PDA

Voir la version complète : Gourcuff, dites toute la vérité ou taisez-vous !


ACAPULCO
02/04/2016, 14h19
Christian Gourcuff est en train de rater sa sortie. Présenté comme un homme de principes et un entraîneur de convictions, il affiche, depuis jeudi, le visage et l’image d’un individu qui prend tous les raccourcis pour éluder les véritables raisons qui l’ont poussé à fuir l’équipe nationale, et ce, malgré un parcours positif dans les éliminatoires de la CAN Gabon 2017.

Mercredi avant de s’envoler pour la France, Christian Gourcuff avait informé les cadres de la sélection de sa décision de ne plus poursuivre sa mission à la tête des Verts. L’information relayée par des joueurs et confirmée par des proches de la sélection a vite fait le tour des rédactions en Algérie. Le lendemain, jeudi, le coach français s’est exprimé sur les colonnes d’un titre régional (Le Télégramme) en maniant les faux-fuyants et les accusations gratuites contre la presse algérienne à laquelle il a collé le mobile de sa décision. Il a dit : «Je n’ai pas démissionné.» Personne n’a dit le contraire. La presse algérienne n’a fait que rapporter ce qu’il a dit aux joueurs : «C’est bon, ma mission est terminée.» Peut-il nier l’avoir dit aux joueurs ?

Le journaliste français qui s’est entretenu avec lui souligne : «Christian Gourcuff a réfuté les allégations de la presse algérienne du jour» et se contredit moins d’une ligne plus loin lorsqu’il écrit : «Le Breton ne réfute pas le fond du problème évoqué notamment par la presse algérienne, à savoir sa volonté de tourner la page de la sélection algérienne.» C’est justement ce qu’a indiqué la presse algérienne. Pourquoi a-t-il qualifié «d’allégations de la presse algérienne» les écrits et commentaires qui ont suivi son annonce de retrait de la tête de la sélection ? Il a manqué de courage et de personnalité dans cette histoire où il est le mieux placé pour donner le meilleur éclairage sur son divorce avec la fédération. Sans honneur, il a choisi de tirer sur la presse algérienne la présentant aux yeux de l’opinion comme l’unique responsable de ses déboires avec ce qu’il a qualifié «d’environnement global».

C’est flou comme explication. Le technicien français a préféré la couardise au courage et au devoir de vérité. Les raisons et problèmes qui ont précipité sa réflexion (quitter l’équipe nationale), tout le monde les connaît. Lui, le premier. Dans son cas, la presse n’a rien à voir et n’a jamais chercher à «tisser des relations de connivence avec lui», comme l’a rapporté Le Télégramme. Comparativement à d’autres sélectionneurs qui l’ont précédé, Christian Gourcuff était bien loti au chapitre des relations avec la presse. Rabah Saâdane, Abdelhak Benchikha, Vahid Halilhodzic, eux, n’ont pas été épargnés durant leur mandat. Ils n’ont pas pointé du doigt uniquement la presse au moment de rendre le tablier.

Que peut-on attendre d’un homme qui a accepté de venir visiter le Centre technique de Sidi Moussa, alors que le sélectionneur de l’époque, Vahid Halilhodzic, était encore en fonction ? N’aurait-il pas été «classe» de la part de Gourcuff de décliner l’invitation au motif justement qu’un sélectionneur était en place ? Il a accepté ce «rôle» juste pour que le Bosnien soit dans tous ses états… et commette l’irréparable. Ce qui heureusement ne s’est pas produit. Monsieur Christian Gourcuff, dites toute la vérité sur les raisons de votre départ ou taisez-vous !

Yazid Ouahib-el watan-

AZULKABYLE
02/04/2016, 14h29
tu sais l'algerie va faire une enorme erreur s'il reste jusqu'au match du seyechelles
il va detruire l'equipe

amarlekabyle
02/04/2016, 15h03
C'est un psy Yazid Ouahib ou un journaliste...
S'il est psy, il devrait revoir la déonthologie...
Si c'est un journaliste, il a oublié d'être neutre...
En plus de journaliste-psy, il est entraîneur...d'opinion?:):)

Djigo
02/04/2016, 15h20
article au raz des pâquerettes, journaliste niveau poubelle, c'est le deuxième article du genre que je lis aujourd'hui, wallah de vraies mégères ces journalistes, le métier se perd.

houanet
02/04/2016, 16h12
la presse algérienne en général détruit et abaisse les différents entraîneurs de l'EN, ok pour la liberté de la presse mais tout de même :director:

Harrachi78
02/04/2016, 16h32
Parcequ'il s'agit tout bonnement de polémistes, de tribuns, de prosateurs, de rédacteurs, de raconteurs partiaux et en aucun cas de "journalistes". C'est aussi simple que cela.

AZULKABYLE
02/04/2016, 17h55
طريق السد لي ما ترد..

ACAPULCO
02/04/2016, 18h03
Monsieur Christian Gourcuff, dites toute la vérité sur les raisons de votre départ ou taisez-vous !

Les raisons sont claires, il n'a pas réussi mais surtout n'a pas eu le courage de le dire, c'est pour cette raison que l'on doit plus faire l'erreur de recruter un coach français pour la simple raison que l'école française est juste apte à former des jeunes dans les centres de formation sans plus.

AZULKABYLE
02/04/2016, 18h18
bien di aca

Digital
03/04/2016, 08h46
il y'a aussi a mon sens le manque de communication ou l'absence souvent qui ouvre droit a toutes sortes de polémiques d'un cotè la FAF qui n'a pas réagit a cela et de l'autre gourcuff qui n'a pas organisè de conférence de presse ou tout sera clair ,raouraoua et gourcuff se doivent d'informer l'opinion et donc de couper court a toutes ses polemiques

DocRemady
03/04/2016, 10h30
Bonj Azulطريق السد لي ما ترد..طريق السد لي تدى ما ترد.. t a oublié teddi.....:lol:

AZULKABYLE
03/04/2016, 10h36
bonjour doc
oui t'as raison

Cookies