PDA

Voir la version complète : Offrir une prime de départ aux immigrés retraités?


jadis
19/01/2007, 08h54
L'année dernière, le sujet avait fait scandale dans un forum. Et, pourtant l'idée d'offrir une prime de départ-départ avec leur consentement-aux immigrés retraités est depuis longtemps cogitée.

On pourrait même faire un pas de plus et supposer que cette idée pourrait également être accordée aux chômeurs trop âgés pour recouvrir un travail n'attendant que la retraite pour s'en retourner chez eux. En l'espèce, ils verraient bénéficier des indemnités de leur période de chômage en cash et après toucher le montant de leur retraite en entier dans leur pays d'origine. Ceci, évidemment, avec la condition sine qua non qu'ils (les immigrés) consentent volontairement à leur départ.

Qu'en pensez-vous?

______________________________________

L'intégration des étrangers n'est pas une question de générosité ou de bons sentiments, mais un travail accompli à plusieurs, dans l'intérêt de l’Europe, pour garantir aux nouveaux venus l'égalité des chances, en exigeant en échange le respect des lois et de règles qui fondent notre démocratie.

Il faut encourager les acteurs de la société civile, communes, associations, partis politiques et spécialistes des domaines liées aux migrants à œuvrer pour établir un ensemble de règles claires; elles permettront une réelle et fructueuse entente entre gens d'ici et gens d'ailleurs, venus ou à venir pour trouver asile en Europe et y travailler.

Il faut espérer qu'ils seront de plus en plus nombreux, si on prend en considération la bonne marche de l’économie, le taux de natalité en baisse constante.

Il s'agira de recevoir et d'intégrer, dans la dignité et dans le respect de la différence. L'inverse de ce qui est recherché par ceux qui veulent supprimer les lois antiracistes, ceux qui cherchent plutôt des pactes avec le diable et dont l’Europe, dans son propre intérêt, devrait se méfier comme la peste.



--------------------------------------------------------------------------------

L'année dernière, le sujet avait fait scandale dans un forum. Et, pourtant l'idée d'offrir une prime de départ-départ avec leur consentement-aux immigrés retraités est depuis longtemps cogitée.

On pourrait même faire un pas de plus et supposer que cette idée pourrait également être accordée aux chômeurs trop âgés pour recouvrir un travail n'attendant que la retraite pour s'en retourner chez eux. En l'espèce, ils verraient bénéficier des indemnités de leur période de chômage en cash et après toucher le montant de leur retraite en entier dans leur pays d'origine. Ceci, évidemment, avec la condition sine qua non qu'ils (les immigrés) consentent volontairement à leur départ.

Qu'en pensez-vous?

______________________________________

L'intégration des étrangers n'est pas une question de générosité ou de bons sentiments, mais un travail accompli à plusieurs, dans l'intérêt de l’Europe, pour garantir aux nouveaux venus l'égalité des chances, en exigeant en échange le respect des lois et de règles qui fondent notre démocratie.

Il faut encourager les acteurs de la société civile, communes, associations, partis politiques et spécialistes des domaines liées aux migrants à œuvrer pour établir un ensemble de règles claires; elles permettront une réelle et fructueuse entente entre gens d'ici et gens d'ailleurs, venus ou à venir pour trouver asile en Europe et y travailler.

Il faut espérer qu'ils seront de plus en plus nombreux, si on prend en considération la bonne marche de l’économie, le taux de natalité en baisse constante.

Il s'agira de recevoir et d'intégrer, dans la dignité et dans le respect de la différence. L'inverse de ce qui est recherché par ceux qui veulent supprimer les lois antiracistes, ceux qui cherchent plutôt des pactes avec le diable et dont l’Europe, dans son propre intérêt, devrait se méfier comme la peste.

Scootie
19/01/2007, 09h25
Je pense qu'à la base, c'est une excellente idée car ça fait très mal de voir la qualité de vie de nos vieux qui doivent composer avec une retraite dérisoire par rapport au coût actuel de la vie en Europe.

Ceci dit, ce n'est pas facile (impossible ?) car souvent, ces chioukh n'ont nulle part où aller; ils ont coupé les liens avec leur famille ici, perdu leurs repères là-bas et se retrouvent coincés entre le marteau et l'enclume, obligés qu'ils sont de survivre dans des foyers sonacotra ou dans das chambres minuscules dégoulinantes d'humidité.

Quand je vois les nôtres mourir seuls, dans l'indifférence totale je nous en veux beaucoup pour tant de laisser aller et me dit que nous avons encore beaucoup à faire pour devenir une communauté soudée et qu'on prend au sérieux.

jadis
19/01/2007, 09h30
Le fait que l'offre pécuniaire contre leur départ doive recevoir l'aval des intéressés, ceux-ci auraient un "point de chute" dans leur pays d'origine. L'idée est que ces partants volontaires pourraient investir dans leur pays d'origine le montant versé cash et se prémunir d'une activité durant leur retraite.

Scootie
19/01/2007, 09h42
Le fait que l'offre pécuniaire contre leur départ doive recevoir l'aval des intéressés

Jadis, il faut d'abord voir à combien se monterait cette offre pécuniaire car il ne s'agit pas uniquement de déplacer le problème de l'autre côté de la mer. Quand je vois que le plus petir appart en algérie se monte à minimum 20.000 euros, je me dis qu'il va falloir que l'état français soit très généreux.

par desuus le marché, que doit-on faire avec les milliers de nos vieux qu'on a arnaqués; qui ont bossé 40 ans mais qu'on a déclaré que pendant 10 ans et qui se retrouvent aujourd'hui dans une misère inextricable ?

En fait, ce que tu proposes là pourrait être un début de solution mais uniquement pour une minorité je le crains !

jadis
19/01/2007, 09h52
20 000 euros seraient insuffisants du fait que cette prime de départ serait généralisée à tous les immigrants et partant pour Allemand, par exemple, elle est très mince.

Génereux? Les Etats trouveraient leurs comptes par les appartements libérés, entre autres, en contrepartie.

Zoubir8
19/01/2007, 10h27
moi je trouve que ces chibanis ont aussi cotisé à la sécu.
Ils ont droit à des soins de qualité.

Cookies