PDA

Voir la version complète : Possible retour de Moussa Saïb à la JSK


Thirga.ounevdhou
22/01/2007, 10h10
Dans un entretien accordé à la Dépêche de Kabylie, Moussa Saïb confirme qu’il a été de nouveau approché par des intermédiaires délégués par le président Hannachi en vue de reprendre du service au sein du club et suppléer le départ que l’on dit imminent de Aït Djoudi.

- Dépêche de Kabylie

Mohdigital
22/01/2007, 16h47
je pense que saib soit l'homme qui nous faut ! sans manquer de respet a sa carriere exceptionel je dirai que le metier d'entraineur n'est pas son truc .. et on apprend pas a devenir entraineur a la jsk c'est tout ! :mad:

sentenza
23/01/2007, 07h27
Bien que je sois fervent supporter de la JSK, je trouve que cela devient du n'importe quoi dans le club de la ville des genêts. Aït Djoudi serait écarté à cause du dernier match nul, je trouve cela dérisoire.

Thirga.ounevdhou
23/01/2007, 09h28
Tout a fait Sentenza, on ne comprend plus ce qui se passe a la JSK...des changements et de décisions, plus rapide que la lumière....Hannachi, ne sait plus ce qu’il fait et ce qu’il dit...quand a Saib, il a la JSK dans le sang!

Plus de détail sur l'éventuel retour de Moussa Saib a la JSK..

=

Moussa Saïb “On m’a proposé de revenir à la JSK”

Les contacts entre Hannachi et Moussa Saïb n’ont pas été directs mais “autorisés” par la direction du club, selon ce dernier. L’ancien capitaine de la JSK s’en référera à la qualité des hommes - sans les nommer - que le président a délégué pour faire la proposition.

La dépêche de Kabylie : Quelles sont les nouvelles de Moussa ?

 Moussa Saïb : Je me sens très bien, Dieu merci, je ne me plains pas, pas de soucis, tranquille quoi !

Vous vous êtes un peu éclipsé ces derniers temps de la scène publique. C’est un recul voulu ?

 Non, je ne pense pas que je me suis fais rare. Je suis quelque peu libre, sans engagement professionnel. Cela m’a permis de trouver du temps pour ma famille, voir les amis… Enfin je gère ma vie et mes affaires tranquillement, le plus normalement du monde.

Etes-vous restés branché sur l’actualité sportive ?

 Pas à 100% quand même. Disons que je me suis retiré du monde du football si c’est à cela que vous faites allusion.

Est-ce que vous avez toujours cette ardeur ressentie alors que vous repartez pour une nouvelle aventure avec la JSK ?

Vous savez, la ferveur qu’a un sportif pour sa discipline, c’est dans le sang, même si elle peut passer par des hauts et des bas. Disons que pour moi ça a été le premier cas quand j’ai repris avec la JSK en début de saison et en retrouvant le terrain du 1er-Novembre. Mais malheureusement ça a été de courte durée.

Avec le recul quel commentaire faites-vous sur cette expérience avortée si on peut l’appeler de la sorte ?

 Disons que je ne suis pas quelqu’un de rancunier. Je considère que je suis parti malgré tout sur une note positive puisque cela s’est fait sur une victoire après que l’équipe eut vécu un début difficile. J’espère que les gens n’ont pas oublié que j’ai contribué au déclic, et personnellement j’éprouve moins de regrets d’être parti sur une victoire. Ensuite, l’équipe a fait son chemin et moi le mien de mon côté. Je m’en tiens à cela car je n’ai pas envie de revenir en arrière, surtout pas sur certaines déclarations qui m’ont touché. Je me dis qu’il ne vaut mieux laisser tout ça derrière soi et regarder devant soi.

C’est donc une page tournée, et vous restez malgré tout attaché à cette équipe de la JSK…

 J’ai toujours dit que la JSK est mon club, et je n’ai pas un autre de rechange quelles que soient les circonstances. Je me considère toujours comme le premier supporter de cette équipe, et ce n’est pas parce que je n’y suis plus que je vais changer à son égard.

Quelle appréciation faites-vous du parcours de l’équipe jusque-là ?

 Je ne sais pas si je peux me permettre un constat mais le supporter que je suis dira que le parcours est globalement positif par rapport aux débuts. Personnellement je n’ai jamais douté d’une telle issue malgré la position d’alors.

On était certes derniers mais l’équipe comptait trois matches de retard. A partir de là il y avait une marge de progression au classement qu’il fallait bien gérer. Je pense que même pour les derniers du moment tout peut changer.

Entre le quatrième, le cinquième et le dernier il n’y a pas vraiment un grand écart. Une équipe peut gagner deux matches et se retrouver en haut, une autre peut en perdre deux et se retrouver en bas. Pour la JSK, je dirais que le club doit continuer sur sa lancée et continuer à avoir plus d’ambition.

Quels sont vos pronostics sur l’issue du championnat ?

 Je pense que la course au titre sera relancée dans les semaines à venir. Sétif avait au départ une bonne marge d’avance et maintenant elle n’est plus qu’à quatre longueurs. C’est ça le foot, un sport où tout reste possible comme on dit.

Vous êtes de ceux qui misent sur le retour de l’USMA ?

 Non, j’ai plutôt un penchant pour Sétif malgré tout. Je dirais juste qu’ils ont eu des défaillances dans la gestion de leurs matches en retard, et se sont fatigués en compétition internationale. Je pense que leur prochain match sera décisif puisque si je ne me trompe pas, tous leurs poursuivants jouent à l’extérieur.

A suivre votre analyse, vous donnez l’impression de suivre de près les événement
 Je suis un footballeur avant tout, j’ai passé vingt ans sur les terrains quand même.

Vous évoquez le terrain. Y’aurait-il une possibilité de vous y revoir un jour ?

Joker !

C’est un joker qui n’est pas pour infirmer les nouveaux contacts qu’on vous prête avec votre club de toujours, la JSK…

Disons que j’en ait entendu parler comme tout le monde mais je n’ai pas eu de contact officiel avec le président. Disons qu’on est au stade des touches préliminaires.

Thirga.ounevdhou
23/01/2007, 09h30
Et vous en pensez quoi ?

 Je me dis déjà que s’ils pensent à moi, tant mieux.

C’est une confirmation à demi-mot...

Je crois que ce n’est pas encore le moment d’en parler. Il faut laisser faire les choses doucement. C’est ce que j’ai répondu aux nombreux amis et supporters qui m’appellent pour m’en parler. Apparemment la nouvelle a déjà suffisamment circulé.

C’est vrai que la nouvelle de votre retour comme manager général du club se fait de plus en plus persistante dans l’entourage du club…

 Pour le moment je me contenterai de dire pourquoi pas ! C’est une option à ne pas écarter.

Mais on vous sent cacher certaines choses ?

 C’est en fait vrai, il y a des personnes, des intermédiaires comme on les appelle ou si vous voulez des gens qui sont proches du président, des confidents à lui qui m’ont contacté pour réintégrer le club.

Vous voulez dire des contacts autorisés de la direction du club ?

 Très bien, voilà c’est le terme. On m’a proposé de revenir pour m’occuper de tout le volet football au sein de la JSK. C’est à dire que j’aurai les prérogatives pour la gestion de la section football. Ce ne sera pas le poste de président de section, ni de manager. Disons que c’est entre les deux. Voilà, et je leur ai demandé un temps de réflexion.

Sinon vous êtes emballé pour entamer cette nouvelle expérience ?

 A priori oui, pourquoi pas. Mais j’ai besoin d’un temps pour mûrir les choses.

Ce temps, vous lui fixez une limite dans votre tête ?

On en discutera par la suite. Pour le moment l’essentiel est que je n’ai jamais fermé la porte, je rappellerai que ce n’est pas moi qui ai décidé de partir comme ça sur un coup de tête. Maintenant qu’on me demande de revenir, ça m’honore et je me dis que si l’équipe a besoin de ce plus qu’on me reconnaît en me faisant appel, je ne peux pas me permettre d’en priver le club. Aussi je me dis que je suis toujours resté dans le cœur de ces gens là, et pour ma part je n’ai jamais nourri une quelconque animosité envers personne. Donc je dirais que ces contacts sont de bon augure.

Mais vous n’avez toujours pas répondu à la question. L’équipe reprendra ce week-end son parcours pour la ligue des champions, votre expérience ne sera certainement pas de trop dans cette compétition…

Comme je vous le disais je serais toujours le premier supporter de cette équipe mais pour le reste, tout doit passer par des étapes. Je le dis encore, jusque-là, il n’y a rien d’officiel. On verra après. Dans l’urgence j’ai un voyage à faire à Londres . J’ai des trucs personnels à régler mais je ne tarderais pas. On verra certainement plus clair à mon retour dans une semaine.

Entretien réalisé par Djaffar Chilab

- Depeche de Kabylie

Cookies