PDA

Voir la version complète : Équipe Nationale : La défense pousse Leekens à ratisser large


ACAPULCO
19/12/2016, 15h31
Le sélectionneur national, le Belge Georges Leekens, à quelques encablures de la date butoir pour transmettre à la CAF la liste des 23 Verts qui prendront part à la prochaine édition de la CAN-2017 au Gabon, n’en finit pas d’étonner en raison de la fameuse liste élargie sur laquelle il se basera pour faire son choix.


Dernier fait : la convocation ou du moins la préconvocation de l’ancien défenseur central de la JS Kabylie et de l’ES Sétif, actuel sociétaire de la formation saoudienne d’Al Shabab, Djamel Benlameri, dans la liste élargie du technicien belge. Une information confirmée par le club saoudien, qui intervient après celle d’anciens défenseurs internationaux que Georges Leekens a tirés du tiroir, des mois après qu’ils aient été écartés de la sélection, à l’image de Djamel Mesbah et Essaïd Belkalem.

Outre ces éléments et la préconvocation des habitués, le Belge a aussi intégré dans sa liste élargie le nom du défenseur de Rennes, Rami Bensebaini, après des mois de mise à l’écart, en passant par une nouveauté en la personne de l’ex- défenseur du MC El Eulma et sociétaire du Club Africain de tunisie, Mokhtar Belkhiter.

A cela s’ajoute l’éventualité de voir un ou deux défenseurs du cru intégrés dans cette liste, en attendant la liste définitive des 23, à l’occasion du stage des locaux qui a débuté hier et qui s’étalera sur trois jours, que le Belge supervisera en personne.

A la lecture de ces choix dans la composante de la liste élargie, il ressort clairement cette fixation que fait le technicien belge sur la défense et dénote surtout le souci que ce compartiment lui cause à la veille d’une compétition majeure. Une fébrilité défensive flagrante constatée depuis quelques mois, avec une instabilité récurrente dans sa composante au sein des Verts lors des derniers matchs sur laquelle a été édifié Leekens lors de sa première sortie officielle avec la sélection, pour son come-back en Algérie, avec la fameuse défaite concédée au Nigeria (3-1) en match des éliminatoires du Mondial 2018.

Une tare flagrante en défense à la veille de la CAN qui suscite l’inquiétude du Belge, au point de ratisser large en faisant appel à des anciens et nouveaux défenseurs dans l’espoir de soigner sa ligne défensive et éviter un autre naufrage au Gabon.

Tarek Aït Sellamet

Cookies