PDA

Voir la version complète : Comment les migrants ont permis à la croissance suédoise d'exploser


Medit
14/10/2016, 16h05
Le royaume qui a accueilli 163.000 réfugiés depuis 2014 a vu sa croissance atteindre un niveau record de 4,5% au dernier trimestre 2015. Une performance digne d'un pays asiatique. Et l'arrivée massive des demandeurs d'asile y est pour beaucoup. Explications.

Voilà le genre de surprise que l'on ne connaît pas en France où l'on révise régulièrement à la baisse les prévisions de croissance. La Suède a eu la très bonne surprise d'enregistrer au dernier trimestre 2015 un taux record de 4,5% de croissance en rythme annuel. Bien plus qu'attendu. A tel point que les économistes suédois n'en sont pas revenus. A titre de comparaison, c'est près de quatre fois la croissance française sur la même période. Et les prévisions de croissance de l'économie suédoise pour 2016 sont aussi très favorables: 3,5% attendus sur l'ensemble de l'année.

Mais par quel miracle l'économie de ce royaume de moins de 10 millions d'habitants est bien plus performante que celle de la zone euro (1,7% attendus en 2016 selon le FMI)? Si les éléments explicatifs sont nombreux, il semble que l'accueil (massif) des migrants n'y soit pas pour rien. Depuis 2014, quelque 163.000 réfugiés ont élu domicile en Suède. Ce qui, rapport à la population du pays, constitue un record au sein de l'Union européenne. La France par exemple en a accueilli 10.000 depuis 2011 alors qu'elle compte sept fois plus d'habitants.

Plus de logement et plus de TVA

Pour l'Institut national de recherche économique britannique qui s'est penché sur la question, le rôle joué par cet apport extérieur est indéniable. "Ce que l'expérience nous montre c'est que l'afflux de réfugiés n'est pas sur le court-terme un fardeau pour l'Etat mais plutôt un moteur pour la croissance", explique Jonathan Portes, chercheur à l'institut britannique cité par le quotidien The Independant. Sur le long-terme, précise-t-il, le gouvernement suédois devra néanmoins mener une politique d'intégration afin de permettre l'insertion de ces nouveaux arrivants.

Mais comment en quelques mois à peine, l'arrivée de réfugiés a-t-elle pu donné un tel coup d'accélérateur à la croissance? D'abord en relançant le secteur bâtiment. Il a en effet fallu loger ces dizaines de milliers de personnes ce qui a conduit le pays à construire 45.000 nouveaux logements en 2015 (10.000 de plus qu'en 2014), un record depuis plus de 10 ans. Un regain d'activité qui a permis par ailleurs aux migrants de trouver du travail dans leur pays d'accueil. Et par là-même de consommer, et donc de contribuer, au budget de l'Etat qui repose pour partie sur les recettes de TVA.

Une politique impossible en France

L'économie suédoise a plus largement été relancée par un engagement fort de l'État. D'abord via la Banque de Suède qui a baissé ses taux d'intérêt à un niveau historique (-0,5%). Des taux négatifs qui ont permis de financer les nouveaux logements mais aussi de rendre les produits suédois plus compétitifs à l'étranger. Ainsi, les exportations suédoises ont enregistré un boom de près de 8% au quatrième trimestre 2015, contribuant à la croissance globale du pays.

Bref une véritable politique de relance keynésienne avec des taux d'intérêt bas et un investissement important de l'Etat. Le gouvernement suédois a en effet consacré 24 milliards de couronnes (2,5 milliards d'euros) à la pris ene charge des migrants dont 10 milliards (1,03 milliard d'euros) dans l'aide aux collectivités locales. Mais si la Suède a pu mener une telle politique de soutien à l'investissement, c'est que le pays disposait de finances publiques assainies.

La Suède n'a jamais dépassé les 2% de déficit budgétaire depuis la crise et a même voté un budget à l'équilibre pour 2015. Ce qui donne des marges de manoeuvre au pays. L'exemple suédois est donc difficilement transposable à la France où les efforts de réduction des déficits ont été bien moindre. En 2016, le déficit public devrait en effet atteindre les 3,3%. La France ne respecte plus les critères de Maastricht depuis maintenant... 9 ans.

Frédéric BIANCHI
11/10/2016

zek
14/10/2016, 17h34
Comment les migrants ont permis à la croissance suédoise d'exploser

En France, c'est l'effet contraire, pourquoi ? :mrgreen:

joyna
14/10/2016, 18h01
intéressant

Hichamkech
15/10/2016, 23h27
En France, c'est l'effet contraire, pourquoi ?

c'est ce que les politiciens et les médias veulent que tu crois, mais ce n'est pas vrai les migrants contribue a la croissance la ou ils vont incluant dans nos pays du Maghreb.

Cookies