PDA

Voir la version complète : Guy Feite, gestionnaire de l’entreprise de Bouchouareb au Panama s explique*


bledard_for_ever
05/04/2016, 17h39
Le Français Guy Feite est à la tête de la Compagnie d’étude et de conseil (CEC) du Luxembourg. Sa société est à l’origine de la création de*Royal Arrival Corp, l’entreprise du ministre de l’Industrie et des Mines,Abdeslam Bouchouareb*au Panama. M.*Feite nous livre ses explications sur cette entreprise et les circonstances de sa création. Entretien.

Pourquoi avoir créé une société offshore pour le ministre Bouchouareb*?

On voulait créer une société pour gérer son patrimoine immobilier en Algérie, qu’il voulait céder à ses enfants. Il voulait par exemple acheter un bien pour sa fille à Genève où elle travaille à Médecins sans frontières (MSF).*L’argent ne serait pas venu de ses fonctions ministérielles, c’est d’ailleurs impossible. C’était pour pouvoir transmettre ses biens à ses enfants avec facilité. Voilà l’origine de la Royal Arrival Corp.*Je l’ai fait par amitié pour le personnage. Je connais Abdeslam Bouchouareb depuis l’époque où il vendait de la pomme de terre en Belgique. Je n’ai pas touché la moindre commission ni le moindre centime pour cette opération.

Vous avez créé cette société à sa demande*? Pourquoi une sociétéoffshore*?

Oui. Enfin, il m’a demandé un moyen de gérer son patrimoine à peu de frais. Il s’avère qu’une société offshore est ce qui coûte le moins cher*: pas de comptable, c’est le plus souple et ce sont des actions au porteur. Il n’y a qu’au Panama où c’est encore possible. Et nous avons de bonnes relations avec le cabinet Mossack Fonseca, nous avons donc choisi le Panama.

Est-ce «*le moins cher*» en termes d’évasion fiscale*?

Non*! En termes de frais de gestion. La création d’une société ne coûte que 1*000*dollars environ. Et on n’a pas besoin de comptable par exemple, c’est plus souple. Pour la fiscalité, les impôts sont de toute façon payables dans le pays où a lieu la cession immobilière.

D’où proviennent les 700*000*euros associés au compte du ministre Bouchouareb*?

Il n’y a jamais eu de compte en banque et la société [au Panama, NDLR] n’est jamais entrée en activité et il n’y a pas eu de cession immobilière de sa part [Bouchouareb, NDLR]. Ces 700*000*euros étaient une estimation de la liquidation éventuelle de certains de ses biens, mais il n’y a pas eu de transfert. De toute façon, ces fonds ne viendraient pas de ses activités de ministre.

Dans les statuts, Royal Arrival Corp. inclut la négociation de contrats en Algérie, dans des activités sensibles au vu de sa fonction de ministre. Pourquoi ne pas l’avoir enregistrée simplement comme société de gestion de biens immobiliers*?

Le cabinet Mossack Fonseca demandait s’il y aurait d’éventuelles autres activités. On a fait, à l’époque de la création, comme on fait pour toutes les sociétés. C’était une bêtise, un simple manque de vigilance de la part de notre employée qui a créé la société.*L’on aurait eu à justifier et prouver que ces fonds provenaient d’Algérie avant sa prise de fonction. Vous savez, au cas où il aurait reçu des fonds liés à un contrat, les banquiers auraient immédiatement renvoyé les fonds et clôturé le compte, s’il y avait le moindre soupçon sur la provenance des fonds. Les contrôles sont stricts, surtout pour un ministre en exercice. Ce genre de pratiques n’a plus cours.

Mais la société n’a-t-elle pas été créée du temps où Bouchouareb était déjà ministre*?

Je ne sais plus. C’était en 2014-2015. Dans tous les cas, il m’en avait parlé avant son entrée en fonction. Je n’ai peut-être pas été assez vigilant. Mais il n’y a aucune volonté de sa part, ni de la mienne de faire quelque chose de retors.*Si c’était le cas, les gens créés plusieurs sociétés. Et ils ne passent plus par le Luxembourg ou la Suisse. Le ménage a été fait. On ne sait plus faire ce genre de choses. Notez que la structure [Royal Arrival Corp.] est en cours de dissolution et qu’il n’y a pas de compte en banque.

Le cabinet Mossack Fonseca s’interrogeait sur la provenance des fonds, notamment à cause de l’implication du ministre dans l’affaire*Khalifa*en Algérie…

Mossack Fonseca ont fait comme tout le monde. Les compliances [contrôle de conformité] font des recherches sur internet. Ils sont tombés sur des articles et nous ont interrogés sur cette affaire de Rafik Khalifa, parce que le ministre avait été cité. Je leur ai simplement répondu que Bouchouareb avait été mis hors de cause.

Vous avez, vous-même, été mis en cause dans une affaire d’escroquerie, selon le quotidien français*Le Monde*?

C’est un abus de la part du*Monde. Je ne suis pas un escroc. Cela s’est passé dans les années 1980, c’était lié au krach de la Bourse. Les gens venaient chez moi pour obtenir des rendements de 40-50%, mais avec le retournement du marché, les gens ont perdu de l’argent. Je n’ai jamais volé le moindre centime à ces porteurs, contrairement à ce qu’affirme ce journaliste du*Monde.

Qui a dit que le crédit coutait cher ?

Certains projets n'attendent plus... Avec Carte Zéro profitez de 0% d'intérêt pendant les 6 premiers mois. Vous bénéficierez d'un crédit sans justific..*Lire la suite

TSA

citoyen
05/04/2016, 19h17
Je ne sais pas si ce monsieur parle avec l'accent de la vérité, mais si j'étais un investisseur comme VW....

Et dire que certains ont annoncé des IDE de plusieurs milliards de dollars.

Royal Arrival Corp,

Il n'y a rien de Royal, ni rien d'une corporation, il ne nous reste que Arrival, c'est le seul indicatif qui convient.

Mi_rou
05/04/2016, 19h54
Grosso modo pour ceux qui trouvent cet article assez long, notre élégant ministre Abdeslam Bouchouareb avait transféré de l'argent de l'Algérie vers l'étranger


Il a cherché à cacher sa fortune dans une Banque étrangère à moindre frais et la fructifier et c'était une banque discrète basée à Panama

Cet argent proviendrait de tout sauf de la sueur de son front, il proviendrait de la Banque Al-Khalifa


Il a tenté de se défaire de cette fortune au profit de sa fille pour éloigner tout soupçon

trinita2
05/04/2016, 20h17
bof les gens s'interesse a 700.000 dollars alors
les creanciers de l'algerie seigne le pays
depuis 88 ou le medecin algerien ne touche que 300 euro par mois..ou va l'argent
des fonctionnaires ?? ils disent pour payer la dette..
est ce qu'un fonctionnaire née en 1980 avait mangé quelque chose de cette dette?? le vrai detournement c'est l'ancienne dette algerienne qu'il fallait refuser de payer car c'est la plus grande escrorie..ceux qui avaient contracté cette dette si elle existe doivent eux payer et non les ouvriers née en 1990 il il a 26 ans il est medecin ou joiurnaliste et qui n'ont jamais vue ni connu ni le gouvernement chadli ni chadli lui meme
on continu de transferer des milliards de dollars prelevers des compte des ouvriers algeriens...ça c'est du bandistisme d'etats etrangers organisé passible a la peine capitale chez Dieu car ceux qui avaient 40 ans en 1980 ils ont atteint l'age de 76 ans ils ont depassé l'age moyens de 73 biologiquement parlant ils ou elles sont finies..
on demande de restituer notre argent de la part des heritiers de ces creanciers

xenon
05/04/2016, 23h41
Je connais Abdeslam Bouchouareb depuis l’époque où il vendait de la pomme de terre en Belgique:mrgreen:
Punaise.

KHORE
06/04/2016, 01h35
sa fille à Genève où elle travaille à Médecins sans frontières (MSF).*


Encore un exemple édifiant sur la situation des enfants de la nomenklatura.

Alors que les résidents algériens sont constamment en grève pour protester contre leur vécu quotidien , la fille BOUCHOUARAB travaille à Médecins sans frontière en Suisse en attente du million de dollars que son père lui lèguera.

Gandhi
06/04/2016, 08h14
Il y a toujours un lien avec la pomme de terre. Sellal, Saadani et maintenant Bouchelaghem :mrgreen:
Nos hommes politiques, une longue histoire avec la batata :mrgreen:

Gandhi
06/04/2016, 08h16
Maintenant reste à deviner les liens d'Ouyahia et Boutef avec la batata

delci
06/04/2016, 09h08
On voulait créer une société pour gérer son patrimoine immobilier en Algérie, qu’il voulait céder à ses enfants. Il voulait par exemple acheter un bien pour sa fille à Genève où elle travaille à Médecins sans frontières (MSF).*L’argent ne serait pas venu de ses fonctions ministérielles, c’est d’ailleurs impossible. C’était pour pouvoir transmettre ses biens à ses enfants avec facilité. Voilà l’origine de la Royal Arrival Corp.

En sus d'être malhonnêtes, ils ont l'impudeur de nous prendre pour des canards sauvages. Royal Arrival Corp, à l'instar de la quasi totalité des sociétés off shore, est une entreprise virtuelle représentée uniquement par une boite aux lettres.

roufak
06/04/2016, 09h20
....Le 2 février 1989, quelques jours après le dépôt de bilan de la charge Buisson, Guy Feite déposait à son tour son bilan. Il avait ensuite été inculpé à Metz d'escroquerie, puis d'abus de confiance, faux et usage de faux. Incarcéré, il avait été libéré à l'issue de six mois de détention préventive


On sait depuis belle lurette que lorsque le pauvre citoyen algérien frustré, démuni, violenté dans ses droits fondamentaux et sous le joug de l'autocratie regarde une batata, ce n’est pas la batata en elle-même qu'il voit mais une simple image de la batata qui apparaît dans sa sensibilité et qui va changer selon l’éclairage ou son angle de vue. Tel est le fatalisme régnant dans la société algérienne.

Cookies