PDA

Voir la version complète : Mokrane Ait Larbi tire à boulets rouges sur le pouvoir et l’opposition !


zadhand
20/02/2017, 19h33
Mokrane Ait Larbi tire à boulets rouges sur le pouvoir et l’opposition !


Lematin 20 Fev 2017
Sur sa page facebook, l’avocat Mokrane Ait Larbi dresse un tableau noir de la situation politique du pays. Il tire notamment à boulet rouge sur le pouvoir en place, l’accusant d’avoir écarté toutes les compétences, qui «ne veulent plus travailler avec des corrompus.» L’ex-membre fondateur du RCD, n’a pas ménagé la majorité de l’allégeance (RND et FLN …etc)"préfabriquée qui oublie, selon lui, que cette majorité numérique, n’est le fruit que de bourrage de l’urne et de l’argent sale, et qui veut faire croire qu’elle défend les intérêts suprêmes du pays alors qu’elle ne fait que défendre ses propre intérêts". Avant d’ajouter : "Rien ne rassemble ces partis de l’allégeance, excepté le soutien du "programme du président" dans le but d’obtenir des postes et les privilèges qui vont avec". Pour s’interroger par la suite: "Qu’est ce qui rassemble Amar Saadani, Djamel Ould Abbas, Ahmed Ouyahia, Ammar Ghoul et Amara Ben Younes? Ils n’ont ni les mêmes formations, ni les mêmes idées, ni le même passé politique", faisait-il remarquer.L’ex-sénateur, nommé par Zeroual, écorche également les partis islamistes qu’il dit obéir à une aile du pouvoir qui lui aurait "révélée (El wahy, dans le sens religieux du terme) de s’unir". Le pouvoir à l’intention d’inclure les partis islamistes dans la scène politique algérienne en leur attribuant de fait, la seconde place au parlement après le clan de l’allégeance".Quant aux partis démocratiques, le pouvoir, selon Ait Larbi, "n’a plus besoin d’eux puisqu’il les a utilisé lorsqu’il en avait besoin pour combattre le terrorisme, comme pour le RCD qui s’est fait usé par le régime des Militaire et des services secrets. Le RCD qui a d’ailleurs étrangement viré de bord en participant au gouvernement de Bouteflika, ce qui a provoqué une fuite massive de ses militants et cadres". Mokrane Ait Larbi croit également que le parti de FFS a dévié de sa ligne directrice tracée par feu Ait Ahmed, par peur d’être taxé de parti régional, et qu’il doit reprendre sa place de vrai parti porteur de projet démocratique pour le pays.Le Parti des travailleurs de Louisa Hanoune est pour Ait Larbi, resté dans une logique stratégique dans un but précis d’occuper la scène et de prendre ce qu’il peut du pouvoir lorsque ça l’arrange. Quant à Talai El Houriyat de Benflis, le parti ne donne pas, selon l’avocat, "assez d’arguments pour le boycott des prochaines législatives, qui en vérité ne l’intéresseraient pas".
La rédaction

infinite1
20/02/2017, 19h48
Mr Ait Larbi raisonne un peu avec logique , sauf que la "tolérance" des partis "démocrates" est destinée à l'opinion internationale ...

A travers ces partis ( FFS , RCD, PT ) ,le régime cherche à prouver au reste du monde que l'Algérie est un exemple de démocratie , presque comme la Suède ; ne voilà-t-il pas que Said SAADI , hier emprisonné à Berrouaguia , aujourd'hui concourir à la présidence avec Tata Louiza , seule femme du monde dit arabe dans ce genre de compétition (présidentielle) ! ...

pioto
20/02/2017, 20h28
".Quant aux partis démocratiques, le pouvoir, selon Ait Larbi, "n’a plus besoin d’eux puisqu’il les a utilisé lorsqu’il en avait besoin pour combattre le terrorisme, comme pour le RCD qui s’est fait usé par le régime des Militaire et des services secrets.
RCD, ce grand parti qui se plaignait du régime dictatorial militaire qui a privé les Algériens des libertés et de la démocratie dès 1962 a fait ami-ami avec ces caporaux et ces barbouzes de ce pouvoir honni !
Elle est belle notre répoublik !

ELKSOURI
20/02/2017, 22h36
Le pouvoir à l’intention d’inclure les partis islamistes dans la scène politique algérienne en leur attribuant de fait, la seconde place au parlement après le clan de l’allégeance".En cette période de crise , il est aussi fort possible que le pouvoir cède la première place aux islamistes . Tous ces ministres candidats et futurs députés vont bien rigoler en critiquant un gouvernement à majorité islamiste sans moyens financiers en face d'un peuple en colère et manquant de tout .:rolleyes::rolleyes:

rago
20/02/2017, 23h08
@infinite1" " A travers ces partis ( FFS , RCD, PT ) ,le régime cherche à prouver au reste du monde que l'Algérie est un exemple de démocratie , presque comme la Suède ; ne voilà-t-il pas que Said SAADI , hier emprisonné à Berrouaguia , aujourd'hui concourir à la présidence avec Tata Louiza , seule femme du monde dit arabe dans ce genre de compétition (présidentielle) ! ..."

Mais l'Algérie est la moins pire dictature du Maghreb. A t-on vu en Tunisie ou Maroc (entre autres) une femme briguer la présidence de son pays à l'instar de Louisa Hanoune en Algérie?

fortuna
21/02/2017, 07h08
A t-on vu en Tunisie ou Maroc (entre autres) une femme briguer la présidence de son pays à l'instar de Louisa Hanoune en Algérie? Oui, on en a vu une en Tunisie lors des dernières élections présidentielles. Nous en avons parlé tant et tant de fois. Voir ici (http://www.algerie-dz.com/forums//showthread.php?t=337339) ou ici (http://www.algerie-dz.com/forums//showthread.php?t=337605&langid=1), par exemple.

Ceci dit, le dépit de M. Aït Larbi est parfaitement compréhensible au vu du délitement total de la scène politique en Algérie.

infinite1
21/02/2017, 08h04
Mais l'Algérie est la moins pire dictature du Maghreb. A t-on vu en Tunisie ou Maroc (entre autres) une femme briguer la présidence de son pays à l'instar de Louisa Hanoune en Algérie?

En apparence , d’où l'objet de mon poste ; dans la réalité il en est tout autre ...

La preuve , la dernière élection de boutef est une comédie qui ne s'est jamais passée nul part dans le monde ! ...

Cookies