PDA

Voir la version complète : Maroc:le travail au noir est la règle générale


rago
19/10/2016, 11h13
On comprend mieux dès lors pourquoi la prostitution et la pédophilie- entre autres- font florès au royaume chérifien.
______________________________

En effet, 63% des salariés marocains ne disposent pas d’un contrat de travail, rappelle le CESE. Ce taux atteint même 90% dans le secteur du bâtiment et des travaux publics où les ouvriers sont généralement rémunérés à la journée. Au niveau national, 80% des actifs ne bénéficient toujours pas de couverture médicale et 22% des actifs ne sont pas rémunérés pour leur travail.

Source: al Huffington

Faceless
19/10/2016, 12h07
l’écrit n'est pas obligatoire pour le contrat de travail au Maroc.

hakimcasa
19/10/2016, 12h24
l’écrit n'est pas obligatoire pour le contrat de travail au Maroc.

Pas qu'au Maroc mais dans tout le tiers-monde. A titre de comparaison, rien qu'à Alger, ils sont près de 500 000 travailleurs au noir.

Ceci précisé, un individu qui commence son commentaire par cette phrase: "On comprend mieux dès lors pourquoi la prostitution et la pédophilie- entre autres- font florès au royaume chérifien", ne mérite pas qu'on réponde à ses débilités. Il ne mérite que l’indifférence.

Combien de fois faut-il vous le répéter ? :confused:

AYB16
19/10/2016, 13h24
une grande dechra quoi.

rago
19/10/2016, 14h21
Le comble est que même sans contrat de travail, le Maroc se targue d'insinuer que les salaires sont supérieurs chez lui qu'ailleurs!:mrgreen:

Quant à la protection contre le licenciement, elle n'existe quasiment pas et cette avanie fait exploser le nombre de dealers de drogues.

ecoyoussef
19/10/2016, 14h48
الله يهدي ما خلق

Hichamkech
20/10/2016, 02h04
li chaf chi 7ja...ygoul allah y7fed oeilfermé

Harrachi78
20/10/2016, 08h01
Lors de mon passage à Casablanca il y a quelques mois, je me d'où viens que tous les chauffeurs de taxi se plaignaient de la précarité de leur situation. J'avais cru au départ que c'était le fait de bosser un peu au noir, mais apparement c'est le système de couverture sociale en lui même qui pose problème, du moins dans leur cas... :confused:

Cookies