PDA

Voir la version complète : Équipe nationale Raouraoua se projette sur l’après-CAN


ACAPULCO
17/10/2016, 19h19
Équipe nationale

Raouraoua se projette sur l’après-CAN



Le successeur de l’entraîneur serbe Milovan Rajevac sera connu dans les prochaines heures, affirme une source proche de la Fédération algérienne de football.
Le président de la FAF, Mohamed Raouraoua, qui s’est rendu en France pour négocier avec le futur entraîneur, a affirmé dans une interview à l’ENTV que depuis le départ de Rajevac, quinze entraîneurs ont déposé leur CV pour driver l’équipe nationale, mais il s’est refusé de dévoiler leur noms ou ceux des potentiels prétendants. Il est néanmoins clair que le futur entraîneur sera français, quelqu’un qui a l’expérience de l’Afrique et qui n’aura aucun problème de communication avec les joueurs, dont la plupart sont formés en Hexagone. En plus de cela, son salaire ne doit pas être au-dessus des moyens financiers de la Fédération.
«La FAF ne peut pas se permettre d’engager un entraîneur avec un salaire mensuel de 500 000 euros», a déclaré en substance Raouraoua. Selon une source proche de la FAF, l’ancien entraîneur du Cameroun et de la sélection d’Oman, Paul Le Guen, est le mieux placé pour remplacer Rajevac. Le Guen présente les caractéristiques et le profil de l’entraîneur recherché, ajoute notre source. D’autres entraîneurs de caractère ou excessivement chers pour la FAF sont à écarter pour éviter le scénario de Vahid Halilodzic.
En tout cas, le futur entraîneur de l’EN sera connu avant le tirage au sort de la phase finale de la CAN-2017, prévue le 19 octobre à Libreville. Par ailleurs, le président de la FAF, qui a démenti les informations sur une prétendue immixtion de sa structure dans les affaires techniques de l’entraîneur national, a défendu le caractère professionnel et nationaliste des joueurs émigrés. «La FAF ne s’est jamais immiscée dans les choix techniques de n’importe quel entraîneur national.
Ce dernier est tenu juste de faire des résultats, sinon il part. Ce qui s’est passé dans le vestiaire après le match contre le Cameroun est ordinaire. Ce sont des choses qui se passent partout, mais les joueurs n’ont rien à voir avec le départ de Rajevac. Ce sont des joueurs très professionnels et qui aiment leur pays. Ils rendent un grand service au football national», a-t-il ajouté.
Raouraoua s’est projeté ensuite sur le futur en affirmant que le rôle de sa structure est de mettre tous les moyens financiers et logistiques pour permettre à l’équipe nationale de bien préparer ses matches. «Une équipe est déjà au Nigeria et une autre au Gabon pour préparer le séjour de l’EN pour le prochain match de Coupe du monde et celui de la phase finale de la CAN 2017. La FAF a déjà anticipé pour le 3e match des éliminatoires du Mondial 2018 contre la Zambie, prévu au mois de septembre 2017. Un avion spécial et le séjour en Afrique du Sud sont déjà programmés par la Fédération», conclut le premier responsable du football national.

Slimane Mekhaldi


el watan

ACAPULCO
17/10/2016, 19h20
Je ne sais pas pourquoi raouraoua reste collé à sa chaise et à son poste, il doit déposer sa démission pour laisser place à quelqu'un de plus compétent et intègre

azouz75
17/10/2016, 20h38
Je ne sais pas pourquoi raouraoua reste collé à sa chaise et à son poste, il doit déposer sa démission pour laisser place à quelqu'un de plus compétent et intègre


pourquoi l'attaquer à propos de son intégrité ?


:rolleyes:

ACAPULCO
17/10/2016, 21h31
pourquoi l'attaquer à propos de son intégrité ?

tout le monde sait qu'il n'est pas intègre sauf toi

azouz75
17/10/2016, 22h44
Ah d'accord, en claire : rien de concret.


PS

tu sais ce que veut dire " Tout le monde sait " ?




.

elbieroi
17/10/2016, 22h52
Le président de la FAF, Mohamed Raouraoua, qui s’est rendu en France pour négocier avec le futur entraîneur,

C’est l’employeur qui se déplace vers l’employé pour négocier et c’est le président en personne. Il honneur à merveille le poste qu’il occupe.

Un français, encore et toujours du bricolage. Quel est le niveau du football français en Europe pour aller chercher un français. Il a remporté quoi cet entraineur avec l’équipe de France ou avec toute autre équipe nationale. Ou même avec son club. Si on n’a pas les moyens de s’offrir un grand entraineur autant prendre un entraineur national, avec cette équipe et par rapport à un français n’importe quel entraineur national fera l’affaire.

Je ne sais pas pourquoi raouraoua reste collé à sa chaise et à son poste

Il a été imposé par boutef, il ne partira qu’après le départ de boutef. il est dans l’import import, il a apporté au football national ce que les importateurs qui rodent autours des boutef ont apporté à l’économie nationale.

A l’époque des grands hommes comme Kezzal et compagnie, l’Algérie formait et exportait même des joueurs, de nos jours on n’a même pas de joueurs pour notre propre championnat. Sans parler des magouilles, des matches arrangés, des commissions prises sur les contrats de joueurs, des comportements voyous des joueurs, des équipes des entraîneurs et même des présidents de clubs... l'etat du fooball national. Notre équipe nationale n’a rien de national à part peut-être l’amour de la nation et le drapeau sur le t shirt. La gestion de Rouraoua

ACAPULCO
17/10/2016, 22h56
C’est l’employeur qui se déplace vers l’employé pour négocier et c’est le président en personne. Il honneur à merveille le poste qu’il occupe.


Tu vois ça, wallah bahdlouna

Cookies