'arrivent toujours pas à s'entendre sur un taux de croissance pour cette année 2016.

La Banque mondiale a annoncé mercredi avoir abaissé sa prévision de croissance mondiale 2016 en expliquant que la dégradation des performances de plusieurs grands pays émergents allaient peser sur l'activité globale. Plus inquiétant encore, les prévisions pour la nouvelle année 2016 ont été revues à la baisse pour chacun des continents, qu'ils soient riches ou en développement. La faute aux pays émergents et notamment la Chine dont l'économie devrait ralentir à 6,7% de croissance en 2016, du jamais vu depuis 1990.

Dans son rapport semestriel sur les perspectives économiques mondiales, l'institution a ainsi maintenu ses projections de croissance pour l'Algérie pour les deux années à venir, anticipées en juin 2015, en dépit de la chute des cours du pétrole. "Il y a des failles sous la surface", a mis en garde le chef économiste de la Banque mondiale Kaushik Basu, pointant le risque de "dangereux mouvements de capitaux" sur le globe.

"Toutefois, la chute continue des prix de pétrole, plombé ces jours-ci sous la barre des 35 dollars, pourrait affecter la paix sociale dans la région MENA, déjà menacée par la multiplication des conflits", avertit la Banque Mondiale dans son rapport.

Les prévisions tablent sur une croissance de 4,8 % pour les économies en développement en 2016, chiffre inférieur à ce qui était prévu, mais en progression par rapport aux 4,3 % enregistré en 2015. "La mise en œuvre de réformes dans le domaine de la gouvernance et du climat des affaires peut avoir un impact positif substantiel, susceptible de compenser les effets d'un ralentissement de la croissance d'économies plus importantes", analyse Jim Yong Kim, le président du Groupe de la banque mondiale. En revanche, la conjoncture devrait être favorable à l'Asie du Sud, principalement sous l'impulsion de l'économie indienne.

habiban
09/01/2016, 17h24
Le 7% de groissance de Sellal que devient-il ?

Cookies