PDA

Voir la version complète : Comprendre les origines de la guerre d'Algérie


ahras
01/11/2016, 02h39
VAxPmfx_REk

6h14Vn75ZcY

KHORE
01/11/2016, 13h24
Grosso modo , l'analyse est complète.

Deux erreurs

- les pieds noirs n'ont pas été "contraints" de quitter le pays. Ils sont partis pour avoir obéi dans leur majorité aux ordres de l'OAS et participé a des exactions contre les Arabes.

- le FLN n'a jamais ordonné de s'en prendre aux harkis

Membre de l'OPA d'une cellule FLN de Constantine j'affirme qu'après le cessez le feu, dans la préparation des fêtes de l'indépendance jamais nous n'avions envisagé d'actions pour nous en prendre aux Pieds Noirs ou aux harkis. Par Contre nous eûmes à subir le retour des envahisseurs des frontières qui en rentrant à Constantine prirent le commandement de la ville après avoir exécuté ceux qui s'opposèrent à eux.

Plus tard, j'ai retrouvé à Oran, un ex employé de la SAU , Section Administrative Urbaine comme Lieutenant de la SM à Oran...

Comme il y a parmi les forumeurs des Constantinois , et que j'ai la mémoire défaillante je leur pose leur pose la question , qui connait des familles dont les enfants ont été exécutés par les troupes commandées par le capitaine CHADLI ?

Quelle est le nom du Lieutenant cité ? Il avait la particularité d'avoir perdu une oreille dans une bagarre ...

Ecrivons l'Histoire à notre tour .

El LAH YARHAM Ahmed BETIME , Azouz RACHI dit HERMON, Mohammed SADI dit MIKI , Azzouz CHAABANA l'homme au béret et le toujours souriant et aimable MADJID Er Rousse . San oublier tous les autres dont les noms ont été perdus par oubli volontaire puis mémoire déclinante.

Chouan
01/11/2016, 14h58
Deux erreurs

- les pieds noirs n'ont pas été "contraints" de quitter le pays. Ils sont partis pour avoir obéi dans leur majorité aux ordres de l'OAS et participé a des exactions contre les Arabes.

- le FLN n'a jamais ordonné de s'en prendre aux harkis


En effet, je pense que si les pieds noirs n'avaient pas eu ce comportement fin 61 début 62, ils auraient pu rester en Algérie, mais hélas ils ont suivit l'OAS et commis l'irréparable, je les ai vu quitter Blida à la BA 140 en pleurant.
Pour les Harkis je ne sais pas, il est possible que le FLN n'ai pas donné d'ordres mais beaucoup ont été assassinés, là ou j'étais, il n'y avait aucun Harki.

Il me semble KHORE que nous devons avoir le même âge???

etudiant
01/11/2016, 15h03
Comme il y a parmi les forumeurs des Constantinois , et que j'ai la mémoire défaillante je leur pose leur pose la question , qui connait des familles dont les enfants ont été exécutés par les troupes commandées par le capitaine CHADLI ?

Je n' y étais pas ....mais quelqu'un a gardé une dent contre le lieutenant Chadli ........

KHORE
01/11/2016, 15h19
Je n' y étais pas ....mais quelqu'un a gardé une dent contre le lieutenant Chadli ........


merci pour la rectification


Quand tu as vingt ans et que tu as cru en la révolution et vécu l'espoir il y a de quoi être déçu. Perso je n'en ai pas plus voulu à CHADLI qui n'était que le chef des envahisseurs de l'Est. Alger a perdu beaucoup plus de moujahidines.

J'en suis revenu à une analyse générale. La révolution a été dévoyée.

bledard_for_ever
01/11/2016, 15h30
Il n y a aucun ordre de massacre des harkis. S'il y a eu le moindre petit ordre écrit émanant du FLN, il aurait été exhibé derechef par ceux qui ont massacré le peuple algérien.

Il y a eu des humiliations de harkis quelques vendetta isolés mais jamais de massacre.

D'ailleurs la majorité des harkis sont restés en algerie.

KHORE
01/11/2016, 15h41
Pour les Harkis je ne sais pas, il est possible que le FLN n'ai pas donné d'ordres mais beaucoup ont été assassinés, là ou j'étais, il n'y avait aucun Harki.

Il me semble KHORE que nous devons avoir le même âge???


Si tu as vécu ces événements nous sommes effectivement du même âge.
Pour Constantine, je répète le FLN n'a jamais donné d'instruction pour s'en prendre physiquement aux Pieds Noirs

Les cellules FLN neutralisées , l'ANP ayant pris les commandes de la ville, il n'y eu aucune exaction contre ceux qui manifestement avaient collaboré avec la France. Dans mon quartier en plus du lieutenant à l'oreille coupé , un autre voisin harKi qui avait abandonné sa tenue n'avait pas on plus été inquiété et pour cause. Il avait été blessé quelques mois auparavant au cours d'une manifestation , par éclat de grenade qui l'avait rendu hémiplégique. Il en est de même d'un autre portant le nom d'une famille respectée des Constantinois. Il s'était , comme Henri GHENASSIA,à la fin de son service militaire engagé dans les Unités territoriales.

Les chefs du FLN qui avaient collaboré avec les forces de l'extérieur , n'épargnèrent pas ...les biens abandonnés des Pieds Noirs. Tout Constantine se souvient de Mohammed BETIME en tenue kaki quatre barrettes sur les épaules pétaradant dans un cabriolet beige alors que Madjid Er Rousse avait opté comme son nom l'indique pour une anglaise rouge vif.

Sitchad
01/11/2016, 18h15
.mais quelqu'un a gardé une dent contre le lieutenant Chadli ........

Non le Président Chadly était bel et bien Capitaine à cette époque, il avait déja ce grade lorsqu'il était à la Base de l'Est, à la tête d'une katiba chargée de la traversée de la frontière (Katibat el 3oubour).

KHORE
01/11/2016, 18h31
Non le Président Chadly était bel et bien Capitaine à cette époque, il avait déja ce grade lorsqu'il était à la Base de l'Est, à la tête d'une katiba chargée de la traversée de la frontière (Katibat el 3oubour).


C'est ce qu'il me semble avoir lu.

BETIME Mohammed encore en vie , refuse de participer à l'écriture de cette page d'histoire de la lutte à Constantine.

etudiant
01/11/2016, 19h04
Non le Président Chadly était bel et bien Capitaine à cette époque, il avait déja ce grade lorsqu'il était à la Base de l'Est, à la tête d'une katiba chargée de la traversée de la frontière (Katibat el 3oubour). je n' y étais pas ...lieutenant c'est ce qui est rapporté par celui qui a une dent contre lui .....

Mais merci pour la rectification

@ Khor

Est-ce que tu connais ces personnes ?

L’organisation du fida à Constantine
Le centre-ville est sous l’autorité de Abdelaziz Khalfallahdit Boutmira avec Kaddour Boumedous, Séghir Boufenara et Abdelmadjid Maghraoui dit Madjid Rousse. La région de Sidi Mabrouk est dirigée par Ammi Salah Dekkious, Si Rabah Filali, Kamel Benzerari, Mohamed Belmerkhi. La région de Bellevue 3 est sous la responsabilité de Abdellah Bouhroum, Ali Naija dit Abdelhakim, Kracha Mohamed Heddi dit Hamoudi, Khaled Ali dit Baba Ali et Adjabi Larbi.


Si Larbi Adjabi tombe au champ d’honneur

Si Larbi Adjabi se soigne chez l’infirmière Zoubeida pendant que Si Naidja se positionne dans la cour. Une trentaine de soldats investissent les lieux, Si Larbi ouvre les feux avec une Mat 49, mais sera criblé de balles. Si Abdelhakim Naidja réussit à sortir du brasier vers la cité Hattabia. Il y trouvera refuge dans une classe où enseigne Azzouz Belguechi, se cachant parmi les enfants. Les soldats ont passé au peigne fin tous les endroits, sauf l’école. Après leur départ, Si Abdelhakim quitte les lieux pour la cité Mme Roques pour se réfugier chez Lakhdar Smati où Mme Smati lui propose de lui teindre les chevaux.
Il prend contact avec Mme Sadaoui Fatima-Zohra Tata, un élément de son réseau pour voir Si Larbi. Elle lui prend des photos de Si Larbi criblé de balle depuis la morgue. Les activistes de l’OAS tuent enfants, femmes et hommes. Le jeune Abdelghani Maaraf tombe sous les balles assassines. Abdelhamid Zadi est lâchement assassiné. Ahmed Benyahia tout jeunot échappe avec un groupe de collégiens à un tir des activistes alors qu’ils suivaient le cortège funèbre pour enterrer Zadi. Ils trouveront refuge chez la famille Assam Riri époux d’une Bencheikh Lefgoun.

Sitchad
01/11/2016, 19h47
Certaine personnes se demandent où sont passés les 40.000 harkis versés à la "force locale" qui devait remplacer l'armée française et l'A.L.N. pendant la transition et , et constituer l'armée du futur Etat Algérien (selon les textes d'Evian). Voici la destination d'une partie d'entre eux.http://http://marienoelyvonpriouforcelocale19mars1962.e-************/medias/images/3-juillet-1962.jpg?fx=r_550_550

KHORE
01/11/2016, 20h09
'es

Est-ce que tu connais ces personnes ?




Merci pour ta communication.

La majorité des noms que tu cites sont bien connus des Constantinois.

Militants ces derniers ignoraient le rôle que jouaient les uns et les autres , le système pyramidal des cellules ne permettait de connaitre que les membres de sa cellule. Dans la mienne le chef était CHAABNA qui dépendait je pense de Madjid Er Rousse.

BOUFENARA était tel un poisson dans l'eau dans la souika oùl circulait sa mat toujours sous un manteau ou une kachabia.J'avais assisté à un mariage où il officiait en représentant du FLN.

Je connaissais BENZERARI Kamel de même que son frère le comédien Hacène

Quand à ASSAM Henri dit Riri , c'est ton post qui m'apprend le rôle qu'il a joué. S 'il nous lit qu'il sache que j'ai longtemps porté sa cravate.

Cookies