PDA

Voir la version complète : La colocation tumultueuse se termine en tragédie


mohoo
25/09/2016, 20h03
Une Française de 28 ans a été retrouvée morte chez elle, mardi à Zurich. L'homme qui partageait son appartement depuis deux mois, un Suisse de 32 ans, est soupçonné de meurtre.

Il y a deux mois, F.M. emménageait dans l'appartement situé dans un quartier calme du huitième arrondissement de Zurich. La Française de 28 ans y a rejoint A.D., un Suisse de 32 ans. Cette cohabitation s'est terminée de manière dramatique. Mardi, le corps de la jeune femme a été retrouvé dans le logement. Soupçonné d'homicide, le colocataire de la victime a été arrêté.

Les voisins ne sont pas réellement surpris de cette issue dramatique. Ils racontent à «Blick» que l'ambiance entre les deux colocataires a toujours été très tendue: «Ils se disputaient souvent bruyamment. En août, la police a dû intervenir pour calmer la situation», explique un résident. Les explications fournies par le Suisse et la Française à leurs voisins divergeaient passablement: l'homme affirmait que sa colocatrice le frappait, elle assurait qu'elle agissait en état de légitime défense.

Pas en couple, mais...

Selon le voisinage, A.D. et F.M. n'étaient pas en couple, mais le trentenaire se montrait particulièrement envahissant:« Il voulait la garder sous son contrôle. Il lui demandait en permanence où elle allait et avec qui», raconte un témoin. Le Suisse aurait un jour tenté d'embrasser sa colocatrice. «Mais elle ne voulait pas de lui», assure-t-on dans l'immeuble. Inquiets, les habitants ont proposé à la jeune femme de lui venir en aide, mais elle a insisté pour résoudre elle-même ses problèmes. F.M. avait la tête sur les épaules, selon les gens qui la croisaient. «Elle avait étudié en France et avait trouvé à Zurich un poste dans l'informatique. Elle était très intelligente et consciencieuse, elle rentrait tard du travail tous les soirs», racontent les voisins.

A.D., lui, était sans emploi et passait ses journées chez lui. Les résidents croient savoir qu'il ne prenait jamais le temps de faire le ménage. Ils étaient souvent incommodés par les odeurs émanant de cet appartement. Cette accumulation de tensions et de désaccords avait fini par pousser la jeune femme à chercher un autre logement. Et lundi, une nouvelle violente dispute a éclaté dans l'appartement. Les voisins ont entendu des éclats de voix jusqu'à minuit et demi mardi matin, et puis plus rien. Le soir, le corps sans vie de la Française de 28 ans a été retrouvé chez elle. La police penche pour la thèse de l'homicide et a interpellé A.D. Le Suisse, qui n'est pas passé aux aveux, bénéficie pour l'instant de la présomption d'innocence.

(joc)

Levant
25/09/2016, 20h21
Cela fait flipper ce genre d'histoire.

elfamilia
25/09/2016, 22h18
Zurich,
Au-delà du type de faits divers qui se produisent partout dans le monde, je trouve cette ville spéciale. Son aspect "carte postale" (propre, belle, développée) contraste avec d'autres aspects du quotidien: la vie est excessivement chère; souvent, pas le choix que d'être en colocation. Les gens sont indifférents; le genre d'indifférence auquel, à la limite, on préférerait une certaine agressivité.

Cookies