PDA

Voir la version complète : Fenerbahçe - Turquie: Feghouli crée la polémique


ACAPULCO
06/05/2016, 20h53
Après avoir créé l’événement en Espagne lors de sa mise à pied par la direction du FC Valence, l’international algérien Sofiane Feghouli fait désormais parler de lui en Turquie.
Feghouli crée la polémique à Fenerbahçe. Le quotidien turc Milliyet a annoncé que le président de Fenerbahçe, Aziz Yildirim, est tombé d’accord avec le manager de Feghouli, le Franco-tunisien Habib Antar, et qu’il tient à recruter cet été le n° 10 des Verts, qui a refusé de prolonger son contrat avec le FC Valence.
L’arrivée de Feghouli n’est toutefois pas du goût de l’entraîneur espagnol de Fenerbahçe, Vitor Manuel de Oliveira Lopes Pereira, selon le prestigieux quotidien sportif ibérique AS. Pereira a déconseillé à la direction du club de recruter Feghouli, qualifié de joueur à problèmes et d’égoïste, selon AS toujours. Il aurait fait savoir à ses dirigeants que le milieu offensif de la sélection algérienne a eu des problèmes avec tous les entraîneurs avec lesquels il a travaillé et que son style de jeu ne sied pas à Fenerbahçe dont le président du club ne l’entend pas de cette oreille. Aziz Yildirim semble décidé à recruter Feghouli cet été, surtout qu’il n’aura pas à payer sa lettre de libération du moment que son contrat avec le FC Valence arrive à son terme. Il voulait déjà l’engager l’été dernier, mais le club valencien a tenu à le garder pour une saison supplémentaire sans réussir à le convaincre de renouveler son contrat qui va expirer en juin prochain. Feghouli paye désormais cher son refus de prolonger son contrat. Après sa mise à pied, il se retrouve carrément sur la touche. Le nouvel entraîneur du club ché, Pako Ayestaran, ne l’a pas convoqué pour les deux derniers matches du championnat contre Getafe et Villarreal. Ayestaran a affirmé ouvertement qu’il ne comptera pas sur les services de Feghouli en cette fin de saison. «Je ne sais pas s’il portera à nouveau le maillot de Valence», a-t-il déclaré dernièrement en conférence de presse.

L. B. -le temps d'algérie-

ACAPULCO
06/05/2016, 20h56
Si j'étais Féghouli , je quitterais Valence sans réfléchir , avec tout le mal que valence et son coach lui font; c'est ça les remerciements , quand on sait que Féghouli a été plusieurs fois décisif et à l'origine des différentes qualifications de Valence.oeilfermé

Cookies