PDA

Voir la version complète : Renault et Nissan créent un consortium sur la mobilité électrique au Maroc


haddou
30/04/2016, 13h17
Plusieurs constructeurs automobiles ont créé un consortium sur la mobilité électrique au Maroc.

Dans un communiqué daté du 27 avril, les groupes Renault Maroc, Nissan Motors Egypt, Schneider Electric et M2M Group ont annoncé la création d’un consortium destiné à développer un écosystème de mobilité, qui place le véhicule électrique au cœur de la transformation énergétique du Maroc. Cette décision vise à réduire l’empreinte CO2 dans le pays et à développer les énergies renouvelables.

«Ce consortium pourrait apporter une contribution majeure dans cette dynamique : un objectif de 10% du parc automobile en véhicule électrique en 2030 représente une économie de 30 millions de tonnes de CO2 entre 2017 et 2030, grâce à une mobilité propre et intelligente», détaille le communiqué. Et d’assurer que d’autres partenaires devraient progressivement signer des conventions de partenariats avec ce consortium.

De son côté, Saïd Mouline, directeur général de l’ADEREE, partenaire public du consortium et responsable du pôle partenariat public/privé au comité de pilotage de la COP22, précise : «Au Maroc, le secteur du transport est le premier consommateur d’énergie avec plus de 40% de la consommation nationale en énergie finale, il contribue également à plus de 23% des émissions de gaz à effet de serre.» D’où l’importance d’agir sur ce secteur, précise Mouline.

S’il assure que plusieurs mesures visant à réduire la consommation de carburant des véhicules sont déjà dans les tuyaux, Mouline annonce que «d’autres mesures sont d’ores et déjà programmées.» Et d’expliquer : «Il s’agit des actions qui incluent l’introduction d’incitations fiscales pour promouvoir des véhicules à faible consommation ou électriques, l’introduction de normes limites d’émissions, des audits énergétiques de la flotte de véhicules commerciaux, et des campagnes d’information et de sensibilisation, à l’instar de la dernière campagne de sensibilisation à l’éco-conduite qui a eu lieu récemment en partenariat avec les Autoroutes du Maroc (ADM).»

Le projet initié par Nissan, Renault Schneider et M2M Groupe a donc pour vocation de concevoir un réel écosystème (expliqué ci-dessous) pour promouvoir le véhicule électrique au Maroc.




http://telquel.ma/wp-content/uploads/2016/04/consortium.jpg

Le 22 avril, au siège de l’organisation à New York, Lalla Hasnaa, présidente de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, était présente pour la signature de l’accord de Paris, décidé en marge de la COP21. Elle a, à cette occasion, rappeler les engagements du Maroc en matière de lutte contre le changement climatique, à travers, entre autres, la volonté de porter à 52% la capacité électrique nationale et de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 32% d’ici 2030.



Tel Quel

iridium
30/04/2016, 13h22
C'est une initiative qui doit s'accompagner d'un apport industriel.

Cell
30/04/2016, 15h18
Ça on peut rêver irridium , le but c'est simplement de vendre des voitures électriques et des bornes de recharge ment ....... déjà que les constructeurs de véhicules conventionnels sont à la ramasse concernant la voiture électrique ; je les vois mal transférer quoi que ce soit de véritablement concret surtout dans un secteur où l'innovation et la recherche tournent toujours à plein régime ; même ici en europe ; la voiture électrique à vraiment du mal à décoller faute d'infrastructure ; il ny'a que " tesla " qui tire son épingle du jeu .

Très très sceptique donc .......

iridium
30/04/2016, 17h09
Salut Cell, justement c'est pour ça que cela que je dis que ça doit aboutir à des débouchés industriels sans quoi cela n'est que de la vente de matos pour voitures électriques.

Cookies