PDA

Voir la version complète : Le groupe marocain Managem se positionne sur le marché guinéen de l’or


Raco
13/10/2016, 08h39
Managem fait son entrée dans le projet aurifère Tri-K en République de Guinée.
Le groupe minier marocain vient de signer un accord, à Londres, permettant à Avocet, compagnie cotée à Londres et à Oslo, de céder ses parts dans ce projet minier. L’accord ne sera toutefois définitif qu’après l’obtention des approbations requises par les instances de gouvernance des deux groupes. «Cet accord de partenariat vise à créer une joint-venture pour le développement, la construction et l’exploitation du projet aurifère Tri-K», indique un communiqué.

Avec ce partenariat, Managem deviendra l’opérateur minier de référence du projet avec une participation en deux phases au capital de la joint-venture à hauteur de 60 à 70%.
Lors de la première phase, Managem acquiert une participation de 40% dans le projet lors de la clôture de la transaction.
Durant cette phase, le holding et ses filiales effectueront les différents travaux de sondages, d’ingénierie et d’études technico-économiques afin d’accroitre les réserves et de prolonger la durée de vie de la mine.

La seconde phase consiste à passer à 70% si les réserves minières atteignent au moins 1 million d’onces (environ 30 tonnes d’or métal), ou à défaut, 60% si les réserves confirmées sont inférieures à 1 million d’onces.
Cette opération permet au holding marocain d’étendre son activité sur le continent et de concrétiser les accords de collaboration dans le domaine minier signés avec les autorités guinéennes. «Le projet Tri-K représente une opportunité de croissance significative.

Nous avons reçu un soutien fort du ministère des mines guinéen pour développer un grand projet aurifère», a déclaré Imad Toumi, président-directeur général du groupe Managem.
Situé à quelque 90 kilomètres au nord-est de Kankan (la deuxième plus grande ville en Guinée), le projet Tri-K porte sur plusieurs permis d’exploration et s’étend sur une superficie totale de 490 km².
L’étude de faisabilité initiale publiée par Avocet en octobre 2013 prévoit un total de 3 millions d’onces d’or de ressources minérales, dont 480.000 onces de réserves.
Abdelhafid Marzak

Cookies