PDA

Voir la version complète : Tartan : Le synthétique est-il cancérigène ?


ACAPULCO
17/11/2016, 20h29
Les pelouses synthétiques sont-elles cancérigènes ? Le débat est lancé dans plusieurs pays européens dont les stades sont pourvus de ce «tapis vert artificiel». Tout est parti d’un reportage sur le sujet diffusé par une chaîne de télévision néerlandaise qui a établi le lien entre une pelouse artificielle et le cancer qui a emporté plusieurs footballeurs qui ont fréquenté assidûment ce type de terrain.

Avec force détails, le reportage a mis en lumière la dangerosité de ce type de pelouse pour la santé de ceux qui s’entraînent et jouent régulièrement dessus. Les effets cancérigènes supposés des pelouses synthétiques émanent des billes de caoutchouc fabriquées à partir de pneus recyclés qui servent de matière première à la confection des rouleaux et qui sont cancérigènes, selon la télévision qui a diffusé le documentaire et repris par France Football dans son édition du 25 octobre 2016.

Les enquêteurs ont établi que les billes de caoutchouc «contiendraient des substances chimiques telles que du plomb, du mercure ou encore de l’arsenic». La première réaction à ce reportage est venue d’Angleterre, du père d’un jeune homme mort d’un cancer et qui a fréquenté ce type de pelouse pendant de nombreuses années sous les couleurs d’un club amateur de Sa Majesté.

De nombreux parents de footballeurs qui souffrent de cancer ou sont décédés pour le motif supposé de pelouses cancérigènes sont montés au créneau pour demander le retrait de ce type de revêtement et la traduction en justice de tous ceux qui sont impliqués de près ou de loin dans la multiplication du «tapis vert artificiel» à travers le monde.

C’est en Afrique que les joueurs sont le plus exposés. De nombreux pays du continent ont recours au synthétique pour absorber la forte demande des clubs. Il est utile de rappeler que le marché des pelouses synthétiques est très lucratif. Les instances du football, à leur tête la FIFA, sont très peu regardantes sur le chapitre de la santé des joueurs par rapport au danger que représente la fabrication de cette matière et son utilisation comme pelouse. Les certifications, brevets et autres accords délivrés par la FIFA pour l’utilisation de pelouses synthétiques sont souvent accordés en contrepartie de billets verts...


Yazid Ouahib

ACAPULCO
18/11/2016, 11h54
y a pas mieux que la verte pelouse naturelle , mais faut retrousser les manches pour apprendre une bonne fois pour toute à entretenir une pelouse et la mettre sous de bonnes mains.

Quand on sait que 85 % des terrains de football en Algérie sont en synthétiques , il y a de quoi s'alarmer

Cookies