PDA

Voir la version complète : BRICS: l'Inde et le Russie signent de gros contrats dans l'énergie et la défense


haddou
16/10/2016, 08h29
Le président russe Vladimir Poutine et le Premier ministre indien Narendra Modi ont signé samedi des contrats pour plusieurs dizaines de milliards de dollars dans la défense et l'énergie, signe d'un approfondissement des relations entre leurs deux pays. Narendra Modi a accueilli Vladimir Poutine, saluant son « vieil ami », à Benaulim, dans l'Etat touristique de Goa, où se tient le sommet des BRICS ( Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud).

L'Inde vient de signer un méga-contrat d'achat d'armement à la Russie. Les dirigeants des deux pays se sont rencontrés en marge du sommet des pays du BRICS, qui se tient à Goa, en Inde. New Delhi réaffirme sa coopération militaire avec son principal fournisseur, tout en essayant de développer sa propre industrie d'armement.

L'achat des lanceurs de missiles sol-air S-400 pourrait, selon certains commentateurs, changer la donne en terme de défense dans la région sud-asiatique. Cet impressionnant engin peut tirer trois types de missiles pour se protéger de drones, d'autres missiles ou d'avions hostiles, volant à 400 km de distance.

Cela pourrait permettre à l'Inde de créer un rideau de défense contre de possibles attaques pakistanaises. L'engagement public est maintenant pris, le contrat commercial définitif devrait être signé l'année prochaine pour 4,5 milliards d'euros.


La Russie, qui fournit près des deux tiers de son armement à l'Inde, vient également d'accepter de créer une joint-venture pour fabriquer des hélicoptères de combats russes Kamov KA 226T sur le sol indien.

L'objectif affiché du Premier ministre Narendra Modi est de développer sa propre industrie d'armement, qui est très réduite comparée à ses besoins. Il demande ainsi à ses partenaires comme la France ou la Russie, d'accepter des transferts de technologie en échange de ses généreux achats. Dans ce dernier cas, un important complexe industriel devrait être développé pour construire 200 hélicoptères sous licence russe.


RFI

Cookies