PDA

Voir la version complète : Le FFS appelle à l’unité nationale, la paix civile et la solidarité nationale


katiaret
02/04/2016, 20h02
Le FFS continue de faire son chemin seul, loin des sollicitations des uns et des autres qui cherchent à l’associer à leurs initiatives politiques.

Il reste fidèle à son « ni ni » et en l’occurrence ni l’ICSO ni l’initiative de Saâdani.

Vendredi, des membres de la direction de ce parti étaient en déplacement à El Oued, une année jour pour jour, après y avoir présenté « le projet de consensus national » de sortie de crise pour notre pays.

S’adressant aux militants Mohamed Nebbou, premier secrétaire, déclare : « Nous voici de retour, mas camarades et moi, pour faire avec vous le point sur la situation »

Faire le point, mais aussi « apprendre de vos appréciations de la situation régionale et locale, partager avec vous notre appréciation de la situation, nos craintes et nos espoirs » , ajoute Mohamed Nebbou.

La culture de l’espoir que le parti doit à son défunt fondateur Hocine Ait Ahmed pour qui Nebbou rend un hommage tout en lisant dans sa disparition plusieurs messages. « la mort d’Ait Ahmed rappelle au monde que les algériens sont un peuple qui a une histoire nationale de lutte pour la liberté et la dignité du peuple », explqiue t-il en ajoutant sur le même registre de la signification que « la mort de Hocine Ait Ahmed a rappelé au monde que l’Algérie est une nation qui a donné des hommes capables de comprendre les défis du siècle .»

Mohamed Nebbou, évoquant toujours le chef historique du FFS, rappelle que son message est « de ne jamais baisser les bras devant les difficultés .» S’adressant à nouveau aux militants, le premier secrétaire du FFS souligne « Nous sommes venus pour réaffirmer que les aspiration à la liberté, à la justice, à l‘égalité devant la loi, à la dignité sont des valeurs que nous sommes déterminés à concrétiser. »

En parlant de « nous » le premier secrétaire du FFS parle des algériens à qui il recommande l’unité, la paix civile et la solidarité nationale qui ne sont possibles selon lui qu’avec « la mobilisation et la vigilance .» Mobilisation et vigilance, explique-t-il qui pourront être des moteurs pour « reconstruire le consensus national et remettre notre pays sur le chemin de la prospérité et de la stabilité .»

Par Abbès Zineb
Algerie 1

hben
02/04/2016, 20h53
Le FFS appelle à l’unité nationale, la paix civile et la solidarité nationale
Ça ne mange pas de pain!oeilfermé

ACAPULCO
02/04/2016, 21h05
Le FFS appelle à l’unité nationale, la paix civile et la solidarité nationale

oui c'est le moins que l'on puisse faire en ces temps difficiles et de terrorisme international aveugle ; le pays passe avant toute considération de parti

nassim
02/04/2016, 22h58
Le FFS semble avoir abandonné la lutte politique. C'est embarassant pour le FFS de lancer un message aussi creux que ridicule à ses militants et aux Algériens. A en croire les incompétents de la direction du FFS, l'Algérie est en pleine guerre civile.

L'Algérie n'est pas en guerre civile, mais en pleine crise institutionnelle et économique. A ce titre, le FFS aurait dû insister à appeler à la destitution du maffieux mort-vivant Bouteflika qui étouffe et empoisonne l'Algérie avec son maintien au pouvoir.

L'APN est un véritable club de valets et d'esclaves khobzistes et opportunistes qui ne pensent qu'à leurs intérêts personnels et se moquent des intérêts des Algériens.

éliamine
03/04/2016, 13h41
Le FFS c'est Ait Ahmed, et Ait Ahmed est le FFS, sans lui cette organisation est une coquille vide qui brasse du vent. Ce processus à débuté depuis quelques année déjà avec la la maladie de Da Ho et l'éviction de Tabou. Depuis celà sonne creux. La seul chose qui peut sauver le FFS, est que Hamrouche en obtien la direction. Il parle de concensus depuis 3 ans, sans qu'il soit capable d'expliquer de quoi il s'agit. De plus il faut prendre en compte la position de L'IS et du PS actuellement au pouvoir en France pour expliquer aussi la position du FFS vis à vis du régime. Mais qu'en sera t il si en 2017, le PS perd les présidentiels, on verra à ce momment si le FFS garde cette ligne politique du ni ni.

Cookies