PDA

Voir la version complète : Les harkis, une machination française


Page : [1] 2

habiban
02/04/2016, 14h59
Depuis l’indépendance, les autorités françaises ont voulu faire des harkis une arme de guerre contre l’Algérie. Les officines jouent avec ce problème en fonction de la situation du moment et en fonction d’autres éléments : les anniversaires, l’érection de stèles en hommage de la France aux harkis, etc.
Depuis quelques temps, le chiffre de 150 000 harkis assassinés en Algérie par le FLN sort de temps en temps de la bouche d’un journaliste ou d’un soi-disant historien de la période coloniale. Comme ça, au détour d’une phrase ou d’un débat concernant, de près ou de loin, l’Algérie.
Ce chiffre de 150 000 « victimes » est en train de devenir une mythologie fabriquée de toutes pièces par les bureaux spécialisés et sur ordre du pouvoir politique, qu’il soit de droite ou de gauche. Et pourtant, il est absolument faux. Il est de l’ordre de la fabulation maladroite et grotesque.
En juillet 1962, j’ai personnellement sillonné l’Algérie, à bord d’une 2 chevaux et en compagnie de trois amis. D’est en ouest et du nord à la frontière malienne. Nous n’avons jamais rien remarqué, ni entendu parler d’une quelconque maltraitance de harkis.


En effet et tout d’abord, parler de 150 000 harkis massacrés est une absurdité puisque leur nombre total durant la Guerre de libération nationale n’avait jamais dépassé les 100 000. Si on extrait les 50 000 qui ont été rapatriés dans les charrettes de l’armée française, il n’en restait que 50 000 qui se sont dilués dans la masse ou qui ont été récupérés par leurs parents, familles ou clans parce qu’à l’époque, le sentiment tribal était encore très fort.
Comme il n’y a jamais eu de massacre ou de liquidation de Français d’Algérie qui sont restés dans leur pays . Et nous étions étonnés, mes amis et moi pendant cette traversée de l’Algérie en 2 chevaux, de la mansuétude des Algériens vis-à-vis des étrangers, jusqu’à inviter chez eux de jeunes soldats français qui étaient encore dans le pays, en attendant leur rapatriement.
Mais avec ce chiffre de 150 000 harkis assassinés après l’indépendance, la France officielle et officieuse veut faire oublier le sort qu’elle a elle-même réservé aux harkis qu’elle avait amenés dans ses bagages et qu’elle avait installés dans de véritables camps de concentration.
Cette machination est ridicule dans la mesure où la France est mal placée pour soulever de tels problèmes parce qu’elle n’a pas eu de pitié, ni de contrition pour ses propres collabos exécutés en masse en 1945 !
Mais pour mieux comprendre cette « affaire » de harkis, il faut lire l’excellent ouvrage de Pierre Daum consacré à ces « harkis ».


RACHID BOUDJEDRA

bsibsa
02/04/2016, 16h48
En effet et tout d’abord, parler de 150 000 harkis massacrés est une absurdité puisque leur nombre total durant la Guerre de libération nationale n’avait jamais dépassé les 100 000.

100 000, c'est le nombre de supplétifs de l'armée française uniquement, sans compter leurs familles, sans compter les supplétifs de la police, sans compter les Français de souche nord-africaine dans l'armée de métier.
C'est la définition française du harki, la plus stricte.

La définition algérienne est plus large : toute personne ayant collaboré avec l'armée française pendant la guerre du mouchard, à l'élu, en passant par toute personne ayant manifesté le souhait que l'Algérie reste française

...voire très très large : toute personne qui ose critiquer la politique d'un gouvernement algérien aujourd'hui !
Des civils se sont fait massacrer, par familles entières et par douars, dès les jours qui ont suivi les accords d'Evian. Des prisonniers de guerre ont été tués dans la prison de Maison-Carrée avec l'aval du ministre de la Justice algérien... mais impossible de donner un chiffre sérieux.
Le chiffre de 150 000 est porté par les associations de harkis et leurs enfants, en réponse de celui, tout aussi peu fondé, d'un million de martyrs.

Bachi
02/04/2016, 17h00
J'avais 5 ans l'été 62, j'ai vu de mes propres yeux 2 jeunes harkis se faire tuer en plein centre ville de Biskra. Un autre poursuivi par la foule qui l'attrapa sûrement.
Je ne suis pas d'accord avec Boujedra, il y avait des harkis de tués.
Le chiffre exact, c'est dur à savoir. L'Algérie de ce temps là ne tenait pas de fichiers sérieux ou de statistiques...

Pomaria
02/04/2016, 17h01
Les harkis, une machination françaiseune vraie machination mais qui n'a jamais marché et qui ne marchera jamais. d'ailleurs, les francais ont si bien considéré les harkis, qu'ils les ont jetés à la rue, après l'indépendance....et puis, on s'en fout de leur nombre !

les Harkis (Collabos) resteront toujours des Harkis (Collabos)

et ceci dans n'importe quel contexte et dans n'importe quelle guerre. ils seront toujours considérés ainsi, et par les deux camps adverses !il n'y a qu'à voir le sort réservé aux collabos après la 20 guerre mondiale.

et ce sort, ils le méritent vraiment bien !

Bachi
02/04/2016, 17h06
Je pense que les fachistes islamistes ont fait pire ( 250 000 morts) au peuple algérien que les harkis et pourtant on les a aministié et pardonné.

Et puis, les enfants de harkis ne doivent pas payer pour les trahisons de leur parents. C'est une ignominie.

amarlekabyle
02/04/2016, 17h15
Cet article ne grandit pas Rachid Boujedra, loin s'en faut. Le général de Gaulle a froidement abandonné ceux qu'il avait qualifié de supplétif...
Il les a, en toute conscience, livrés à l'ALN et autres...
Les algériens ont assassiné ceux qu'ils considéraient à raison comme des traîtres...
Les français et les algériens ont bien les mêmes démons, le diable et iblis sont bonnet blanc et blanc bonnet, si l'on peut dire et pour le coup, le sang des collabos français est rouge comme le sang des harkis...:):)

Marzouq
02/04/2016, 18h33
Les algériens ont assassiné ceux qu'ils considéraient à raison comme des traîtres... tu voulais peut-être dire exécuter ....


...........

Marzouq
02/04/2016, 18h36
les enfants des harkis sont français comme l'étaient leurs parents .....Les enfants des harkis en Algérie sont algériens exprimant librement leur algérianité

manquerait plus que pleurer le sort de boughrab !!!!




.................

Pomaria
02/04/2016, 19h30
Bachi
Et puis, les enfants de harkis ne doivent pas payer pour les trahisons de leur parents. C'est une ignominiequi t'as dit que les fils de harkis doivent payer les trahisons de leur parents ????

les familles de harkis rentraient et vivaient en algérie comme bon leur semble, et ce comme tout algérien, et ce depuis l'indépendance. il y a même plein de ("petit") harkis qui sont rentré au pays, et qui sont revenus vivre depuis au pays.

Car beaucoup d'entre eux ont été contraint à trahir. les algériens leurs ont veulent pas trop car contraint pzr la torture ou autre. mais ici, on parle bien de vrai collaborateur qui travaillaient de leur propre chef et main dans la main avec le colonisateur, et contre les siens.

maintenant si certains de ces enfants de harkis veulent demander le droit de leur parents, ils peuvent continuer à hurler à qui veut les entendre, ils ne l'auront jamais de la vie !

car ce droit, leurs parents l'ont perdu à jamais.

Frieda
02/04/2016, 20h03
54 ans après on en est encore au meme point de haine...:22:

c est curieux tout de meme, Cette culture de la haine.

on pardonne aux egorgeurs et aux violeurs mais pas aux Harkis ???

les enfants de harkis sont des francais comme les enfants des moudjahid venus en France.

aucune guerre n est propre....

pour avancer is serait garnd temps de pardonner ....

habiban
02/04/2016, 21h22
Les Harki ont été victime du tarif appliqué à l'epoque aux collabos par toutes les nations qui ont connu des guerres de liberation .

Mais avançer le chiffre de 150 000 , en quelque semaines ,au vu des moyens rudimentaires dont disposaient les "chasseurs" de collabos de l'epoque ,c'est trop exageré !!!

Qu'en est-il des victimes fauches par l'armée française , elle ,dont l'effectif depassé les 500 ooo durant les 7 ans et demi de guerre , qui etait armée de milliers de chars et de centaines d'avions et dont l'ennemi etait invisible ,donc tout le monde ???

amarlekabyle
02/04/2016, 21h25
Non, Marzouq, assassinés...:):)

amarlekabyle
02/04/2016, 21h27
Oui Frieda on peut dire culture de la haine...:):)

Marzouq
03/04/2016, 01h23
c est curieux tout de meme, Cette culture de la haine.

on pardonne aux egorgeurs et aux violeurs mais pas aux Harkis ???

aucune guerre n est propre....

pour avancer is serait garnd temps de pardonner ....

dois-je comprendre que tu as pardonné aux violeurs et autres égorgeurs ?!

Marzouq
03/04/2016, 01h25
Non, Marzouq, assassinés.. à raison, comme tu disais

je vais creuser pour suivre ;)

amarlekabyle
03/04/2016, 06h40
Arrête d'interpréter et de faire des suppositions et des projections Marzouq, ça ira mieux...:):)

ROLLON
03/04/2016, 07h28
ils ont choisi le mauvais camps certes et je comprend la haine qu'ils ont pu susciter de la part des algériens mais moi je les respecte ce sont aussi des victimes et la France a été dégueulasse vis à vis d'eux
Pour ce qui est des massacres encore une fois je ne peux que les condamner

Je soutiendrai toujours les enfants de harkis qui eux n'ont aucune responsabilité dans ce qui s'est passé, je n'en connais pas mais qu'ils sachent qu'ils ont mon soutien

qTPg3SERTyI

habiban
03/04/2016, 11h12
Les Harki sont encore une autre tâche sur le front du clonialisme , lequel avec une conduite abjecte et morbide est allé s'introduire chez une societé paisible pour diviser les strates , domestiquer une partie ,la plus faible ,pour en faire des supletifs capable d'executer tous les horreurs humainement possible contre leurs freres de sang !!!!!!

MOMS13
03/04/2016, 11h19
salam! je vois pas pourquoi c est une machination francaise ,!

habiban
03/04/2016, 11h28
salam! je vois pas pourquoi c est une machination francaise ,!

Dans le sens ou la propagande française veut presenter les Harkis comme des victimes de violence gratuite !!!

MOMS13
03/04/2016, 11h32
salam! en gros la france retourne le probleme a son avantage comme d habitude! qu elle assume ce probleme et laisse l algerie tranquille ,les harkis et leurs descendance sont francais maintenant !

Marzouq
03/04/2016, 12h03
Arrête d'interpréter et de faire des suppositions et des projections Marzouq, ça ira mieux.. tu disais :


Les algériens ont assassiné ceux qu'ils considéraient à raison comme des traîtres... et tu as précié " assassinés" à ma demande

alors, je dis je vais creuser pour suivre ....y a plein de choses qui m'échappent encore ;) j'ai rien fait de ce que tu me prête !!!

Pomaria
03/04/2016, 12h07
moms
qu elle assume ce probleme et laisse l algerie tranquille ,les harkis et leurs descendance sont francais maintenant !

merci moms

tu as bien résumé tout notre blabla ! :mrgreen:

Megane
03/04/2016, 12h47
Les harki ont largement payé pour le mauvais choix qu'ils avaient fait.

Certains ont été torturé et tués, d'autres exilé en France qui ne les a pas récompensé pour leur loyauté, ils ont vécu dans la misère, l'exil et la honte.
Mais leurs enfants, pourquoi continuer à leur faire payer les erreurs de leurs parents et grand parent?

Pourquoi ne pas tourner cette page de haine?

On ne peut pas leur reprocher les erreurs de leurs parents ou grands parents, qui ont payé pour leurs erreurs.

Je ne comprend pas.

D'autant qu'après l'indépendance l'Algérie n'a pas eu que des gens loyaux et honnêtes, beaucoup ont aussi trahi le peuple et la mémoire des martyrs, pourtant ils vivent comme des pacha en Algérie.

habiban
03/04/2016, 12h59
Il appartient à ces enfants de faire le premier pas vers l'Algerie ?

Megane
03/04/2016, 13h02
Habiban je n'en sais rien, je ne connais pas de harki, je n'étais pas encore née à l'indépendance en 1962.

karagouz
03/04/2016, 13h04
les harkis et les moudjahidin ils ne sont plus de ce monde pour la plupart. il n'en reste plus que tres peu et nous on ressasse toujours au lieu d'avancer

on doit se concentrer sur les voleurs qui ruinent l'algerie et poussent ses enfants hors du pays pas sur des gens qui ne peuvent plus revenir vu qu'ils sont morts.

habiban
03/04/2016, 13h09
Moi , j'etais un petit enfant .J'ai vu mon pere ,à terre ,se debattre sous les sabots d'un cheval de Harki ! Mon pere n'etait pas armée ,n'etait pas un combattant , il voulait juste assister à l'enterrement d'un Djoundi de l'ALN !!!

Marzouq
03/04/2016, 13h20
Moi , j'etais un petit enfant .J'ai vu mon pere ,à terre ,se debattre sous les sabots d'un cheval de Harki ! Mon pere n'etait pas armée ,n'etait pas un combattant , il voulait juste assister à l'enterrement d'un Djoundi de l'ALN !!!

tu me rappelles mon oncle ....il tenait la caisse des cotisations ...assassinée sous les yeux de sa mère ...le harki n'était pas très loin !

karagouz
03/04/2016, 13h22
allah yarhamhoum

mais ces harkis dont vous parler sont surement morts aujourd'hui

Cookies