PDA

Voir la version complète : BENGHEBRIT: Nouveau Système Informatique dans le secteur de l'Education nationale


Pomaria
19/04/2017, 08h46
Benghebrit annonce le lancement officiel du Système d'Information du secteur de l'Education nationale

La ministre de l'Education nationale, N.Benghebrit a annoncé lundi le lancement officiel d'un nouveau système d'information du ministère de l'Education nationale qui permet une connaissance fine du système organisationnel et du fonctionnement du système éducatif, notamment :
- la gestion des besoins du secteur en ressources humaines
- l'organisation de la vie scolaire,
- les procédures administratives
- et le contrôle des dépenses publiques.

De plus, Mme Benghebrit a indiqué la nécessité pour la commission d'étudier et de proposer les conditions, les modalités et les moyens d'intégration dans le système éducatif des nouvelles technologies, notamment celles de l'information, de la communication et de l'informatique", affirmant que la mise en oeuvre de ce système se déroulerait, en premier lieu, à titre expérimental lors du troisième trimestre de l'année scolaire en cours avant sa généralisation à l'ensemble du pays durant année scolaire 2017-2018.

La mise au point d'un tel système constitue "un défi" pour le secteur qui compte 9 millions d'élèves, près de 700.000 personnels et près de 27.000 établissements scolaires, a-t-elle dit, car il permet aux élèves de s'enquérir des contenus scolaires.

Le système permettra, entre autres,
- de contrôler les chiffres notamment en ce concerne la gestion des ressources humaines,
- d'évaluer les besoins des enseignants et du personnel éducatif avec exactitude, en faveur de chaque palier (primaire, moyen et secondaire) et chaque filière,
- concevoir une vision prospective sur le secteur pour les années à venir, a précisé la ministre.

Le secrétaire général du ministère, Abdelhakim Belabed a affirmé, pour sa part, que ce système constituait une opportunité pour :
- les parents d'élèves afin d'accompagner leurs enfants dans leur scolarité, notamment à travers l'inscription à distance, d'autant que chaque élève aura un numéro d'identité national tout au long du cursus scolaire,
- le transfert à distance des élèves d'un établissement à l'autre,
- la gestion quotidienne des absences,
- l'envoi de SMS aux parents pour les informer des absences de leurs enfants et des relevés de notes électroniques.
- Les élèves peuvent retirer également des documents scolaires notamment le certificat de scolarité, le relevé de notes, le dossier électronique de l'élève et autres, a-t-il souligné.

Concernant les fonctionnaires du secteur, ce système permettra de faciliter le retrait de documents administratifs des enseignants notamment
- la gestion des promotions,
- la gestion des absences
- de la prime de rendement,

Le responsable, a en outre, annoncé à l'occasion la remise prochaine de cartes professionnelles aux enseignants.

En matière d'exploitation des listes de réserve disponibles sur la plateforme numérique de recrutement du secteur de l'éducation nationale, M. Belabed a dit qu'elles avaient permis, depuis 2006, le recrutement de 2.718 enseignants hors des wilayas de leur résidence, sachant que le ministère avait pris en charge leur hébergement, indiquant que l'objectif de cette plateforme était d'assurer le déroulement continu et sans interruption de la scolarité, à travers le remplacement de l'enseignant mis à la retraite ou en congé de maladie ou autres, dans les 24 heures.

APS

sako
19/04/2017, 10h23
Le secrétaire général du ministère, Abdelhakim Belabed a affirmé, pour sa part, que ce système constituait une opportunité pour :
- les parents d'élèves afin d'accompagner leurs enfants dans leur scolarité, notamment à travers l'inscription à distance, d'autant que chaque élève aura un numéro d'identité national tout au long du cursus scolaire,
- le transfert à distance des élèves d'un établissement à l'autre,
- la gestion quotidienne des absences,
- l'envoi de SMS aux parents pour les informer des absences de leurs enfants et des relevés de notes électroniques.
- Les élèves peuvent retirer également des documents scolaires notamment le certificat de scolarité, le relevé de notes, le dossier électronique de l'élève et autres, a-t-il souligné.


Excellente initiative, cela va permettre de dégraisser le Mammouth.

Pomaria
19/04/2017, 11h41
- la gestion des besoins du secteur en ressources humaines
- l'organisation de la vie scolaire,
- les procédures administratives
- et le contrôle des dépenses publiques.c'est surtout les éléments ci-dessus qui sont plus qu'intéressants :razz: :
- le suivi en direct des traitements demandes en ressources humaines effectuées à tous les niveaux, et ceci sans passer les bureaucrates .
- le suivi exact des dépenses publiques en un presque Temps Réel,

et pour couronner le tout, ça permettra (si c'est prévu) un traçage très rigoureux de :
- qui a fait quoi ?
- Pourquoi ?
- quand ?
- et qui bloque !

et cela ne va vraiment pas enchanter beaucoup de bureaucrates.

Donc, à prévoir, beaucoup de bâtons seront improvisés pour les mettre sous les roues de ce nouveau système.

KHORE
19/04/2017, 17h56
Donc, à prévoir, beaucoup de bâtons seront improvisés pour les mettre sous les roues de ce nouveau système.



Les bâtons dans les roues de la très francophile ministre ?

En apprenant qu'elle a prévu de distribuer des cartes professionnels aux enseignants , je sens le flicage et les affairates. Sans m'empêcher de penser au grand fiasco de la gestion informatique de différents ministères régaliens français. L'informatique du Ministère des Finances est un cuisant échec malgré des millions d'euro investis depuis des années , alors qu'il en est de même pour La Défense. Les militaires ont toujours de sérieux problèmes de paies.

A qui l'Education Nationale algérienne a - t - elle confié l'informatisation de son administration ? A des coopérants ? A combien s'élève le marché ?

Pomaria
19/04/2017, 18h04
Khore

Toujours à casser tout ce qui pourrais faire avancer les choses dans ce pays ! :evil:

Heureusement, que tu n'es pas aux commandes ! :mrgreen:

mesmar
19/04/2017, 18h34
..... C'est formidable monsieur Khore, même si ça va grincer pour le

début, mais après ça ira avec facilité ..... c'est du bon progrès .... On ne

peut que féliciter madame la ministre quand elle mérite d'être félicitée, et

tous ceux qui ont pensé à cette amélioration formidable. ..... Salam.

KHORE
19/04/2017, 19h11
..... C'est formidable monsieur Khore, même si ça va grincer pour le

début, mais après ça ira avec facilité ..... c'est du bon progrès .... On ne

peut que féliciter madame la ministre quand elle mérite d'être félicitée, et

tous ceux qui ont pensé à cette amélioration formidable. ..... Salam.


Non informaticien, il y a trois décennies je m'étais étonné de voir les malades aller toujours quémander des feuilles de soins auprès de la CASORAN qui les monnayant parfois au même prix que les formulaires de la Wilaya pour obtenir des passeports. Un jeune informaticien, qui depuis a fait du chemin , se montra à mon grand étonnement réservé. Il prévoyait tous les machakals et la paralysie au moindre bug. Il avait bien raison.

Je ne rejette pas l'outil informatique et ne méconnais pas les progrès réalisés.
Devant ceux qui porte aux nues la Ministre et les résultats des ministères amis que j'ai cités , je suis en droit de me demander, Qui gère la gestion informatique du très sensible ministère et à combien s'élève le budget consacré ? Droit de regard du citoyen sur les dépenses publics , non ?

Pomaria
19/04/2017, 20h56
khore
Non informaticien, il y a trois décennies je m'étais étonné de voir les malades aller toujours quémander des feuilles de soins auprès de la CASORAN qui les monnayant parfois au même prix que les formulaires de la Wilaya pour obtenir des passeports. Un jeune informaticien, qui depuis a fait du chemin , se montra à mon grand étonnement réservé. Il prévoyait tous les machakals et la paralysie au moindre bug. Il avait bien raison.

Je ne rejette pas l'outil informatique et ne méconnais pas les progrès réalisés.
Devant ceux qui porte aux nues la Ministre et les résultats des ministères amis que j'ai cités , je suis en droit de me demander, Qui gère la gestion informatique du très sensible ministère et à combien s'élève le budget consacré ? Droit de regard du citoyen sur les dépenses publics , non ? soit tu es hors champ, soit tu fais semblant.

Sache que l'informatique coute peanuts, vraiment peanuts, par rapport à ce que cout une seule kermesse de ton ami DAO avec ses amis du parti .
Un seule cluster de serveurs localisées au ministère, peut faire fonctionner tout le pays. Demande à tes amis spécialistes informaticiens, ils t'expliqueront mieux que moi?

Par contre :

L'informatique = La transparence.

et c'est çà qui fait peur à pas mal de monde en algérie. Ca fait peur :
- à tous les bureaucrates,
- à tous les incompétents,
- à tous les imposteurs
- à tous les escrocs
- et à tous les corrompus en Algérie.

Car lorsque quelqu'un fait son travail, il est enregistré, et tracé à la seconde près. E lorsque qu'il le fait mal ou ne le fait pas, il est tracé aussi.
Personne ne peut échapper à ses responsabilités. La transparence est de rigueur.

Ainsi, on comprend pourquoi ca te fait peur à toi et à tes amis.

KHORE
19/04/2017, 21h05
Ainsi, on comprend pourquoi ca te fait peur à toi et à tes amis.



Tu n'as pas répondu à ma question .

Qui a pris le marché de l'informatisation du Ministère ?

Peur ? La même qui m'a ressenti lorsque j'ai appris que le Ministre de l'Intérieur algérien avait confié à ses amis sarkosistes la tâche de recenser les Algériens et de leur procurer passeports et CNI d'identité.

Pomaria
19/04/2017, 21h11
demande à ton ami DAO, il est bien placé pour te donner ces infos :mrgreen:

vous avez peur de la transparence, oh que oui !

Cookies