PDA

Voir la version complète : Le « libwatan », ou la solidarité des patrons contre les travailleurs ?


nacer-eddine06
19/04/2017, 18h48
Mardi 18 avril est paru ce que les syndicalistes du quotidien liberté appellent le « LibWatan », c’est-à-dire leur journal « confectionné dans les locaux d’El Watan », selon le communiqué n°3 de la section syndicale de Liberté.

Suite au licenciement par la direction de Liberté de 5 membres du bureau du syndicat, un mouvement de grève a été lancé. Dans un premier communiqué, le syndicat UGTA du quotidien avait expliqué les raisons de ce recours à la grève : selon lui, la direction «violait des lois de la République» en «licenciant un délégué syndical en raison de ses activités syndicales». En conséquence, les syndicalistes ont bloqué, durant la journée de dimanche et lundi, le service PAO du journal.

La direction a, dans ce contexte, décidé de faire paraître quand même le journal en recourant à la rédaction d’El Watan, ce qui a scandalisé les journalistes en grève de Liberté qui, dans un autre communiqué, ont dénoncé une attaque frontale contre leurs droits syndicats.

Le FFS a réagi en critiquant cette alliance des patrons contre les travailleurs. « Ce Lib-Watan du 18 avril 2018 «confectionné dans les locaux d’El Watan » comme le souligne le communiqué n°3 de la section syndicale de Liberté va entrer dans les annales comme le modus-operandi des patrons du secteur de la presse pour briser les grèves », fustige le FFS, qui indique que « le fait qu’El Watan soit un concurrent de Liberté, ainsi que le souligne la section syndicale, est secondaire par rapport à la collusion des patrons qui entendent mettre aux pas ceux qui se battent pour leurs droits et dissuader ceux qui songeraient à l’avenir de le faire. »

delci
20/04/2017, 05h24
"Les loups ne se dévorent entre eux." Ainsi disaient les anciens. ils avaient et ont toujours parfaitement raison.

Cookies