PDA

Voir la version complète : Les États-Unis sont-ils toujours la première puissance mondiale ?


zek
13/10/2016, 04h11
Le candidat républicain à la prochaine élection présidentielle américaine Donald Trump répète souvent que son pays est en train de s’effondrer. Mais qu’en est-il réellement ? La réponse dans une infographie visible en fin d’article.

Dans la plupart des domaines, les États-Unis restent sur le devant de la scène malgré la crise de 2008, que ce soit en matière d’économie, de recherche, de technologie ou encore de développement. Divers indicateurs ont été rassemblés et montés en infographie par Gabriel Hassan et Catherine Doutey, respectivement journaliste et infographiste pour le Courrier International.

L’élection présidentielle arrive très prochainement aux États-Unis, ce sera le 8 novembre 2016. Il s’agit d’un moment où il apparait pertinent de comprendre si ce pays, qui est la première puissance mondiale depuis plus d’un siècle, l’est toujours actuellement dans les faits. La réponse tend vers l’affirmative, avec néanmoins quelques nuances non négligeables.

Côté économie, les États-Unis sont champions du monde en ce qui concerne le PIB en milliards de dollars (17947), loin devant la Chine (10983), ainsi que pour le PIB par habitant en dollars (55805), dépassant allégrement celui des Britanniques (43771). Si les Américains placent 53 entreprises dans le Top 100 des plus grandes valeurs boursières, la Chine est devenue, entre 2005 et 2010, le premier exportateur mondial de marchandises (13,8% en 2015) devant les États-Unis (9,1%), un écart qui est amené à se creuser dans le futur.

En effet, la Chine représente en général 17,3% de l’économie mondiale contre 15,8% pour les Américains, un chiffre communiqué par le Fond Monétaire International (FMI) qui continue néanmoins de présenter les États-Unis comme étant la première puissance économique mondiale.

Au niveau de l’armement, les États-Unis restent loin devant tout le monde avec presque 600 milliards de dépenses militaires en 2015, plus du double du budget chinois (215 milliards). Pour ce qui est de l’innovation, là encore, les États-Unis sont devant puisqu’ils ont accordé plus de 300.000 brevets en 2014, devant la Chine (233.228). En ce qui concerne l’éducation, il faut savoir que les États-Unis ont placé 15 universités dans les 20 premières du dernier classement de Shanghai.

Venons-en aux points noirs qui nuancent le titre de première puissance mondiale des États-Unis. Les inégalités sociales sont grandissantes dans ce pays, récemment dépassé par la Turquie qui semble s’être améliorée. De plus, l’espérance de vie américaine n’est que la 7e mondiale, derrière d’autres pays du continent américain, tels que le Chili, Cuba ou encore le Costa Rica.

Enfin, un indicateur environnemental montre que les États-Unis ne sont pas les plus émetteurs de C0², ce qui pourrait être une bonne nouvelle à première vue. Leurs émissions (5,3 milliards de tonnes en 2014) représentent la moitié des émissions chinoises (10,5 milliards de tonnes), mais le ratio par habitant est loin devant tous les autres pays, avec 16,5 tonnes, contre 7,6 pour la Chine ou encore 12,4 pour la Russie.

Cela traduit l’énorme empreinte écologique du style de vie américain, ou encore que la Chine dépasse les États-Unis pour les émissions de CO² en général à cause de sa grande population.



http://nsa37.casimages.com/img/2016/10/13/161013052529846677.jpg


Sources : Courrier International – Le Figaro

zek
13/10/2016, 04h19
Il faut dire aussi vu le nombre d'entreprises étrangères en Chine explique le nombre important de dépôt de brevet en Chine.

Cookies