PDA

Voir la version complète : YouTube prêt à payer ses auteurs


Al-Fares
29/01/2007, 17h42
Bonne nouvelle pour les doués de la vidéo, en publiant sur Youtube leurs réalisations, ils pourront être rémunéré par google.
Désormais la guerre sur internet sur les parts de marché de l'auditorat, comme à la télévision, est lancée ; la vidéo sur vos portables (cell) et vos ordi c'est le grand enjeux.
Venice Project l'autre acteur, Microsoft, et les autres ne vont surement pas rester les mains croisées...

P.S Si quelqu'un veut des invitations pour le Venice Project Beta, il m'en reste deux à offrir

---------------
Le site d’échanges de vidéos YouTube envisage de partager ses recettes publicitaires avec les auteurs des vidéos qu’elle diffuse.

C’est une nouvelle qui va réjouir bon nombre d’internautes. Dans des interviews accordées au Financial Times (http://www.ft.com/cms/s/24fd4c9e-ae2b-11db-8753-0000779e2340.html) et à la BBC (http://news.bbc.co.uk/2/hi/business/6305957.stm) , Chad Hurley, co-fondateur de YouTube récemment racheté par Google pour 1,65 milliards de dollars, précise sa proposition, faîte samedi en marge du sommet de Davos, de rémunérer les auteurs des vidéos mises en ligne grâce aux recettes publicitaires du groupe.
Un nouveau dispositif sera mis en place avec la diffusion de spots publicitaires qui accompagneront la vidéo. Ils ne devraient toutefois pas excédé les trois secondes. Cette offre concerne les auteurs de plein droit des vidéos disponibles au téléchargement, c’est-à-dire ceux qui ont intégralement réalisés la vidéos mises en ligne.
Ce système devrait être installé progressivement, sans préciser ni la date, ni le montant de la rémunération qui sera accordée
D’autres sites, comme «Revver» ou «3» au Royaume-Uni ont déjà adopté ce système pour les auteurs de vidéos grand public qui génèrent des revenus publicitaires.

Un changement de politique

Le PDG de YouTube, utilisé chaque mois par plus de 70 millions d’internautes, avait refusé jusqu’à présent de mettre en place une tel modèle qui n’était pas selon lui, «la meilleure façon de bâtir une communauté». Mais depuis le rachat du site par Google, le public s’est considérablement élargi et rend désormais possible le partage des recettes publicitaires avec les auteurs des vidéos.
Alors que YouTube fait actuellement l’objet d’une citation à comparaître de la télévision Fox pour la diffusion sans autorisation des récents épisodes «24 heures» et «Les Simspon», la direction du site travaille à l’élaboration de systèmes permettant de protéger les droits d’auteurs. En apposant une sorte "d'empreinte digitale sonore" pour s'assurer que les maisons de disques sont payées pour l'utilisation de leurs chansons dans les clips diffusés par YouTube.

Le Figaro.

Quasard
29/01/2007, 17h47
je veux bien une invite pr venice project plox ^^

Cookies