PDA

Voir la version complète : Libye: Messahel en visite de travail dans différentes régions du pays


oudjda
19/04/2017, 13h18
Libye: arrivée de Messahel à Al Bayda

AL BAYDA (est de la Libye) - Le ministre des Affaires maghrébines, de l'Union africaine (UA) et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel, est arrivé mercredi à Al Bayda (est de la Libye) pour une visite de travail qui le mènera dans différentes régions du pays dans le cadre des efforts consentis par l'Algérie pour soutenir le processus politique de règlement de la crise libyenne.

M. Messahel a été accueilli à l'aéroport international "Al-Abrak" de la ville d'Al Bayda, par plusieurs personnalités locales et où il a entamé sa tournée qui le conduira dans différentes villes et régions du pays pour y rencontrer des personnalités et autres acteurs de la scène politique libyenne.

Cette tournée s'inscrit dans le cadre des efforts soutenus de l'Algérie visant à rapprocher les positions entre les frères libyens en vue de parvenir à une "solution politique permanente à la crise libyenne à travers un dialogue inter-libyen inclusif et une réconciliation nationale" susceptibles de préserver l'intégrité territoriale de la Libye, sa souveraineté, son unité et la cohésion de son peuple.

En avril 2016, M. Messahel s'était rendu à Tripoli (capitale de la Libye) dans le cadre d'une visite, première du genre d'un ministre arabe et africain après l'installation des membres du gouvernement d'union nationale à Tripoli. Lors de cette visite, il a réitéré le soutien de l'Algérie pour le rétablissement de la paix, de la sécurité et de la stabilité en Libye.

L'émissaire onusien pour la Libye, Martin Kobler, avait qualifié la visite de Messahel de "message de soutien fort à la stabilité de la Libye".

Dès le début de la crise libyenne, l'Algérie a prôné le processus politique et pacifique, encouragé les Libyens à entamer un dialogue franc et inclusif et appelé à la formation d'un gouvernement d'union nationale à Tripoli pour relever les défis institutionnels, politiques et sécuritaires.

aps

oudjda
19/04/2017, 13h23
le pompier est aller jusqu'a l'est de la libye cette fois ci
souhaiton bonne chance

leftissi
19/04/2017, 13h29
Dieu, faites qu'il lui arrive pas ce qui est arrivé à feu mohamed sedik benyahia, il y a 37 ans.

KHORE
19/04/2017, 17h39
Dieu, faites qu'il lui arrive pas ce qui est arrivé à feu mohamed sedik benyahia, il y a 37 ans.


ou pour plus récent , à KHADAFI

danube
19/04/2017, 22h59
un grand risque on a deja donne pour l'irak iran

ELKSOURI
20/04/2017, 01h25
Dieu, faites qu'il lui arrive pas ce qui est arrivé à feu mohamed sedik benyahia, il y a 37 ans.

Vous osez comparer un grand monsieur de la trempe de mohamed seddik Ben Yahia à un clown :mrgreen:

leftissi
20/04/2017, 09h03
- Vous osez comparer un grand monsieur de la trempe de mohamed seddik Ben Yahia à un clown

- Apparemment tu t'es encore trompé d'adresse. tu dois avoir la mémoire courte. j'ose, je r'ose et je n'ai pas de compte à te rendre.

ELKSOURI
20/04/2017, 10h18
j'ose, je r'ose et je n'ai pas de compte à te rendre.

je r'ose ??? :rolleyes: tu es ridicules avec tes roses :mrgreen:

leftissi
20/04/2017, 10h56
Pas aussi ridicule que celui qui fait toujours fausse adresse, a mauvaise mémoire et se mêle de ce qui ne le regarde pas.

danube
20/04/2017, 12h41
Benyahia paix à son ame etait la fine fleur de la diplomatie algerienne et meme plus, ceci dit le clown dont tu parle est un de ces commis de l'etat qui passe son temps à nouer des liens difficile en afrique certe intellectuellement limite mais a sa decharge il ne passe pas son temps dans les salons d'alger à courtiser la cour de fakha....
par ailleurs sache que devant la mort et le drame tous les etres humain sont semblables

oudjda
20/04/2017, 14h02
- irresponsable
- clown
- KHADAFI

la reaction des mkhaznia l'hysterie et larmes, a chaque geste de reconciliation mener quelque part
lancer des attentats en libye,mali,,,,,asoifer du sangs et desordre
ils ont meme commencer leur jeux satanique esperer quelque chose,,, leur propanagnde parle de problemes entre lamamra et messahel
الجيش الليبي: قطر أمدت الإرهابيين في ليبيا بأحدث الأسلحة

entre temps apres l'est du pays et le zentan Monsieur Messahel visite le sud de la libye,

ykHYqctXig4

I8qYU_4kWnA

oudjda
27/04/2017, 13h42
Kobler s’inspire de la tournée de Messahel en Libye

«L’accord interlibyen doit être amendé»

Dans une déclaration faite aujourd’hui à Alger, le Représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU pour la Libye, Martin Kobler, a reconnu que l’accord interlibyen signé en décembre 2015 à Skhirat devait être amendé pour qu’il soit opérant. «Nous avons vu comme un certain blocage et qu'il faut changer quelques articles de l'accord politique libyen», a-t-il dit. Par sa déclaration, le Représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU pour la Libye accède à la demande récurrente du maréchal Kahalifa Haftar de revoir cet accord. Un accord qui jusque-là l’a exclu et qui, selon lui, est inapplicable dans sa forme actuelle en raison du fait qu’il n’a pas inclus les personnalités libyennes les plus représentatives.
A l’occasion, M. Kobler a attiré l’attention sur le fait que ces changements devaient s’inscrire dans un cadre onusien. Il a, par ailleurs, averti des risques que pourrait provoquer une inflation d’initiatives de paix, louant dans la foulée l’attitude de l’Algérie, qui s’est montrée jusque-là respectueuse du processus de paix initié par l’ONU. «Ça devrait être un processus des Nations unies. On a beaucoup d'initiatives de tout le monde. Mais je crois que la politique de l'Algérie et du ministre Messahel, personnellement, de soutenir le processus des Nations unies est très importante», a-t-il indiqué. Allusion faite certainement à la Tunisie et à l’Egypte qui cherchent actuellement à s’attirer les honneurs en faisant chacune la promotion de plans de sortie de crise en Libye.
A ce propos, M. Kobler, qui est venu à Alger faire le point sur la visite du ministre des Affaires maghrébines, de l'Union africaine et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel, en Libye, a fait part de son rejet des «interférences de l'extérieur dans la crise en Libye», saluant «tout soutien aux efforts de règlement, les relations amicales, les pourparlers ainsi que le dialogue avec les interlocuteurs en Libye».
M. Kobler a, en outre, insisté sur les «contacts avec les gens, le peuple, les politiciens, mais d'une manière qui n'est pas considérée comme une interférence dans les affaires libyennes», car, a-t-il réitéré, «les Libyens doivent décider eux-mêmes de leur destin». «Notre tâche est d'œuvrer pour que les gens se mettent ensemble autour d'une table et décider d'eux-mêmes. Il faut soutenir le processus et assister les Libyens», a ajouté M. Kobler.
Ici, la mise au point est probablement adressée à l’Italie, qui suit actuellement son propre agenda en Libye. Le ministre italien de l'Intérieur, Marco Minniti, a, d’ailleurs, confirmé le 2 avril dernier la signature d'un accord de paix entre les tribus de Toubou et d'Ouled Slimane. Un accord est signé grâce à une médiation italienne dont personne n’avait entendu parler auparavant. A rappeler que la visite de Martin Kobler à Alger intervient à un moment de grande tension entre les gouvernements de Tripoli et de Benghazi. Les deux belligérants se disputent actuellement le contrôle d’une base aérienne militaire à Sebha, dans le sud de Tripoli. Les discussions interlibyennes sont au point mort.
Khider Cherif

Cookies