PDA

Voir la version complète : Les « mésaventures » algériennes de l’Allemande Angela Merkel


zadhand
20/02/2017, 18h03
Les « mésaventures » algériennes
de l’Allemande Angela Merkel


tsa :17:26 lundi 20 février 2017


Angela Merkel ne viendra pas à Alger. Prévue lundi 20 février, la visite officielle de la chancelière allemande est « reportée » à une date ultérieure. « Cette visite sera programmée de nouveau à une date dont conviendront les deux parties », a précisé un communiqué de la présidence de la République.
LIRE AUSSI : La visite de Merkel en Algérie reportée à cause « d’une bronchite aiguë » de Bouteflika.C’est la première fois qu’une telle situation se produit. Malade depuis longtemps, le président Bouteflika avait toujours bien géré son « agenda » international. Il ne reçoit certes plus tous les responsables en déplacement à Alger. Mais il n’avait jamais annulé une visite officielle de cette importance.
L’annonce de la visite de la chancelière allemande à Alger a été faite officiellement, hier dimanche, via un communiqué de la présidence de la République, repris par l’agence APS. Et l’annonce du report de la même visite a été faite de la même manière dans l’après-midi de ce lundi.Cela suppose que l’état de santé du président Bouteflika s’est dégradé rapidement à cause de « la bronchite aiguë » en moins de 24 heures. Sinon, la venue de Merkel n’aurait pas été confirmée officiellement aux fins d’éviter les lectures et les commentaires sur l’état de santé du chef de l’État. La Présidence aurait voulu également éviter une reproduction du scénario de Manuel Valls à Alger. Reçu par Bouteflika en avril 2016, le Premier ministre français de l’époque a publié une photo sur Twitter montrant le chef de l’État dans une situation physique difficile. Ce qui a provoqué une polémique entre Alger et Paris et un tollé sur les réseaux sociaux.
LIRE AUSSI: Visite de Valls:comment l’image de l’Algérie a été démolie en trois actes
L’avion et la passerelle
La maladie du président Bouteflika, « une bronchite aiguë », a donc empêché, temporairement, Merkel de revenir en Algérie une seconde fois, après une première visite en juillet 2008. Un déplacement que la chancelière allemande n’a sans doute pas oublié.En effet, Angela Merkel a eu une mésaventure lors de ce premier voyage algérien : son avion a été percuté par une passerelle à l’aéroport Houari Boumediene. Un rapport d’enquête a fait avancer la thèse de « la négligence » de la part du conducteur qui a été sanctionné. De même que deux responsables d’Air Algérie.L’appareil d’Angela Merkel a été cloué au sol pendant quelques jours mettant les autorités algériennes dans l’embarras.À Berlin, en janvier 2016, la chancelière allemande a bien fait la connaissance du premier ministre, Abdelmalek Sellal, lors d’une conférence de presse conjointe. Sellal a touché la main de Merkel au moment où elle lui montrait de prendre l’oreille-crochet pour l’interprétation. En tentant de l’accrocher, le petit appareil est tombé et Merkel était allée le chercher. La vidéo a fait le buzz sur internet. Certains commentateurs ont mis cela sur le compte d’une mauvaise préparation protocolaire de la visite du Premier ministre. D’autres ont évoqué l’humour habituel de Sellal pour atténuer du caractère gênant de la situation.Merkel devait aborder lors de sa deuxième visite en Algérie des questions restées en suspens depuis le déplacement berlinois de Sellal comme celle du rapatriement des sans-papiers et des obstacles qui se dressent toujours devant les investissements allemands en Algérie. Des questions qui risquent de rester non résolues encore quelques mois.

Cookies