PDA

Voir la version complète : La retraite avant 60 ans n’étant plus en vigueur: Rappel des droits pour les salariés encore en activité


zadhand
20/02/2017, 23h24
La retraite avant 60 ans n’étant plus en vigueur
Rappel des droits pour les salariés encore en activité


Lesoir; le Mardi 21 Fevrier 2017

Si vous êtes âgé de 60 ans, si vous réunissez au moins 15 années de travail, vous ouvrez droit au bénéfice d’une pension de retraite. Dans une de nos prochaines éditions, nous reviendrons en détail sur la législation toujours en vigueur en matière de retraite anticipée, en cas de licenciements économiques exclusivement, dispositif à ne pas confondre avec les retraites proportionnelle et sans condition d’âge qui n’existent plus depuis le 1er janvier 2017.Cas particuliers. La femme travailleuse peut, à sa demande, être admise à la retraite à l’âge de 55 ans. Elle bénéficie également d’une réduction d’âge d’une année par enfant élevé pendant au moins 9 ans, et ce, dans la limite de 3 enfants. Les travailleurs occupant des postes à haute pénibilité bénéficient d’une réduction d’âge conformément aux dispositions prévues par voies réglementaires : ces textes n’ont toujours pas été élaborés par le gouvernement. Il n’est exigé aucune condition d’âge du travailleur atteint d’une incapacité totale et définitive, qui ne peut par ailleurs bénéficier d’une pension d’invalidité. Dans ce cas, le nombre d’annuités servant au calcul de la pension ne peut être inférieur à 15 ans. Le bénéfice de la pension de retraite peut être accordé avec jouissance immédiate lorsque le travailleur salarié a accompli une durée de travail effectif ayant donné lieu à versement de cotisations égales à trente-deux (32) ans au moins, et atteint ou dépassé l’âge minimal fixé ci-après cinquante-huit (58) ans en 2017 ; et cinquante-neuf (59) ans en 2018.
Cette dernière dérogation ne sera plus en vigueur à partir du 1er janvier 2019.
Les périodes assimilées à des périodes d’activité
Est assimilée à une période d’activité toute période pendant laquelle l’assuré a perçu les indemnités au titre des assurances sociales, maternité, accident du travail et maladies professionnelles ; toute période d’interruption de travail due à la maladie, lorsque l’assuré a épuisé ses droits à l’indemnisation ; toute période pendant laquelle l’assuré a bénéficié d’une pension d’invalidité ou d’une rente accident du travail, correspondant à un taux d’incapacité égal ou supérieur à 50% ; les périodes ayant donné lieu au versement d’une indemnité de l’assurance chômage et/ou d’une retraite anticipée (à ne pas confondre avec les anciennes retraites sans condition d’âge et proportionnelle qui ne sont plus en vigueur) ; toute période de congé payé, de service national, de mobilisation générale ; périodes de participation à la guerre de Libération nationale, comptées doubles.
Possibilité de validation d’années
Sur le minimum exigé de quinze (15) ans, vous devez obligatoirement justifier d’un travail effectif d’une durée de 7 ans et demi qui a donné lieu à un versement de cotisations de Sécurité sociale. Si vous êtes âgé au moins de 60 ans, et que vous êtes toujours en activité, mais que vous ne réunissez pas les 15 années de travail et d’assurance exigées, vous pouvez bénéficier d’une validation d’années d’assurance dans la limite de 5 ans. Cette validation est conditionnée par le versement d’une cotisation de rachat et d’une contribution forfaitaire à la charge exclusive du salarié.La validation est de 5 ans au maximum si le travailleur est âgé de 60 ans ; 4 ans au maximum si le travailleur est âgé de 61 ans ; 3 ans au maximum si le travailleur est âgé de 62 ans ; 2 ans au maximum si le travailleur est âgé de 63 ans ; 1 an au maximum si le travailleur est âgé de 64 ans

Cookies