PDA

Voir la version complète : Nouveau nul entre Carlsen et Kariakine, décision au "blitz"


nacer-eddine06
28/11/2016, 23h26
Une tie-break, avec au moins quatre parties éclair (blitz), sera nécessaire mercredi à New York pour déterminer le champion du monde.
Le Norvégien Magnus Carlsen et son challenger russe Sergeï Kariakine n'ont pas pu se départager (remis) lors de la 12e et dernière ronde.
Carlsen n'a donc pas profité de l'avantage d'évoluer avec les blancs. Dans ce duel marqué par une avalanche de nuls, les deux hommes se sont quittés dos à dos lundi au terme du 30e coup. La partie n'a duré que trois quarts d'heure. Carlsen et Kariakine terminent avec 6 points chacun.
Ce championnat du monde est doté de 1,1 million de dollars.
sda-ats

Smir
29/11/2016, 21h47
Bonsoir Solas,

J'aime bien tes interventions, mais la je ne sais même pas de quelle dicipline il s'agit loool...

nacer-eddine06
01/12/2016, 12h52
JEU Selon des chiffres diffusés mercredi soir par l'organisation du tournoi, plus de 10 millions de personnes à travers le monde ont suivi la finale en ligne...


Le Norvégien Magnus Carlsen a battu mercredi 30 novembre 2016 à New York Sergueï Kariakine et remporté le championnat du monde des échecs pour la troisième fois.

20 Minutes avec agences

Magnus Carlsen a remporté, ce mercredi à New York, le championnat du monde des échecs. En battant Sergueï Kariakine, le Norvégien a douché une fois de plus les espoirs de la Russie de dominer à nouveau les échecs internationaux.

Magnus Carlsen ✔ @MagnusCarlsen
Check out the @PlayMagnus app when you check-in on @SAS long-haul flights.
1:22 PM - 1 Nov 2016
110 110 Retweets 280 280 likes

« Ça a été très difficile de me calmer et de jouer normalement »
Sergueï Kariakine, né en 1990 comme Magnus Carlsen, avait déjoué les pronostics en arrivant en finale et en tenant tête au tenant du titre pendant les 12 parties réglementaires qui se sont déroulées du 11 au 28 novembre. Magnus Carlsen, devenus grand maitre des échecs à 13 ans et qui fêtait mercredi ses 26 ans, l’a cependant battu à plate couture dans les quatre parties semi-rapides qui tenaient lieu de prolongations : après deux nuls, il a achevé le Russe dans les deux dernières parties.

Le tenant du titre (pour la troisième année consécutive) a néanmoins reconnu avoir traversé « une période difficile » après sa défaite dans le 8e round, le 21 novembre. « J’ai eu toutes sortes de sentiments négatifs qui me sont passés par la tête, ça a été très difficile de me calmer et de jouer normalement », a expliqué le champion lors d’une conférence de presse.

>> A lire aussi : Echecs: à 13 ans, Samuel Sevian devient le plus jeune Grand maître américain

« Le match le plus suivi de l’histoire récente » des échecs

Selon des chiffres diffusés mercredi soir, « plus de 10 millions de personnes » à travers le monde ont suivi la finale en ligne, soit « le match le plus suivi de l’histoire récente », a indiqué un porte-parole de l’organisation.
Quant aux plusieurs centaines de personnes qui avaient fait le déplacement à New York, elles ont chaleureusement applaudi les deux joueurs à leur sortie de la salle, reconnaissants d’avoir assisté à un duel qui les a maintenus en haleine jusqu’au bout.

>> A lire aussi : Intelligence artificielle: Quand les machines battent l’Homme
Il empoche aussi les 550.000 euros promis au vainqueur

Magnus Carlsen, numéro 1 mondial depuis 2010, se rapproche un petit peu des grandes légendes des échecs comme le Russe Garry Kasparov, qui domina l’échiquier mondial quinze ans durant.
Le Norvégien qui devra remettre son titre en jeu en 2018 empoche aussi les 550.000 euros promis au vainqueur, qui devraient cependant être amputés de 5 % pour avoir claqué la porte d’une conférence de presse après le 8e round dans lequel il a tant souffert.

Cookies