PDA

Voir la version complète : Le dictact financier de "bein sports", la chaine du qatar qui veut priver le monde arabe des JO !


salim14
27/08/2016, 15h35
Après avoir eu l’exclusivité sur des compétitions prestigieuses du football comme la Coupe d’Afrique des nations (CAN) et la Coupe du monde, la chaine qatarie a bouclé la boucle de la privatisation du sport, en concluant l’achat des droits exclusifs de retransmission des JO dans tous les pays du monde arabe.

Auparavant, L'Union des Radiodiffusions des Etats arabes (ASBU, dont le siège se trouve à Tunis) négociait les droits de retransmission au nom des pays arabes.

Le rôle de ce groupement est désormais caduc dans la mesure où il n’a plus de poids face au mastodonte qatari.

Chaque pays arabe est désormais appelé à négocier directement avec BeIN sports.

La chaine BeIN Sports a tout raflé en achetant les droits de retransmission en exclusivité des Jeux olympiques sur la zone Mena à compter des prochains JO de Tokyo.

Et les prix de cession des droits de diffusion dépassent l’entendement.

(...)

A la tête des JO, un commercial

L’ex-président du Comité international olympique (CIO), Jacques Rogge, imposait la diffusion des jeux en clair sur les chaines publiques.

Son successeur, Thomas Bach, a marginalisé les valeurs olympiques qui permettaient aux peuples de la planète d’accéder gratuitement aux JO.

Il a trouvé chez les dirigeants de la chaine BeIN les meilleurs alliés pour privilégier l’argent sur les valeurs de popularité des JO qui, devenant inaccessibles à la majorité des téléspectateurs, perdraient énormément de leur aura.

La chaine qatarie qui n’a pas réussi à percer dans le monde arabe a décidé de payer le prix fort pour un monopole sur un vaste territoire.

(...)

Mieux : pour mieux asseoir son monopole, BeIN a créé son propre satellite, hors Nilesat et Astra.

Ce qui imposerait de se doter d’une parabole dédiée à la chaine qatarie.

Des dépenses supplémentaires en perspective.

Et qui vont certainement réduire considérablement le nombre de consommateurs de sport, qui est en passe de devenir un luxe et un vecteur de discrimination entre ceux qui peuvent payer pour regarder à la télévision un match de foot ou une course de demi fond et ceux qui ne le peuvent pas.

bladi.com

Cookies