PDA

Voir la version complète : Ellen MacArthur, la reine des océans


nassim
08/02/2005, 23h49
C'est un petit bout de femme de tout juste 1,60 mètre mais son courage et son endurance sont dignes d'un grand guerrier! Toute seule, elle a réussi à battre le record du monde avec son trimaran long de 22,80 mètres!

Le sage qui avait dit que les hommes étaient plus endurants que les femmes devraient à l'avenir réfléchir à deux fois avant de dire des bêtises!

Bravi Ellen, bravo aux femmes modernes!

- L'article du monde (http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3242,36-397205,0.html)
- Le site officiel de la Team Ellen (http://www.teamellen.com/)

Ellen MacArthur
http://www.trymysport.co.uk/sports_photos/timebank/Ellen_McArthur.jpg

Avucic
09/02/2005, 07h41
C'est un petit bout de femme de tout juste 1,60 mètre mais son courage et son endurance sont dignes d'un grand guerrier! Toute seule, elle a réussi à battre le record du monde avec son trimaran long de 22,80 mètres!

Un peu de respect Nassim (je plaisante): C'est LADY Ellen MacArthur.

Oui, j'ai suivi la carrière de cette dame (la voile m'intéresse)... et ce qui me fascine chez elle c'est sa détermination de réussir: Par exemple, elle voulait parler français: Après quelques mois en France elle a maîtisé la langue comme beaucoup ne l'auraient pas fait en six ans! Ajouter à cela, elle avait travaillé et peiné pendant 3 ans pour s'acheter son premier bâteau!

Ensuite, je ne sais pas si la plupart le savent ou non, mais déjà à 24 ans, ce fut la première femme à avoir couvert une distance de près de 40 000 kms en 94 jours et 4hres, ayant fini 2ème en février 2001.

Je rends hommage à toutes les femmes du monde.... et que cette dame soit leur inspiration dans tout ce qu'elles entrprennent!

nassim
09/02/2005, 13h08
Yep, on devrait dire "The Queen Ellen"!

"le petit bout de femme" est utilisé affectueusement pour souligner le formidable exploit de cette femme d'exception. D'ailleurs, même le monde l'avait décrit de cette façon :
La sécheresse des chiffres traduit mal la résistance à la fatigue et au sommeil, l'abnégation pour adapter sans cesse la voilure aux conditions de vent, les efforts colossaux déployés pour les manœuvres par ce petit bout de femme de 1,60 mètre pour maîtriser en solitaire un trimaran de 22,80 mètres et le mener à plus de 16 nœuds (29,6 km/h) de moyenne pendant 27 300 milles (50 560 km) !

Cookies