PDA

Voir la version complète : Comment le retour du royaume à l'ua a ébranlé le bloc hostile à la marocanité du sahara


AGHBAL
04/02/2017, 01h03
D'habitude très bavard quand il s'agit du Maroc, Ramtane Lamamra, ministre algérien des Affaires étrangères, a subitement avalé sa langue, après la réadmission du Maroc à l'Union africaine!

La réadmission du Maroc dans l'Union africaine a provoqué des réactions cacophoniques chez les ennemis de l'intégrité territoriale du royaume. Leurs déclarations ont été aussi contradictoires les unes que les autres. Décryptage.

Le retour du Maroc à l'Union africaine a non seulement démontré le bien-fondé de l'approche marocaine qui s'est traduit par ce soutien franc et massif apporté au royaume par les Etats africains, lors du 28e Sommet de l'UA à Addis-Abeba mais il a aussi et surtout ébranlé le bloc adverse, notamment Alger, Pretoria (Afrique du Sud) et Harare (Zimbabwe), pour ne pas parler du Front Polisario. Pour une fois, les parties adverses ont eu du mal à accorder leurs violons pour exprimer une réaction cohérente à la réintégration du Maroc au sein de la structure panafricaine.

Première réaction dans ce concert de cacophonies, c'est celle du Front Polisario. Et le moins que l'on puisse dire est qu'elle a été risible. A peine eut-il le temps de se réveiller du coup de massue (réadmission du Maroc à la quasi-unanimité des Etats africains) que Brahim Ghali a crié "victoire"!

N'est-ce pas un non-sens que la réadmission du Maroc à l'UA, contre laquelle le Polisario s'est opposé de toutes ses forces, devienne une "victoire"!

Vous avez dit "victoire"? Ce n'est surtout pas l'avis du Congrès national africain, ANC, parti au pouvoir en Afrique du Sud, qui a démenti cette supposée "victoire", déplorant à travers la réadmission du Maroc à l'UA, un "revers significatif pour le peuple sahraoui, le droit à l'autodétermination et à l'indépendance du Sahara occidental"!

Mais passons car un autre partisan inconditionnel du Polisario, le nonagénaire Robert Mugabe pour ne pas le nommer, n'a pas été du même avis que celui formulé par Brahim Ghali, pour ne pas parler de son vizir aux "affaires étranges", Mohamed Ould Salek. Dans une déclaration, rapportée par le journal gouvernemental "The Herald", le président zimbabwéen, -le plus ancien président au monde!-, a regretté pour sa part que les dirigeants africains aient favorisé, à travers le soutien massif au retour du Maroc à l'UA, "leurs intérêts économiques au dépend des principes idéologiques".

Cette déclaration -comme celle de l'ANC de Jacob Zuma- met en évidence l'échec retentissant essuyé par la partie adverse dans sa tentative de contrer les intérêts du Maroc, à commencer par son intégrité territoriale.

Reste maintenant, la réaction d'Alger qui n'a lésiné sur aucun moyen pour bloquer le retour marocain à l'UA. Le très bavard Ramtane Lamamra, qui s'est juré de bloquer le retour du Maroc au sein de sa famille institutionnelle africaine, a avalé sa langue dès l'annonce de ce retour quasi-plébiscité par les Etats africains. Un étrange silence qu'Alger a expliqué, via ses relais médiatiques, par cette volonté supposée de "ne pas envenimer davantage les relations entre les deux pays frères"!

Il faut néanmoins préciser qu'au silence gêné des autorités algériennes s'oppose le tintamarre enragé des médias. Ceux-là se sont lâchés dans tous les sens, avec une peine pitoyable à expliquer le succès du Maroc. L'éditorialiste d'un journal a même titré : "Ca frime à Rabat". Et comment!
Ziad Alami

okba30
04/02/2017, 05h55
Ainsi le Maroc est tombé dans son propre piège, il court un danger de partition dans ses frontières légales et reconnues par la communauté internationale. Se basant sur l'Histoire l'empire du Ghana au 3ème siècle avant JC englobait la Mauritanie et même une partie du Maroc, (l'appellation Gnaouas (ghanéens) d'une partie du sud), ajouté aux mauritaniens qui ont fondé Marrakech et sont allé jusqu'en en Andalousie ... on arrive au fait que le Maroc vit de ses mensonges historiques.

Tout est su et connu par les africains, à l'exemple de ce débat télévisé où deux participants remettent les pendules à l'heure à la marocaine visiblement mal à l'aise : oui pour participer à la construction de l'Afrique, non à la zizanie.


34kufkJXR7E

Concernant Lamamra, tout est dit et ''lahdith qiass'' ou si tu veux [خير الكلام ما قلّ و دلّ]

Awtil
04/02/2017, 07h14
okba
90% du génome marocain est amazigh. Alors ton histoire du GHANA.
il y a 45 000 sahraouis à lahmada au sud de Tendouf.
Vous avez perdu.
Vous n'avez pas les moyens de reprendre le Sahara.
Surtout que vous avez les c..........lles.
Au moindre étincelle au maghreb l'Algérie partira en fumée, ou plutôt en petites républiques.

delci
04/02/2017, 08h25
Vous n'avez pas les moyens de reprendre le Sahara.
Surtout que vous avez les c..........lles.
Au moindre étincelle au maghreb l'Algérie partira en fumée, ou plutôt en petites républiques.

On a peine à croire que l'individu qui tient ces propos provient d'un pays dont une partie non négligeable est sous occupation étrangère. Cette situation d'occupation suffirait à elle seule à une personne normalement constitué, de la mettre en veilleuse pour toujours pour ne pas rappeler à qui il s'adresse cette tare aussi vile que déshonorable.

nano78
04/02/2017, 12h53
c est la l algerie qui n a pas supporter l adhesion du maroc a l union africaine elle n arrive pas a l avaler

hakimcasa
04/02/2017, 13h14
Ramtane Lamamra, ministre algérien des Affaires étrangères, a subitement avalé sa langue

Lamamra qu'on nous avait présenté comme un diplomate chevronné, rompu aux coulisses de la négociation, fin connaisseur de l'Afrique, fin négociateur, infatigable, d'une redoutable efficacité, une personnalité mondialement connue qui a fait ses preuves sur tous les terrains, y compris les plus minés, un technicien de la diplomatie.... et j'en passe, ne fait finalement que cumuler les échecs. :confused:

Nourman
04/02/2017, 13h22
Club des loosers ,ils sont 9 pays maintenant ,après le Nigeria et le sud Soudan ,je penses que l'Angola sera le prochaine sortant de ce groupe .

okba30
04/02/2017, 15h27
L'Histoire est têtue, l'empire du Ghana est antérieur au mensonge de l'empire ''marocain'' et ses rives du Sénégal.
Les africains ne sont pas si bamboulas que ça même si on a porté les accoutrements de ses tribus.

Concernant Lamamra, tout est dit et ''lahdith qiass'' ou si vous voulez [خير الكلام ما قلّ و دلّ]

Mjid
04/02/2017, 15h34
je penses que l'Angola sera le prochaine sortant de ce groupe .et l’Afrique du sud;
surtout si la zuma gagne les élections pour succéder a son ex mari,
il y a des vidéo ou on voit le roi échanger des mots avec la zuma,elle semblait subjugué par son aura,une alchimie est passé entre les deux....:lol:

Mjid
04/02/2017, 15h36
Ramtane Lamamra, ministre algérien des Affaires étrangères, a subitement avalé sa langue

a l'image de certains ici,que je ne citerai par respect aux autres,ils ont disparu même de la circulation .:mrgreen:

Awtil
04/02/2017, 16h06
Delci
Ceuta = 18 km².
Melillia = 12 km²
Le Maroc 754 000 km² dont 244 000 km² du sahara.
Explique nous la négligence, entre 40 km² et 244 000 km².

Awtil
04/02/2017, 16h09
okba
Dis nous quand est ce le Ghana a occupé Tamazighte "nord afrique"

upup
04/02/2017, 16h18
Lammamra, msahhel est beaucoups d autres vont être limogés.

mekssa
04/02/2017, 16h19
Awtil une question sur une souveraineté ne se calcule pas pareil !! Rajoute la division sur pi 3.14 mois l'honneur qui est 50/100 la ta la bonne formule .

okba30
04/02/2017, 16h53
Awtil,
reviens à la vidéo ci-haut, le mauritanien a la réponse à ton questionnement. Les sahraouis s'apparentent aux mauritaniens, les tribus reguibat parlent le hassania tout comme en Mauritanie.
Les connaisseurs savent que les sahraouis peuvent revendiquer Marrakech, les marocains ne peuvent revendiquer le Sahara Occidental, C'est l'Histoire.


PS: Les amazighs existent en Algérie, Tunisie, Libye et même en Egypte, ils ne sont pas marocains pour autant.

Cookies