PDA

Voir la version complète : grippe et état grippal


m1111
23/01/2017, 11h21
Symptômes de l'état grippal vs ceux de la vraie grippe

SYMPTÔMES DE L'ÉTAT GRIPPAL (OU SYNDROME GRIPPAL)

Plusieurs caractéristiques permettent de distinguer le syndrome grippal de la vraie grippe. Les symptômes du syndrome grippal sont souvent passagers et d'intensité modérée. Les responsables de ces "fausses grippes" sont des virus respiratoires syncytial (VRS), les virus para-influenza, les adénovirus, les rhinovirus, les entérovirus, les coronavirus…

SYMPTÔMES DE LA VRAIE GRIPPE, D'ORIGINE VIRALE ET SAISONNIÈRE

A contrario, la vraie grippe, saisonnière et virale, se caractérise par des symptômes d'une forte intensité survenant brutalement :

Une fièvre intense (autour de 39°C);
Une fatigue intense (asthénie);
Des maux de tête (céphalées);
Des courbatures (douleurs musculaires et articulaires diffuses);
Des frissons ;
Parfois une toux et une congestion nasale…


ce qu il faut noter tres serieusement :

Parfois une toux et une congestion nasale…

LA TOUX SOUVENT DANS UNE VRAIE GRIPPE N EST PAS PRESENTE

Durée d'incubation, de contagion et de rétablissement de la grippe

La durée d'incubation de la grippe (entre la contamination par le virus et les premiers symptômes) varie entre 24 et 48 heures. Le malade est contagieux pendant une période moyenne de six jours, y compris avant que les symptômes apparaissent. Chez des sujets non fragilisés, le rétablissement est complet après une à deux semaines.


LORS ce cette période d incubation : ce qu il faut retenir -== il ya une sensation de brulures "au niveau du thorax" et bien sur mal décrite car c est une attaque virale des poumons qui donne cette sensation qui passe inaperçue lors de l interrogatoire et est discrete et se manifeste surtout au repos.

Mais le Plus grave dans cette grippe ( ou état grippal ) c est UNE DYSPNEE QUI PREND TOUTES LES "couleurs" et allures et caractéristiques d une ANOXIE car il y a que peu d échange entre l air et les poumons donc MOINS D OXYGENE DANS LE SANG ET LES CELLULES et PLUS DE DECHETS RESPIRATOIRES CO2


l arbre réspiratoire est envahie d un mucus épais qui limite et empeche l échange réspiratoire normal. d ou SENSATION D ASPHYXIE

ET sil n ya pas de traitement les personnes fragiles- enfants , cardiaques, pneumopathies comme insuffisants respiratoires , insuffisance immunitaire , et les personnes âgées , sont asphyxiés.



Les virus de la grippe (Influenza)

Les virus de la grippe appartiennent à la famille des Orthomyxoviridae et au genre Influenzavirus, dont il existe trois types A, B et C. Les virus de type A et B sont responsables des épidémies grippales annuelles, mais seuls les virus de type A sont à l'origine des pandémies grippales. Le virus de type C semble lié à des cas sporadiques.

Les virus de type A sont les plus fréquents et les plus virulents ; on en distingue plusieurs sous-types sur la base de leurs antigènes de surface, l'hémagglutinine (H1 à H16) et la neuraminidase (N1 à N9). Cela donne donc 144 combinaisons possibles, mais pour la grippe saisonnière, les virus impliqués se résume à H1, H2, H3 et N1 ou N2 responsables de la grippe annuelle.



UNE radiologie thorax : poumons inféctés par une grippe.GRIPPE AVIAIRE: H10N8

http://blog.santelog.com/uploaded3/images/Actus%2031/VISUEL%20POUMON.jpg
http://blog.santelog.com/uploaded3/images/Actus%2031/VISUEL%20POUMON.jpg

nordsud
23/01/2017, 15h08
Merci pour ces infos , ça m'énerve toujours les gens qui disent avoir la grippe quand ils ont un peu de fièvre et /ou le nez qui coule alors que ça n'est pas du tout ça .

nordsud
23/01/2017, 15h10
La majorité des personnes hospitalisés à cause de la grippe ont été vaccinés :rolleyes:

m1111
23/01/2017, 18h21
La vaccination contre la grippe est recommandée chez :

les femmes enceintes, quel que soit le trimestre de la grossesse ;
les personnes, y compris les enfants à partir de l'âge de 6 mois, atteintes des pathologies suivantes :
affections broncho-pulmonaires chroniques répondant aux critères de l'ALD 14 (asthme et BPCO),
insuffisances respiratoires chroniques obstructives ou restrictives quelle que soit la cause, y compris les maladies neuromusculaires à risque de décompensation respiratoire, les malformations des voies aériennes supérieures ou inférieures, les malformations pulmonaires ou les malformations de la cage thoracique,
maladies respiratoires chroniques ne remplissant pas les critères de l'ALD mais susceptibles d'être aggravées ou décompensées par une affection grippale, dont asthme, bronchite chronique, bronchiectasies, hyper-réactivité bronchique,
dysplasies broncho-pulmonaires,
mucoviscidose,
cardiopathies congénitales cyanogènes ou avec une HTAP et/ou une insuffisance cardiaque,
insuffisances cardiaques graves,
valvulopathies graves,
troubles du rythme graves justifiant un traitement au long cours,
maladies des coronaires,
antécédents d'accident vasculaire cérébral,
formes graves des affections neurologiques et musculaires (dont myopathie, poliomyélite, myasthénie, maladie de Charcot),
paraplégies et tétraplégies avec atteinte diaphragmatique,
néphropathies chroniques graves,
syndromes néphrotiques,
drépanocytoses, homozygotes et doubles hétérozygotes S/C, thalasso-drépanocytose,
diabètes de type 1 et de type 2,
déficits immunitaires primitifs ou acquis (pathologies oncologiques et hématologiques, transplantations d'organe et de cellules souches hématopoïétiques, déficits immunitaires héréditaires, maladies inflammatoires et/ou auto-immunes recevant un traitement immunosuppresseur), excepté les personnes qui reçoivent un traitement régulier par immunoglobulines ; personnes infectées par le VIH quel que soit leur âge et leur statut immunovirologique
maladie hépatique chronique avec ou sans cirrhose
les personnes obèses avec un indice de masse corporelle (IMC) égal ou supérieur à 40 kg/m2, sans pathologie associée ou atteintes d'une pathologie autre que celles citées ci-dessus ;
les personnes séjournant dans un établissement de soins de suite ainsi que dans un établissement médicosocial d'hébergement quel que soit leur âge ;
l'entourage14 familial des nourrissons de moins de 6 mois présentant des facteurs de risque de grippe grave ainsi définis : prématurés, notamment ceux porteurs de séquelles à type de broncho-dysplasie, et enfants atteints de cardiopathie congénitale, de déficit immunitaire congénital, de pathologie pulmonaire, neurologique ou neuromusculaire ou d'une affection longue durée.
Il convient de la renouveler chaque année, car de nouvelles souches de virus de la grippe apparaissent et changent constamment. Les épidémies de grippe peuvent survenir d'octobre à mars. La meilleure période pour se faire vacciner va du mois d'octobre à mi-décembre, un délai de 15 jours est nécessaire à votre organisme pour la production d'anticorps responsable de votre protection.

le vaccin peut aider ces categories de patients

Cookies