PDA

Voir la version complète : 27 décembre 1978: décès de Houari Boumediène


rago
27/12/2016, 14h37
Un des derniers clichés connus de Boukherrouba Mohamed (son vrai nom), il y apparaît à l'aéroport de Moscou aux côtés de son épouse Anissa Boumediene ainsi que d'Abdelaziz Bouteflika, son ministre de Affaires étrangères à l'époque.

La tête coiffée d'une chapka, le visage visiblement affecté, Houari Boumediene avait suivi un traitement en URSS du 5 octobre au 14 novembre 1978. Atteint de la maladie de Waldenström, il sera admis le 18 novembre à l’hôpital Mustapaha Pacha à Alger. Il y rendra l'âme le 27 décembre à l'âge de 46 ans.

Source: Al Huffington

Capo
27/12/2016, 14h45
Waldenström

La même maladie qui emporta George Pompidou..

nacer-eddine06
27/12/2016, 14h48
http://www.algerie-dz.com/forums/showthread.php?t=392548


PAIX A SON AME

mohoo
27/12/2016, 14h59
Je me souviens, après trois mois du début de mon service militaire.

KHORE
27/12/2016, 17h25
La même maladie qui emporta George Pompidou..


C'est ce que certains croient en fonction de ce que la presse leur suggère.

Pour les faits , les nombreuses équipes qui se sont succédé au chevet de l'illustre malade ont pensé à l'hémopathie citée, alors que le médecin suédois qui l'a décrite dépêché sur les lieux , après examen ne s'était pas prononcé . Il n'avait conclu qu'à une seule vérité l'état irrécupérable du malade . Ne pouvant aider par ses connaissances de la maladie qu'il avait individualisé, il écourta son séjour .

Cette mort intervient dans le cadre de la lutte contre le communisme mondial et l'assassinat de ses leaders africains . Les autorités algériennes n'ont jamais écarté l'hypothèse de l'empoisonnement , Evoquée par le Colonel BENAOUDA lors d'un Congrès du FLN , CHADLI Secrétaire Général et Président de la République avait promis de déclencher une enquête, sans tenir parole .Il était lui même le pion destiné à remplacer BOUMÉDIENE dans la mise à mort du communisme algérien, sous la férule des DAF.

Par la suite journalistes et médecins établiront des liens entre l'empoisonnement par polonium d'Arafat .

Cookies