PDA

Voir la version complète : Royaume-Uni : l'ancien maire de Londres compare l'Union européenne à Hitler


haddou
15/05/2016, 20h16
Boris Johnson, l'ancien maire conservateur de Londres, a estimé dans un entretien donné au Sunday Telegraph, que "plusieurs personnes" dont "Hitler" avait déjà essayé de faire de l'Union européenne "un super-Etat", à l'image de l'Empire romain.

L'ancien maire conservateur de Londres Boris Johnson, chef de file du camp pro-Brexit, a estimé que l'Union européenne se comportait comme Adolf Hitler en essayant de créer un super-Etat, au cours d’un entretien accordé au journal Sunday Telegraph.

Selon lui, l'histoire de l'Europe a été marquée depuis 2000 ans par des tentatives répétées de rassembler le continent sous un seul et unique gouvernement, comme pour imiter l'Empire romain. "Napoléon, Hitler, plusieurs personnes ont essayé de le faire, et cela s'est terminé de manière tragique. L'Union européenne est une autre tentative avec des méthodes différentes", a-t-il affirmé au quotidien à quelques semaines du référendum sur le maintien de la Grande-Bretagne dans l'UE.

Johnson encourage la sortie du Royaume-Uni de l'UE

"Mais fondamentalement ce qui manque c'est l'éternel problème, à savoir qu'il n'y a pas de véritable loyauté envers l'idée d'Europe. (...) Il n'y a pas d'autorité unique qui puisse être respectée ou comprise. C'est la cause de cet immense vide démocratique", a ajouté Boris Johnson, l'un des leaders du parti conservateur du Premier ministre David Cameron, qui milite lui pour le maintien du pays dans l'UE.

Le Royaume-Uni peut "prospérer comme jamais auparavant" en quittant l'UE, a martelé Boris Johnson. A moins de six semaines du référendum, prévu le 23 juin, les partisans du Brexit et ceux qui y sont opposés, seraient à égalité, à 50% chacun, d'après le site web de l'institut What UK thinks : 21% des personnes interrogées ont déclaré qu'elles faisaient davantage confiance à David Cameron qu'à Boris Johnson, contre 45% qui disent l'inverse, d'après un autre sondage réalisé pour le Sunday Mirror et l'Independant.


mètronews

zek
15/05/2016, 22h55
L’Europe est une arnaque qui va s'effondrer comme l'empire romain.

guediri
16/05/2016, 01h42
A moins de six semaines du référendum, prévu le 23 juin, les partisans du Brexit et ceux qui y sont opposés, seraient à égalité, à 50% chacun, d'après le site web de l'institut What UK thinks : 21% des personnes interrogées ont déclaré qu'elles faisaient davantage confiance à David Cameron qu'à Boris Johnson, contre 45% qui disent l'inverse, d'après un autre sondage réalisé pour le Sunday Mirror et l'Independant.


Les sondages au RU sont bidons.Avant l'election generale,tous les sondages nous indiquer que le parti Labour etait largement en tete et finalement c'est Cameron qui l'emporta.

Concernant le Brexit,Boris Johnson avait invite Cameron,il y a quelques jours, a un debat televise mais ce dernier a decline cette demande et donc les citoyens voient ca comme une faiblesse de la part du premier ministre et bien sur ce refus ne fait qu'augmenter la popularite de Boris Johnson.

momo84
16/05/2016, 08h13
L’Europe est une arnaque qui va s'effondrer comme l'empire romain. comparez leurope a lempire romain bof bof
rome a perdurer tres longtemp
et rome avait autoriter sur dautre peuple alor que leurope na aucun etat qui domine autoriterment comme rome la fait aux autre peuple

zek
17/05/2016, 07h44
comparez leurope a lempire romain bof bof
rome a perdurer tres longtemp
et rome avait autoriter sur dautre peuple alor que leurope na aucun etat qui domine autoriterment comme rome la fait aux autre peuple

L'Europe est déjà sous l'autorité de l'Otan et des Banquiers autoritairement.

L'Empire romain proposait UN projet de société, la paix et une qualité de vie aux peuples et tribus barbares qu'il dominait.

Et en plus, ils devenaient citoyens romains.

nassim
18/05/2016, 00h19
Boris Johnson est un déchet raciste qui pratique la politique trash. Il est un pur produit de la presse trash dominée par le torchons The Sun, Dailymail...etc. Le déchet Boris Johnson semble vouloir devenir le "Donald Trump" du Royaume-Uni.

Cookies