PDA

Voir la version complète : Un Algérien sur trois vit en dessous du seuil de pauvreté


upup
17/10/2016, 14h45
.....

Dans ce contexte la LADDH tire la sonnette d’alarme sur la pauvreté en Algérie qui s’est confortablement installée dans les foyers algériens. Le pays compte au moins entre 1.7 million à 2 millions familles démunies pour l’année 2016, une réalité longtemps dissimulée par les pouvoirs publics.

Le chiffre n’est pas établi par notre organisation la LADDH, qu’on pourrait accuser d’avoir une volonté de ternir l’image du pays. Il est communiqué par la ministre de la Solidarité, Mounia Meslem lors de son passage sur la chaine 3 de la Radio algérienne, jeudi 09 juin 2016, à l’émission l’Invité de la rédaction. Elle a déclaré : "Nous ne savons pas, encore, ceux parmi les Algériens qui sont démunis et ceux qui ne le sont pas, le nombre des personnes en situation de précarité serait autrement plus important, si l’on en croit des associations de la Société civile, laquelle les chiffre à 10 millions".

....


Le matindz 17/10/2016 12:18

m.rico
17/10/2016, 14h56
Nous ne savons pas, encore, ceux parmi les Algériens qui sont démunis et ceux qui ne le sont pas

et c'est la ministe de la solidarité qui le dis?????

t'inquietes mme la ministre (depuis 3 ans), il y en a pas en algerie et c'est pour ça que ton ministere doit etre simplement supprimé:mur:

Osvaldo
17/10/2016, 15h32
honteux pour un pays qui exportait il y a quelques années 90 milliards $ d'hydrocarbures par an.

mazghana
17/10/2016, 16h06
Il a pas compris que 1 sur 10 c'est moins grave que 1 sur 3

win tu a lu ce taux :mrgreen:

Si c'est dans l'article posté attribué au matin-dz en il faut jomgler avec ceci:

Elle a déclaré : "Nous ne savons pas, encore, ceux parmi les Algériens qui sont démunis et ceux qui ne le sont pas, le nombre des personnes en situation de précarité serait autrement plus important, si l’on en croit des associations de la Société civile, laquelle les chiffre à 10 millions".

Conclusion:on absence de données verifiées sur les personnes en situation de precarité l'article ou plutot le maroki qui a fait la poubelle est arrivé a ce titre un algerien sur trois vit en dessous du seuil de pauvreté:mrgreen::mrgreen:

annabideparis
17/10/2016, 17h53
Le chiffre n’est pas établi par notre organisation la LADDH, qu’on pourrait accuser d’avoir une volonté de ternir l’image du pays. Il est communiqué par la ministre de la Solidarité, Mounia Meslem lors de son passage sur la chaine 3 de la Radio algérienne, jeudi 09 juin 2016

Dans notre pays aussi il y a des gens qui savent reconnaître quand une situation est grave,et qu'il faut trouver des solutions sans pour cela se vanter d’êtres des ministres de grandes ecoles.

L’Algérie a des pauvres,le nier serait une stupidité.C'est rassurant de voir ces derniers temps que certains voisins reconnaissent que notre presse est crédible.

Pomaria
17/10/2016, 18h29
on est pauvre. très très très pauvre ! et on ne le nie pas.

des fois, on n'arrive même pas à trouver des racines de pissenlit à manger ! :cry: :cry: :cry:

dur dur la vie en algérie ! :D

et ce, contrairement aux MAROCAINS qui eux, VIVENT MIEUX QUE LES SUISSES ! ha ha ha :mrgreen: !

c'est pour çà que énromément d'algériens vont au maroc pour travailler au noir dans le batiment !!! oeilfermé

xaval
17/10/2016, 18h40
Makach Menha.Ce n'est pas vrai.Je reviens de labas et je n'ai vu aucune misère.Les gens vivent mieux qu'en Europe sauf en matière de santé.

mansali06
17/10/2016, 19h32
Toujours le même cinema
En 2007, une citation de notre ami Solas

http://www.algerie-dz.com/forums/showpost.php?p=810260&postcount=69

Gallek pauvreté en Algerie.

Depuis longtemps déjà.
La circulation se fait toujours dans le même sens et ça n'a pas changé depuis,
Maroc vers l'algerie.

Extrait.


"hogra du maroc pour les marocains"

"Devant l'éternelle indifférence des autorités, les habitants de Bouarfa menacent d'une migration collective en Algérie. Dans une région marginalisée depuis l'Indépendance, les citoyens sont disposés à utiliser tous les moyens pour se faire entendre et rétablir une dignité bafouée.

« Maghrib smih fina, Bouteflika yawina » (le Maroc nous a laissé tomber, Bouteflika nous hébergera),

« Al Maghrib jawaâna, Bouteflika chabaâna »
(le Maroc nous affame, Bouteflika nous nourrit),

« Sahrawa rakitohom, mouwatinin hamachtouhoum » (les Sahraouis promus, les citoyens marginalisés), ces slogans ont été répétés par une foule déchaînée, la matinée du lundi 12 septembre. Motif : les habitants de Bouarfa croulent sous la misère, n'ont pas de travail et peinent même à trouver de quoi manger. Les manifestants, près de 2000, viennent en majorité des douars Lekhiam et Aïn Zergua et du quartier populaire de Touba. Dans ces lieux sinistrés, des familles vivent carrément dans des grottes. Les enfants ne vont pas à l'école. Et le taux de chômage frôle les 100 %. Les jeunes se débrouillent comme ils peuvent en vendant des cigarettes au détail. Ils proposent leurs services comme porteurs dans la très peu fréquentée gare routière de la ville. Sinon, la population locale attend les rares programmes de l'entraide nationale, communément appelé « Kenza » et qui consiste en douze jours de travail pour un revenu de 540 DH. Et c'est bien à cause de promesses de travail non tenues par la préfecture que la colère des Bouarfaouis a explosé. « Ils ont pris nos cartes d'identité nationale et le délégué de l'entraide nationale nous a personnellement promis du travail pour le lundi. Arrivés sur place, on a appris que ces promesses n'étaient en fait que des paroles en l'air », fustige Mohamed, quarante ans, père de cinq enfants.

Hicham Houdaïfa

hakimcasa
17/10/2016, 20h18
Je reviens de labas et je n'ai vu aucune misère.Les gens vivent mieux qu'en Europe sauf en matière de santé.

@xaval, vous vous contredisez tout le temps. Ce n'est pas ce que vous disiez sur un autre topic qui vous a valu une mise en garde de la modération.

Voici ce que vous disiez dans ce commentaire:

Je suis revenu hier d'Algérie et jr suis traumatisé par ce que j'ai vu.Un peuple blasé,perdu,saoul d'un islamisme éxagéré dont les chaines de Télevision diffusent à profusion h 24.Alger de Bab El Oued à El Harrach toutes les batissent menacent de s'écrouler compte tenu de leur état de décrépétude avancée.La culture Algérie (l'ancestrale) s'est rabillée à la tendance moyenne Orientale d'un autre siècle.Bref!de quoi pleurer des sceaux de larmes pour ceux qui ont connu l'autre Algférie des années d'avant la décénnie noire.Je n'y retournerai plus jamais.

tizout
17/10/2016, 20h40
Sérieusement vous êtes fiers de faire de la compétition nationaliste sur la pauvreté ???

chinobi
17/10/2016, 21h55
J'ai quand même du mal à croire qu'il a une telle différence de pauvreté entre le Maroc et l'Algérie. Dans ce domaine, nous deux pays se valent.

nacer-eddine06
18/10/2016, 11h20
Toujours le même cinema
En 2007, une citation de notre ami Solas

http://www.algerie-dz.com/forums/sho...0&postcount=69

Gallek pauvreté en Algerie.


tu ne m as pas rajeuni ..lol
merci pour le rappel

Pangeen
18/10/2016, 11h46
Ramener le sujet à une comparaison entre l'Algérie et le Maroc, c'est biaiser la discussion pour la torpiller. ça fait parti de l'artillerie des trolls.

ça suffit le gargarisme, il faut bien admettre que l'époque où l'Algérien de base avait meilleur niveau de vie que le Marocain de base est bien révolue.

Avec la crise pétrolière des années 80, les changements des années 90 et les dévaluations drastiques que nous avions connues, notre niveau de vie a fortement baissé, au point que le Maroc nous avait rattrapé et peut-être même dépasser.

A nous de faire pour gagner en niveau de vie et aux Marocains de faire pareil.

Allons ensemble de l'avant et cessons de nous torpiller pour couler ensemble.

P.

Bachi
18/10/2016, 14h04
Ramener le sujet à une comparaison entre l'Algérie et le Maroc, c'est biaiser la discussion pour la torpiller. ça fait parti de l'artillerie des trolls.

tu fais ce que tu dénonces

ça suffit le gargarisme, il faut bien admettre que l'époque où l'Algérien de base avait meilleur niveau de vie que le Marocain de base est bien révolue. ............au point que le Maroc nous avait rattrapé et peut-être même dépasser.

oudjda
18/10/2016, 14h40
Un Algérien sur trois vit en dessous du seuil de pauvreté
deux algerien sur trois, vivent en dessus de la pauvreté???

bon sana faire de comparaison,, ya pauvreté et pauvreté

Pangeen
18/10/2016, 15h42
...tu fais ce que tu dénonces...

Oui mais j'ai estimé que c’est un rappel nécessaire pour revenir au sujet.

P.

Cookies