PDA

Voir la version complète : QUALIFICATIONS AU MONDIAL 2018:LE RÊVE DE MOSCOU S'ÉLOIGNE Les Algériens sous le choc


ACAPULCO
14/11/2016, 17h15
Lorsque l'arbitre Gambien Gassama donnait avant-hier à Uyo le coup de sifflet final, pour mettre fin à la rencontre Nigeria-Algérie, une véritable chape de plomb s'était subitement abattue sur tous les Algériens.
A l'image du regard complètement hagard de l'ensemble des joueurs de l'EN, et dont la plupart étaient complètement sonnés en quittant le terrain la mort dans l'âme, beaucoup d'Algériens sont longtemps restés sans voix, après le match. D'ailleurs, aux environs de 20h, il n'y avait pas grand-monde dans les rues de la capitale, sinon dans certains quartiers populaires, réputés pour leur passion sans limite pour le football. Mais la déception était telle que l'on avait du mal à comprendre comment les Verts ont flanché finalement avec autant de facilité contre le Nigeria.
Les coeurs n'étaient plus du tout à la fête des grandes soirées auxquelles les Verts avaient habitué l'Algérie du foot. Subitement, nous étions loin des dernières campagnes d'avant-mondiaux 2010 et 2014, et au cours desquelles l'EN a provoqué à chaque fois un engouement populaire sans pareil à travers tout le pays. Mais depuis ce premier semi-échec essuyé face au Cameroun, le 9 octobre dernier à Tchaker de Blida, la plupart des fans des Verts avaient senti le vent tourner en défaveur de leur Equipe nationale, au point où la défaite que vient de concéder l'EN au Nigeria, était prévisible.
Quand bien même des millions d'Algériens gardaient pourtant au fond d'eux l'espoir de voir l'EN réagir avant-hier, il n'en demeure pas moins qu'avant cette dernière sortie complètement ratée par les Verts face aux Green Eagles du Nigeria, le vent de la défaite revenait sans cesse dans les moindres discussions d'avant-match. Toutefois, presque tout le monde est resté sans voix, devant la manière avec laquelle l'EN a perdu avant-hier. Et hormis les journalistes qui ont très vite réagi comme d'habitude au dernier revers des Verts, accompagnés des inévitables commentaires, et autres analyses d'après-match, via des consultants devenus légion dans la plupart des médias, la plupart de nos concitoyens semblent avoir définitivement tourné la page du Mondial 2018. Dixit un sexagénaire résidant à Bologhine, et fan invétéré du MCA: «Nous avons commis l'erreur de croire que nous sommes devenus les meilleurs en Afrique, parce que l'EN avait tenu tête à l'Allemagne au Brésil.
Pour moi qui suis le football depuis toujours, je constate que nous continuons de refaire exactement les mêmes erreurs passées, après le Mondial 82 et celui de 86!».
La nuit d'avant-hier était terriblement triste pour des milliers d'inconditionnels de l'EN.

le soir d'algérie

veniziano
14/11/2016, 18h59
Y a des manquements dans tous les compartiments. sans parler de la défense qui est, faut le dire, absente après la retraite de Bouguera et les blessures et indisponibilités des Halliches, Belkalem ...etc, se sont des joueurs qui ont acquis beaucoup d'expérience avec leur participations en coupe d'Afrique et coupe du monde et ce n'est pas en appelant des Belkaroui ou je ne sais qui à la sauvette, qui pourront être dès leur premiers matchs à la hauteur afin d'affronter les Cameroun, Nigeria et autres grosses cylindrés africaines.

Bref, on a une bonne équipe mais reste du travail un peu partout dans tous les compartiments afin d'en avoir une grande équipe tant espérée par les algériens. Ceci demande du temps et là malchance fait que l'on a hérité d'un groupe de qualif hyper difficile qui a coïncidé avec une absence totale de nos défenseurs expérimentés et voila que l'on a payé la chose cash.

Malgré cela on est pas disqualifié encore, la tâche reste pénible mais rien n'est impossible si l'on joue jusqu'à la dernière minute de ces qualif car dans un système de championnat, on pourra avoir beaucoup de rebondissements, du genre le Nigeria et le Cameroun pourront très bien faire deux fois match nul dans leur double confrontations tandis que l'équipe nationale en fera le plein lors de ces deux matchs contre la Zambie dans les deux prochaines journées, et donc rattraper son retard et puis celui qui se classe le premier à la fin de ces éliminatoires, accèdera au mondial.

Cookies