PDA

Voir la version complète : 3° republique Clemenceau contre Ferry


Sioux foughali
13/02/2005, 11h50
Juillet 1885, un débat à la Chambre des Députés

Discours de Jules Ferry, le 28 juillet 1885
« Vous nous citez toujours comme exemple, comme type de la politique coloniale que vous aimez et que vous rêvez, l'expédition de M. de Brazza. C'est très bien, messieurs, je sais parfaitement que M. de Brazza a pu jusqu'à présent accomplir son oeuvre civilisatrice sans recourir à la force; c'est un apôtre ; il paie de sa personne, il marche vers un but placé très haut et très loin ; il a conquis sur ces populations de l' Afrique équatoriale une influence personnelle à nulle autre pareille; mais qui peut dire qu'un jour, dans les établissements qu'il a formés, qui viennent d'être consacrés par l'aréopage européen et qui sont désormais le domaine de la France, qui peut dire qu'à un moment donné les populations noires, parfois corrompues, perverties par des aventuriers, par d'autres voyageurs, par d'autres explorateurs moins scrupuleux, moins paternels, moins épris des moyens de persuasion que notre illustre Brazza, qui peut dire qu'à un moment donné les populations n'attaqueront pas nos établissements ? Que ferez-v alors ? Vous ferez ce que font tous les peuples civilisés et vous n'en serez pas moins civilisés pour cela; vous résisterez par la force et vous serez contraints d'imposer, pour votre sécurité, votre protectorat à ces peuplades rebelles. Messieurs, il faut parler plus haut et plus vrai ! Il faut dire ouvertement qu'en effet les races supérieures ont un droit vis-à-vis des races inférieures ... (Rumeurs sur plusieurs bancs à l'extrême gauche.)

« Je répète qu'il y a pour les races supérieures un droit, parce qu'il y a un devoir pour elles. Elles ont le devoir de civiliser les races inférieures... (Marques d'approbation sur les mêmes bancs à gauche, nouvelles interruptions à l'extrême gauche et à droite.) La vraie question, messieurs, la question qu'il faut poser, et poser dans des termes clairs, c'est celle-ci : est-ce que le recueillement qui s'impose aux nations éprouvées par de grands malheurs doit se résoudre en abdication ? [...] Est-ce que, absorbés par la contemplation de cette blessure qui saignera toujours, ils laisseront tout faire autour d'eux ; est-ce qu'ils laisseront aller les choses; est-ce qu'ils laisseront d'autres que nous s'établir en Tunisie, d'autres que nous faire la police à l'embouchure du fleuve Rouge et accomplir les clauses du traité de 1874, que nous nous sommes engagés à faire respecter dans l'intérêt des nations européennes ? Est-ce qu'ils laisseront d'autres se disputer les régions de l' Afrique équatoriale ? Laisseront-ils aussi régler par d'autres les affaires égyptiennes qui, par tant de côtés, sont des affaires vraiment françaises ? (Vifs applaudissements à gauche et au centre. Interruptions.)

« Je dis que la politique coloniale de la France, que la politique d'expansion coloniale, celle qui nous a fait aller, sous l'Empire, à Saïgon, en Cochinchine, celle qui nous a conduits en Tunisie, celle qui nous a amenés à Madagascar, je dis que cette politique d'expansion coloniale s'est inspirée d'une vérité sur laquelle il faut pourtant appeler un instant votre attention: à savoir qu'une marine comme la nôtre ne peut pas se passer, sur la surface des mers, d'abris solides, de défenses, de centres de ravitaillement. (" Très bien! Très bien! " Nombreux applaudissements à gauche et au centre. ) L'ignorez-vous, messieurs ? Regardez la carte du monde... et dites-moi si ces étapes de l'Indochine, de Madagascar , de la Tunisie ne sont pas des étapes nécessaires pour la sécurité de notre navigation ? (Nouvelles marques d'assentiment à gauche et au centre.)[...]

« Rayonner sans agir, sans se mêler aux affaires du monde, en se tenant à l'écart de toutes les combinaisons européennes, en regardant comme un piège, comme une aventure toute expansion vers l'Afrique ou vers l'Orient, vivre de cette sorte, pour une grande nation, croyez-le bien, c'est abdiquer, et dans un temps plus court que vous ne pouvez le croire ; c'est descendre du premier rang au troisième et au quatrième. (Nouvelles interruptions sur les mêmes bancs. " Très bien! Très bien! " au centre.)"

Réponse de Georges Clémenceau, le 30 juillet 1885


« Je passe maintenant à la critique de votre politique de conquêtes au point de vue humanitaire. [...]" Nous avons des droits sur les races inférieures. " Les races supérieures ont sur les races inférieures un droit qu'elles exercent et ce droit, par une transformation particulière, est en même temps un devoir de civilisation. Voilà, en propres termes, la thèse de M. Ferry et l'on voit le gouvernement français exerçant son droit sur les races inférieures en allant guerroyer contre elles et les convertissant de force aux bienfaits de la civilisation. Races supérieures ! Races inférieures ! C'est bientôt dit. Pour ma part, j'en rabats singulièrement depuis que j'ai vu des savants allemands démontrer scientifiquement que la France devait être vaincue dans la guerre franco-allemande, parce que le Français est d'une race inférieure à l'Allemand. Depuis ce temps, je l'avoue, j'y regarde à deux fois avant de me retourner vers un homme et vers une civilisation et de prononcer : homme ou civilisation inférieure ! [...]

Je ne veux pas juger au fond la thèse qui a été apportée ici et qui n'est autre chose que la proclamation de la puissance de la force sur le Droit. L'histoire de France depuis la Révolution est une vivante protestation contre cette unique prétention. C'est le génie même de la race française que d'avoir généralisé la théorie du droit et de la justice, d'avoir compris que le problème de la civilisation était d'éliminer la violence des rapports des hommes entre eux dans une même société et de tendre à éliminer la violence, pour un avenir que nous ne connaissons pas, des rapports des nations entre elles. [...] Regardez l'histoire de la conquête de ces peuples que vous dites barbares et vous y verrez la violence, tous les crimes déchaînés, l'oppression, le sang coulant à flots, le faible opprimé, tyrannisé par le vainqueur ! Voilà l'histoire de votre civilisation ! [...] Combien de crimes atroces, effroyables ont été commis au nom de la justice et de la civilisation. Je ne dis rien des vices que l'Européen apporte avec lui : de l'alcool, de l'opium qu'il répand, qu'il impose s'il lui plaît. Et c'est un pareil système que vous essayez de justifier en France dans la patrie des droits de l'homme !

Je ne comprends pas que nous n'ayons pas été unanimes ici à nous lever d'un seul bond pour protester violemment contre vos paroles. Non, il n'y a pas de droit des nations dites supérieures contre les nations inférieures. Il y a la lutte pour la vie qui est une nécessité fatale, qu'à mesure que nous nous élevons dans la civilisation nous devons contenir dans les limites de la justice et du droit. Mais n'essayons pas de revêtir la violence du nom hypocrite de civilisation. Ne parlons pas de droit, de devoir. La conquête que vous préconisez, c'est l'abus pur et simple de la force que donne la civilisation scientifique sur les civilisations rudimentaires pour s'approprier l'homme, le torturer, en extraire toute la force qui est en lui au profit du prétendu civilisateur. Ce n'est pas le droit, c'en est la négation. Parler à ce propos de civilisation, c'est joindre à la violence, l'hypocrisie. »

mouda
13/02/2005, 16h20
Juillet 1885, un débat à la Chambre des Députés

Discours de Jules Ferry, le 28 juillet 1885
«»



Au vu de ton argumentaire sur le précédent sujet ‘’ fermé’

le discours ci-dessus affiché, est a mon avis plein de bons questionnements sera a n'en pas douter par toi utilisé a des fins mesquines…

Pourquoi ne pas commencer l'introspection par exemple à cette date :

1827 / 1 Janvier : - La Berbérie qui est composée, de trois Beyliks, du Sultanat d'Alger ainsi que d'une multitudes de tribus querelleuses, a une populations qui s'élève à environ 1.500.000 personnes. Alger est surtout, un repaire de pirates barbaresques, qui écument la méditerranée et les cotes méditerranéennes, chrétiennes.

Qui, je te concède ne serait pas plus objectif !


on connaît la chanson elle est vieille comme le monde des aigris,.. l’envie honore les morts pour insulter les vivants.

Je m’interroge !

Pourquoi le modo ferme un sujet pour accepter l’ouverture plus loin ‘’ la critique de la 3e République’’ qui débouche sur les mêmes options de controverses .. Alors que le précédent avait l’avantage d’une base actuelle… nous sommes en 2005, arrêtons de sortir les fantômes du placard…

J’ai eu occasion de voir la ligne ‘’ MORRICE ‘’ pour les très jeunes demandez à IRIJDA qui semblerait avoir connu l’époque ; peut être les lieux ? Pour nombre d’entre vous elle entoure la tête ‘’ la ligne’’ rien ne peu entrer …
Décidément , on ne peux jamais aborder le sujet des années de guerre sans que la démagogie s’installe, sans que les insultes fusent
Je vais m’en retourner sur un forum Français ‘’ mes Frères ‘’ celui-ci est trop sectaire a mon goût.. Communautarisme quand tu nous tiens.
Pour beaucoup ! « bien sur pas tous, ils se reconnaîtrons » il est patent que :
La liberté est loin d’être un fait en Algérie, et dans vos têtes d’Algériens . Il n’y a plus que cela d’Algérien en vous, la haine de l’autre, et du pays d’accueil, mes parents ont su me préserver de se grand malheur..
J’ai lu sans pouvoir répondre que ‘’l’ARABE ’’ est maltraité en France
Ne criez pas à qui veut l’entendre que l’arabe est mal considéré ‘’ ici’’ . lorsque l’arabe se conduit comme un civilisé, il n’est pas plus rejeté qu’un autre, je n’ai jamais souffert de cet état de fait..
Ce peut être par le fait que je ne fait Ch…. Personne, ne vole, ne brûle de voiture, ne taque pas, des meilleurs et j’en passe, n’exige pas tout au titre de… NE SUIS TOUT SIMPLEMENT QU’ UN FRANÇAIS PARMIS D’AUTRES FRANÇAIS .. Faisant face aux obligations de tout citoyen lambda se bagarre pour conserver son emploi, Comme tout un chacun avec ses emmerdes, mais qui s’efforce bien simplement, bien normalement de vivre comme, et avec son voisin Dupont..
Dites vous bien que lorsque Dupont se comporte comme MOMO l’excité , il est en bute avec la société de même façon, c’est pas MOMO qui dérange, c’est l’excité
Arrêtez de chialer, demandez à MEA-CULPA ‘’ lui qui connaît le confiteor ’’la meilleur façon de battre sa CULPE

mea-culpa
13/02/2005, 18h25
mouda : « La liberté est loin d’être un fait en Algérie, et dans vos têtes d’Algériens . Il n’y a plus que cela d’Algérien en vous, la haine de l’autre, et du pays d’accueil, mes parents ont su me préserver de se grand malheur.. »

Quelle chance ! malheureusement nous pauvres algeriens tetes de mules on n’a pas eu la chance d’avoir des parents comme les tiens ! depuis hier qu’on s’acharne a te faire comprendre que vouloir rendre justice a nos morts et a notre histoire n’a rien de haineux, tu t’entête a ne comprendre que ce que t’as envie de comprendre. Montre moi un seul passage ou l’un de nous a été haineux ou raciste envers la France, le sujet précèdent parlait d’une loi qui traitait des bourreaux comme des héros, si toi tu ne trouve pas que c’est scandaleux, alors tu ne trouverais certainement pas scandaleux quand on commencerait a faire l’éloge de Hitler ! L’hypocrisie est un regrettable défaut, penses-y.

mouda : « 1827 / 1 Janvier : - La Berbérie qui est composée, de trois Beyliks, du Sultanat d'Alger ainsi que d'une multitudes de tribus querelleuses, a une populations qui s'élève à environ 1.500.000 personnes. Alger est surtout, un repaire de pirates barbaresques, qui écument la méditerranée et les cotes méditerranéennes, chrétiennes. »

Je te conseille de relire un peu l’histoire, la population de l’algerie s’élevait (ou plutôt baissait !) a un million cinq cents ? elle est bien bonne celle la. Si on prend en compte le fait que le taux de natalité a Baisse après 1830, et que au moins 1 million cinq cents personnes sont mortes entre 54 et 62, alors la attends, je suppose que le peuple Algerien est mort même avant l’indépendance. Hahaha, j’aime bien ton humour!

Mon vieux en 1830 la population de l’algerie s’élevait a plus de 4 millions d’habitant, en 1890 elle avait baisse de 2 millions, je me demande ou est ce que ces deux millions sont partis ?????? j’y pense j’y pense, ça me creuse la tête, mais j’ai pas de reponse, comment la moitie d’un peuple peut disparaître comme ça !!!!!!!!!!!!!!!!!!


Et puis, même si toute l’algerie était un royaume barbare, ce qui n’est pas vrai biensure, ceci donnerait il le droit a qui que ce soit de faire ce que la France a fait……….et ben et ben, je me rend compte que bush n’est pas aussi méchant que ça!


mouda : « Je vais m’en retourner sur un forum Français ‘’ mes Frères ‘’ celui-ci est trop sectaire a mon goût.. Communautarisme quand tu nous tiens. »

oh la la, tu vas me faire pleurer, juste quand on commence a sympathiser toi et moi !

Bye bye cher mouda,

mene
13/02/2005, 23h26
Mouda,
Je ne voudrais pas m`etaler avec toi sur le sujet. Je trouve que la reponse de Mea-Culpa a ete tres clair.

Quant a ces arabes qui volent et qui brulent les voitures, il est tres facile de les juger et de les condamner, surtout lorsque papa et maman ne viennnent pas de cette classe defavorisee, ou ont pu eleve leur niveau de vie.

Sioux foughali
14/02/2005, 00h27
Oh là Mouda,

Ce n'est pas moi qui ai fermé le sujet .

J'ai donc voulu apporter cette piece puisque le debat sur les ideaux de la 3 ° republique avait été lancé...

Et pour dire en effet que la 3 ° republique ce n'etait pas que Ferry.....et que donc il y avait aussi du bon dans la 3° republique en particulier grace à Clemenceau.

amravedh
14/02/2005, 12h20
Et pour dire en effet que la 3 ° republique ce n'etait pas que Ferry.....et que donc il y avait aussi du bon dans la 3° republique en particulier grace à Clemenceau.

c'est pas clemenceau qui etait le representant de la III reublique en Algerie, c'etait Ferry.
La laicisation de l'Algerie c'etait Ferry et la theorie des races superieures( porteuses d'ideaux laiques) et des races inferieures( porteuses d'ideaux religieux).

mouda
14/02/2005, 20h00
Oh là Mouda,

Ce n'est pas moi qui ai fermé le sujet .
ai donc voulu apporter cette piece puisque le debat sur les ideaux de la 3 ° republique avait été lancé...
Et pour dire en effet que la 3 ° republique ce n'etait pas que Ferry.....et que donc il y avait aussi du bon dans la 3° republique en particulier grace à Clemenceau.

(......) Ce n'est pas moi qui ai fermé le sujet .

....Dont acte

....D’autant que j’ai avec plaisir constaté que le sujet incriminé est a nouveau ‘’ouvert’’
..Sous ce nouveau jour, je considère que ma position n’est pas juste, ni justifiée.

Je suppose qu’entre personnes de bonnes compagnies nous pourrons continuer a débattre.

Un préalable: je considère la colonisation, la guerre d’Algérie comme étant a condamner sans réserve..
Mise au point, afin que l'on ne me prête pas de fausses inclinaisons
A+

Cookies