PDA

Voir la version complète : Le Maroc doit-il s’inquiéter de l’offensive diplomatique algérienne dans les pays du Golfe ?


azouz75
30/11/2016, 22h05
L’Algérie a entamé un rapprochement avec les pays membres du Conseil de coopération du Golfe en y multipliant les visites de ses responsables.

Depuis plusieurs semaines, l’Algérie a lancé une véritable offensive diplomatique vers les pays du Golfe alliés traditionnels du Maroc. Le premier ministre algérien, Abdelmalek Sellal s’est rendu, le 15 et 16 novembre en Arabie saoudite accompagné d’une délégation d’hommes d’affaires algériens. Durant cette visite, qu’il a qualifiée de « succès », le responsable algérien a rencontré le roi Salmane ainsi que plusieurs ministres et hauts responsables. « Nous allons, avec nos frères saoudiens, vers des relations stratégiques qui nous permettent de préserver nos intérêts mutuels et de défendre l’islam, dont certains veulent ternir l’image » a déclaré Sellal, rapporté par Radio Algérie. La visite algérienne au pays des al-Saoud s’est conclue par la signature d’un mémorandum d’entente commercial et a permis au président du Forum des chefs d’entreprises algérien, Ali Haddad, d’emprunter un discours entendu ailleurs : « L’Algérie est la porte de l’Afrique. Nous pouvons par conséquent élaborer des investissements communs en Afrique ».

Coopération sécuritaire

Après Abdelmalek Sellal, c’est le chef de la diplomatie algérienne, Ramtane Lamamra, qui s’est rendu dans quatre autres pays du Golfe à savoir Oman, les Émirats arabes unis, Bahreïn ainsi que le Qatar. Dans ces différents pays, l’Agence de presse officielle algérienne, APS, a annoncé des partenariats « dans divers domaines », et signalait la volonté du pays de coopérer au niveau sécuritaire et en matière de lutte contre le terrorisme dans la région.

Lors de l’étape qatarie de cette tournée, le Premier ministre et ministre de l’Intérieur qatari, Cheikh Abdallah Benacer al-Thani, a assuré qu’il comptait « œuvrer à la consolidation de la coopération et du partenariat entre l’Algérie et le Qatar dans les secteurs public et privé […] avec d’autres pays amis notamment africains ».

Positions divergentes

Le Maroc a-t-il à s’inquiéter de cette offensive algérienne ? « La stratégie de l’Algérie manque de cohérence » pointe El Hassan Boukentar, professeur de droit international à l’Université Mohammed V de Rabat. En effet, le voisin de l’Est diverge sur de nombreux points avec les pays de la région puisqu’il ne participe pas à la guerre au Yémen. Il a, aussi, maintenu ses relations diplomatiques avec le régime de Bachar El Assad, tout en refusant de considérer le Hezbollah comme une organisation terroriste. Des positions qui sont opposées à celles adoptées par les pays du Golfe et le Maroc.

Jawad Kerdoudi, président de l’Institut marocain des relations internationales (IMRI), estime que les monarchies du Golfe ont plus besoin du Maroc que de l’Algérie d’un point de vue politique. « Depuis le printemps arabe, les monarchies se sont senties menacées ». Une menace qui, selon lui, explique la proximité entre les pays du Golfe et le Maroc ainsi que la prise de position du royaume en faveur du Bahreïn suite à des tensions entre le petit pays insulaire et l’Iran. « Il existe une solidarité entre les monarchies arabes, il n’y pas de souci à se faire dans ce sens pour le Maroc » conclut le président de l’IMRI.

Crise algérienne

« À moins que la situation de blocage politique liée à la maladie du président donne lieu à un changement politique brutal qui ne rentre pas dans la logique politique, je vois mal comment l’Algérie pourrait aujourd’hui engager, sans avoir les mêmes options politiques ni une stratégie globale, une offensive susceptible de contrecarrer le Maroc » estime, pour sa part, El Hassan Boukantar.

L’offensive diplomatique d’Alger semble plus se baser sur des considérations internes que de politique internationale. « Face à la crise à laquelle elle fait face avec la dégringolade des prix du pétrole, l’Algérie peut-elle se targuer d’avoir les moyens pour mener sa stratégie ? À moins de donner une illusion de contrecarrer l’offensive marocaine qui se base, elle, sur des réalisations ».

À Alger, les hydrocarbures représentent 96 % des exportations, près de la moitié de son PIB et 60 % des recettes budgétaires de l’État. Ces recettes ont été sérieusement affaiblies, de l’aveu même d’Ahmed Ouyahya, conseiller personnel et directeur du cabinet du président Abdelaziz Bouteflika, qui a déclaré à la presse que depuis la baisse des prix du pétrole en juin 2014, « les recettes du pétrole ont diminué de 67 à 27 milliards de dollars ».

TelQuel 30 Nov 2016

Cell
30/11/2016, 22h12
Ben si on en croient l'article ...... la réponse est non ......

Et de toute manière ; le principale point de discorde entre l'Algérie et le.maroc eSt un dossier ou ni les pays du golf ni l'ua ne peuvent rien faire .....

houari16
30/11/2016, 23h32
ALGER -

L'Emir du Qatar, Cheikh Temim Ben Hamad Al Thani, a entamé mardi une visite de fraternité en Algérie,

mahjoub
01/12/2016, 00h21
C'est normal

Ce qui est anormal y a pas de visites officielles entre le Maroc et l'Algerie

Spoutnik
01/12/2016, 00h46
C'est plus des bani kelboune ? :mrgreen:

Meme Houari est fier de nous annoncer une visite de l'émir du Qatar :lol:

overclocker
01/12/2016, 08h41
t'as vu ca...:lol::lol:

la mendicité commence avec un baril à 50 $, Sellal qui veut envoyé tout les algériens défendre la Mecque, le mae qui fait le tour chez les autres enturbannés, ma parole, type caméléon rarement j'ai vu d'aussi habile...

molker
01/12/2016, 09h44
Ben! oui! ..........C'est ça la diplomatie ,pas les coups de sang ..;)

overclocker
01/12/2016, 09h47
les diplomates, on les ministres, on peut comprendre ca, c'est leurs boulot, y comprit le changement de veste..

mais des forumeurs qui il n'y pas si longtemps, insulter les beni kalboune et beni sahyoune de beni kalboune et beni sahyoune, et qui aujourd'hui, font l'éloge des visites de sellal et ramtane, c'est juste hallucinant...

hakimcasa
01/12/2016, 10h29
Effectivement à en croire l'article, la réponse est non. Mais nous dira-t-on, le média Tel quel est marocain. Sauf que ce "non" est confirmé par Abdelaziz Rahabi, ex-ministre algérien qu'on ne peut soupçonner de sympathie envers le Maroc.

A la question: Que signifie le retrait de l’Arabie saoudite au moment où on parle de réchauffement des relations avec l’Algérie ?

Il répond: cela veut dire que les fondamentaux de la politique étrangère de tous les acteurs sont respectés. Les pays du Golfe sont des alliés stratégiques et historiques du Maroc, pas de l’Algérie. Cela n’est pas nouveau, ni surprenant. L’Algérie peut avoir des relations parfois normales, parfois bonnes et parfois excellentes avec ces pays-là. Mais elle ne peut pas être leur allié stratégique. Entretien avec TSA

molker
01/12/2016, 10h56
Il répond: cela veut dire que les fondamentaux de la politique étrangère de tous les acteurs sont respectés. Les pays du Golfe sont des alliés stratégiques et historiques du Maroc, pas de l’Algérie. Cela n’est pas nouveau, ni surprenant. L’Algérie peut avoir des relations parfois normales, parfois bonnes et parfois excellentes avec ces pays-là. Mais elle ne peut pas être leur allié stratégique. Entretien avec TSA

ça c'est une constante ,pas besoin de Rahabi pour dire ça ,comme l'Algérie a aussi ses alliés stratégiques ......Mais la politique est aussi l'art du possible ,les "ennemis" d'hier peuvent aussi devenir des alliés conjoncturels(ou dans la durée) quand un certain nombre d'intérêts puisse les réunir ...Il ne faut pas perdre de vue que les états sont régis par les intérêts plus que par les sentiments.

nacer-eddine06
01/12/2016, 12h12
Voila ce qui s est passe

sellal a remis une missive de bouteflika aux bedouins qui dit en gros
faites vous inviter par vos mendiants aux grands sommets du continent africain et vous comprendrez que c du rih fel chbek les mrarka

ils sont venus ils ont vu et ils se sent fait humilier


le geant politique de l afrique c l algerie et pas les vermisseaux d acoter de la plaque

hakimcasa
01/12/2016, 12h44
Dites donc Solas, on dirait que vous en avez gros sur la patate! :lol:

Dandy
01/12/2016, 12h56
Objectivement, le Maroc a plus de choses en commun avec les monarchies du golf que l'Algérie.

La seule chose qui nous relie politiquement et qui est une source de divergences par ailleurs, est que nous sommes d'importants exportateurs d'hydrocarbures.

Pour le reste, les Monarchies du Golf "Khoudra foug l'3cha". Leur seule capacité de nuisance consiste à encourager le terrorisme et à corrompre les dirigeants africains pour essayer d'aider le Maroc. Mais dans les deux tableaux, en Algérie, ils ont fait chou blanc....

annabideparis
01/12/2016, 13h06
la mendicité commence avec un baril à 50 $, Sellal qui veut envoyé tout les algériens défendre la Mecque, le mae qui fait le tour chez les autres enturbannés, ma parole, type caméléon rarement j'ai vu d'aussi habile...

Comment peut-on écrire une telle bêtise?
Si l’Algérie a aidé pour l'obtention d'un accord a vienne,certains voisins devraient la féliciter car un prix élevé du baril arrange surtout le Maroc,car les pays du golf continuerons a lui faire des dons(d'ailleurs il reste toujours 500 millions d'un pays et 400 millions du Koweït qui sont toujours en négociations sur le don de 2,5 milliards qui auraient du être versé d'ici la fin 2016),mais on préfère l'ingratitude.

Pourquoi le roitelet ne bougera pas si la Mecque est attaqué?

Par contre reconnaître l'habileté de Sellal m'a fait rire.Vous allez finir par trouver le grabataire et son gouvernement compétent.

On ne peut pas dire autant du roitelet qui a attendu que l'Algérie soit en difficulté pour commencer a gesticuler,pour quel résultat?

houari16
01/12/2016, 22h38
posté par AGHBAL

Un petit rappel si tu ne le sais pas: ON DIT LE MAROC ET NON LA MAROC .

Un petit rappel

( Le Maroc ) LA MAROC "maîtresse" de la France nuancé par l ambassadeur français "" Gérard Araud."" à l ONU

*[ Le Maroc est une « maîtresse avec laquelle on dort toutes les nuits, dont on n'est pas particulièrement amoureux mais qu'on doit défendre », .]

Algeriano loco
02/12/2016, 04h07
La stratégie de l’Algérie manque de cohérence » pointe El Hassan Boukentar, professeur de droit international à l’Université Mohammed V de Rabat.
Ce soit disant instituteur doit retourner à l'école et laver son cerveau de complexé !

L'Algérie a des principes. Elle a surtout une souveraineté, contrairement au voisin qui doit obéir au doigt et à l'oeil ! Quelle honte !
L'Algérie traite avec ces pays d'égal à égal, n'en déplaise à certains ! J'avoue que si j'étais marocain, j'aurais les nerfs.

Cookies