PDA

Voir la version complète : Les indisciplinés font des émules


elfamilia
19/10/2016, 21h44
Ce qui s'est passé en équipe nationale se repète à la JSK. C'est ce qui arrive quand l'autorité (au sens positif) cède le pas à la médiocrité.

Les joueurs limogent Mouassa

Comme il fallait s’y attendre, l’entraîneur de la JS Kabylie, Kamel Mouassa, a fini par jeter l’éponge. Les événements se sont accélérés depuis la dernière rencontre face au MOB au stade de 1er- Novembre de Tizi Ouzou. Lors d’une réunion hier avec le président Hannachi, les deux hommes ont convenu d’une séparation à l’amiable. Selon des sources proches du club kabyle, Mouassa a quitté le club sans la moindre indemnité financière.

“Hannachi et Mouassa se sont rencontrés aujourd’hui (ndlr : hier), il n’y avait aucun différend entre les deux hommes qui se connaissent parfaitement bien, et personne n’a parlé d’argent. Mouassa n’a pas réclamé d’indemnité financière, il n’est pas venu à la JSK pour de l’argent, donc la séparation s’est faite à l’amiable”, nous a confié un proche du club.

Rappelons que le départ de l’entraîneur Mouassa a été provoqué avant-hier par un mouvement de l’ensemble des joueurs de la JSK qui se sont rendus chez le président se plaignant de la méthode de travail du coach, ce qui a provoqué la cassure entre le groupe et l’entraîneur. “C’est pour le bien de la JSK que j’ai décidé de partir. Qui sait, peut-être que mon départ provoquera le déclic dans l’équipe”, a déclaré Mouassa .

Face à l’USMA, l’équipe sera dirigée par l’entraîneur-adjoint, Kheroubi, et l’entraîneur des gardiens, Lounès Gaouaoui, qui ont d’ailleurs donné rendez-vous aujourd’hui aux joueurs pour entamer la préparation du déplacement à Alger, au moment où la direction entamera la recherche du successeur de Mouassa. Le nom d’Alain Michel a été déjà évoqué, mais ce dernier ne pourra pas venir du fait qu’il a repris son poste avec le CRB. Le nom d’Aït Djoudi également figurait parmi les prétendants au poste, sauf qu’aucun contact n’a été établi avec lui. “Je n’ai rien reçu d’officiel, on verra !”, nous a confié Aït Djoudi. D’autres sources de l’intérieur du club affirment que la direction privilégie beaucoup plus la piste étrangère. “Il est fort possible que le prochain entraîneur soit un étranger, il y a peu de candidats locaux. La direction va certainement recevoir des CV, et c’est à partir de là qu’on décidera qui sera le nouvel entraîneur de la JSK”, révèle notre interlocuteur.

Liberté

Cookies