PDA

Voir la version complète : Amrane Ait Hamouda : Nous allons travailler pour les oubliés de l’Etat


zwina
27/04/2017, 08h23
La liste d’Alternative Citoyenne, menée par Nordine Aït Hamouda, a entamé sa campagne électorale dans la daïra de Bouzeguène.

Nordine Aït Hamouda ouvre le bal à Bouzeguène
En compagnie de tous les candidats de sa liste et sous le slogan «Fraternité, union, démocratie et liberté», Nordine Aït Hamouda a entamé ses rencontres de proximité dans les communes d’Ifigha, Illoula, Idjeur, puis Béni Ziki, pour clôturer la première journée officielle de la campagne avec un meeting au chef-lieu de la commune de Bouzeguène.

Le meeting a commencé à 16h, au centre culturel, en présence de l’ex-wali de Tizi-Ouzou, M. Chekini Mnd Said et d’une foule très nombreuse. Après une minute de silence à la mémoire des martyrs, les candidats se sont succédé pour prendre la parole. Dr Mohand Amokrane Ameur dira : «Nous avons décidé de participer aux législatives du 4 mai, pour mettre en œuvre nos idées et concrétiser notre rêve de redonner à l’histoire et à la Kabylie la place qu’elles méritent.

Nous allons travailler pour les oubliés de l’Etat, les vrais moudjahidine et ayants droit. C’est d’ailleurs pour cela que la fondation Amirouche est née. Nous voulons faire profiter les jeunes du savoir et courage du fils du colonel Amirouche qui a toujours été présent durant la décennie noire. Au lieu de quitter le pays, il a préféré mener le combat en Kabylie. Les jeunes ne croient plus aux discours et promesses politiques et nous devons les convaincre que le seul moyen de régler leurs problèmes c’est la politique, mais dans le respect et l’écoute».

Le SG de la fondation Amirouche assurera quant à lui que «le 4 mai sera le début d’une nouvelle ère pour la Kabylie». Il rappellera tous les projets qui tiennent à cœur l’Alternative Citoyenne : «Nous voulons réhabiliter l’histoire du pays dans les programmes scolaires et apprendre aux jeunes le rôle de la willaya lll durant la guerre de libération nationale. Nous disons qu’il faut un véritable plan Marshall pour la Kabylie, augmenter l’aide à l’habitat rural à 100 au lieu de 70 millions et exonérer d’impôts 10 ans au lieu de 3 ans les jeunes qui veulent investir.

La Kabylie doit apprendre à investir et créer des richesses», préconise Nordine Aït Hamouda. Le tête-de-liste d’Alternative Citoyenne insiste sur le rôle de l’histoire pour mieux planifier l’avenir : «Face aux problèmes auxquels nous sommes confrontés, nous n’avons que la politique pour sauver le pays. Avec notre programme, nous voulons nous occuper de la Kabylie. Notre cheval de bataille c’est l’investissement et notre région a énormément de potentialités, notamment sa jeunesse.

Mais la Kabylie a besoin de stabilité et d’union», ajoutera Nordine Aït Hamouda. Il conclura : «Il faut élire des députés qui ont le courage de parler, qui peuvent assumer la lourde responsabilité et la confiance que les citoyens leur ont accordées. Choisissez donc ceux qui ne sont pas à vendre, ceux qui ne vous trahiront jamais, ceux qui seront à l’APN pour défendre vos droits». Il sera suivi de Mohand Said Chekini, ex-wali de Tizi-Ouzou et ex-condamné à mort, qui a appelé les jeunes, présents en force, «à l’union et au meilleur choix pour une Algérie meilleure»

Depeche de Kabylie

Cookies