PDA

Voir la version complète : Appel à la diaspora en France pour investir en Algérie


Loughzel
07/05/2016, 13h13
Lundi 14 mars 2016

Le président du Forum des chefs d’entreprises (FCE), Ali Haddad, a souligné à Tlemcen, que la France cherche à redresser son industrie et l’Algérie souhaite diversifier son économie pour qu’elle ne soit plus dépendante des fluctuations des prix du pétrole et pour développer les exportatations hors hydrocarbures. Dans sa lettre (lue par le vice-président du FCE de l’ouest, Mitidji Houcine), adressée à quelque 250 entrepreneurs algériens et français présents au Forum économique algéro-français tenu hier à l’hôtel "Renaissance", sous le thème "Algérie-France : un partenariat d’excellence", le patron du FCE a indiqué que "l’Algérie et la France ont des intérêts mutuels à travailler ensemble. C’est le moment aussi de donner un sens plus profond à la déclaration d’Alger sur l’amitié et la coopération entre l’Algérie et la France, signée le 19 décembre 2012 par nos deux chefs d’Etat. Notre coopération doit transcender l’aspect commercial et favoriser l’investissement productif, le transfert de technologie et de savoir-faire et la réalisation de pôles de compétitivité et centres d’excellence." "Nous souhaitons construire une alliance stratégique avec la France dont le savoir-faire est indéniable dans divers secteurs dont l’énergie, l’agriculture et l’agro-industrie, la santé et l’industrie pharmaceutique, l’industrie automobile et les technologies de l’information et de la communication. Les entreprises françaises peuvent renouer avec la croissance en Algérie en tissant des partenariats solides et durables avec les entreprises algériennes pour la réalisation des projets d’investissements à travers notamment la colocalisation et la production. Elles peuvent s’appuyer sur le secteur privé algérien qui a une connaissance pointue du marché national et de la réglementation et qui a de grandes ambitions aussi bien en Algérie que sur le continent africain".

Pour le président du FCE, les efforts soutenus du FCE, de la CACI Algérie et de la CACI France vont influer positivement et dans la durée sur l’évolution qualitative et quantitative du partenariat économique entre l’Algérie et la France. Abordant la question de la diaspora algérienne vivant en France, M. Haddad a lancé un appel pressant à cette élite pour consolider la coopération entre les deux pays. "De nombreux franco-algériens ont des compétences et des connaissances dans des secteurs porteurs comme les technologies de l’information et de la communication, l’agro-industrie ou les énergies renouvelables. Je profite de cette tribune qui m’est offerte pour lancer un appel à nos compatriotes installés en France pour contribuer à construire une passerelle entre nos deux pays. Leurs double culture est l’une des clés pour une ouverture économique fructueuse", a-t-il ajouté. A noter que trois tables rondes sur l’encouragement de l’investissement productif des jeunes, le rôle de la diaspora algérienne dans le développement du pays et le renforcement du partenariat entre les entreprises algériennes et françaises, ont été organisées lors de cette journée à laquelle ont pris part le wali de Tlemcen, Saci Ahmed Abdelhafid, le président de la Chambre algérienne du commerce et de l’industrie (CACI), Kaci Ait Yala, et le président de l’Autorité consulaire française et Business France (fusion de UBI France et l’Agence française pour les investissements internationaux).

Khaled Boumediene , Le Quotidien d’Oran

Cookies