PDA

Voir la version complète : Agressé et menacé de mort pour avoir dénoncé le recrutement d’enfants de hauts responsables


BeeHive
21/02/2017, 18h04
Le Docteur Hassaine Kourdourli, considéré comme l’un des pionniers de la médecine d’urgence et opérationnelle de la protection civile algérienne, lance un appel de détresse. Le 27 janvier, ce médecin qui est un expert judiciaire et évaluateur médical agréé par l’Autorité de l’aviation civile et de la météorologie, a été sauvagement agressé dans les rues d’Alger, suite à ses révélations sur le recrutement de plusieurs enfants de hauts responsables par Tassili Travail Aérien, une filiale de la compagnie Tassili Airlines.

Dans une déclaration faite à Algérie-Focus, Hassaine Kourdourli, qui était chargé par Tassili Travail Aérien de concevoir le projet d’évacuation médicale aérienne, accuse trois cadres supérieurs de la même compagnie d’avoir commandité cette agression pour le faire taire. Notre interlocuteur affirme craindre pour sa vie depuis qu’il a refusé de cautionner le recrutement et la formation de pilotes faussaires. Le docteur Hassaine a dévoilé une liste d’enfants de hauts responsables avantagés pour bénéficier d’une formation de pilotage en Serbie.

Il cite ainsi le chef de cabinet du ministère de l’Energie, Mohamed Bouamama, qui l’a appelé à son domicile le 13 août 2013, “proférant des menaces de peur que l’on sache que son fils a été recruté alors qu’il n’a même pas décroché le BAC”. Il dernier accuse également le président du tribunal d’El Harrach, Tahraoui Aissa, et Cheniti Dahbia, conseillère à la Cour suprême, d’être impliqués dans les pressions qu’il subit pour “étouffer ce scandale puisque leurs enfants auraient aussi bénéficié, d’un grand traitement de faveur pour devenir pilote”.

Le docteur Hassaine ne s’arrête pas là et lance encore de graves accusations contre Ali Dahou, un colonel retraité du DRS et Madi Mohamed Tayeb, un commandant retraité de la Garde républicaine. Ces derniers auraient abusé de leurs pouvoirs pour placer leurs enfants, déplore notre interlocuteur, qui lance un appel de détresse afin que son dossier soit traité par les instances compétentes en toute équité et transparence. “Ils veulent me pousser à bout et mettre ma vie en danger pour que ce scandale passe sous silence”, conclut le docteur Hassaine.

Notons enfin que nous avons demandé des explications au ministère de la Justice et de l’Energie et nous avons tenté joindre les personnes incriminées par le docteur Hassaine. Malheureusement, nos tentatives n’ont pas trouvé suite.

Abdou Semmar, Algérie Focus, février 20, 2016

nassim
21/02/2017, 22h09
Cette affaire n'est malheureusement pas surprenante. L'Algérie est gangrénée par le népotisme, un système pourri et néfaste mis en place par le cartel mafieux ANP/FLN.

D'ailleurs, le mafieux zombie Bouteflika est l'exemple ultime de ce népotisme qui gangrène et ruine l'Algérie. Juste parcequ'il a un jour participé aux activités de l'ALN, le mafieux Bouteflika estime que la présidence de l'Algérie lui appartient à vie même s'il est un zombie totalement inapte.

KHORE
21/02/2017, 22h37
Cette affaire, ne causera aucun tort aux enfants de la nomenklatura qui auraient vu leurs dossiers acceptés malgré des insuffisances scolaires.

Le toubib, si la loi s' applique risque d'être remercié du poste d'expert qu'il occupe auprès de la compagnie aérienne , pour faute grave .

Médecin expert sa mission est de s'assurer que l'état de santé des candidats est conforme aux normes médicales exigées pour un pilote.
Tout ce qu'il apprend , de par sa fonction - en consultant le dossier des candidats ou en l'apprenant en posant des questions non médicales aux candidats -et qu'il rend public est une rupture du secret professionnel et un manquement au droit de réserve. Délits condamnés par elle Code de Déontologie Médicale et par le Code Pénal.

Toufik.
22/02/2017, 02h09
Khore a raison....même s'il se trompe lorsqu'il écrit AA en parlant d'air algerie

Cookies