PDA

Voir la version complète : Voter avec le larynx


Océane
28/04/2017, 19h29
C’est la dernière semaine avant le scrutin du 4 mai, organisé autour d’un thème qui peut sembler bruyant au départ : «Semma3 soutek». Slogan très bien choisi, car il ne s’agit pas d’écouter ce que les Algériens disent, mais simplement pour eux d’émettre un son, qui ne sera pas forcément pris en compte. S’exprimer, dans un cadre précis, c’est-à-dire choisir quelques dizaines d’élus parmi une profusion d’affiches vantant tout et n’importe quoi, la justice, le paradis, les bananes gratuites pour les familles nombreuses ou, comme l’a prophétisé le ministre de l’Industrie, pour pouvoir «bientôt acheter des jeans algériens à Paris».
Pourquoi à Paris ? Probablement parce qu’il y est résident entre deux inaugurations d’une usine de sucre ou de trottinettes ici. Sauf qu’au moment où l’expression est exigée des citoyens sur cette dernière ligne droite qui sépare l’électeur de la tranquille reconduction des forces en présence, tombe le classement de l’Algérie sur l’échelle de la liberté de la presse. Sans surprise, elle chute lourdement à la 134e place mondiale, perdant 15 places ces deux dernières années.
On ne sait pas qui féliciter pour cet excellent résultat, la DGSN, Tartag, la Justice, le Président ou Hamid Grine, qui a beaucoup travaillé en ce sens. On oubliera demain ce classement, mais pas ce paradoxe : comment s’exprimer quand la liberté d’expression est menacée par ceux-là mêmes qui demandent à chacun de s’exprimer ? On en revient au cahier des charges, cadré comme une usine de montage de véhicules, s’exprimer mais pour choisir la couleur de la voiture et la garniture des sièges, pas pour se mêler du moteur.
D’ailleurs, suivant les consignes de la centrale, l’imam de la Grande Mosquée d’Alger vient de s’exprimer et a été clair : «Si vous ne votez pas, notre pays sera envahi.» Par qui ? Macron, Trump ou le diable en personne ? L’imam ne l’a pas détaillé mais lui au moins a compris le slogan officiel, samma3 soutek. En plus, il a des haut-parleurs à sa disposition.

Chawki Amari
El Watan
27/04/2017

Bachi
28/04/2017, 20h23
«Semma3 soutek» a ba !
ca sonne comme le fameux erfed rassek a ba de Boutoz dans le temps...

Ces trucs sont un très mauvais présage.

Slimane53
28/04/2017, 21h10
samma3 soutek ou samma3 touzek ?

hben
28/04/2017, 21h51
Mdr!!!

sako
29/04/2017, 07h15
« Semma3 soutek .. » سمّع صوتك

Cela me fait penser aux élections présidentielles en Egypte avec le fameux slogan " كمّل جميلك" qui a propulsé le dictateur Sissi au pouvoir.

elfamilia
29/04/2017, 08h03
« Semma3 soutek .. » سمّع صوتك

MANSOTICH مانسوطيش


tcqvHqbQV94


En 5 minutes il a dit infiniment mieux que des semaines de compagnes à coup de milliards ; 5 minutes de vérité Vs des décennies de mensonges ; En 5 minutes il a remis les pendules à l'heure après des semaines de dénigrements contre ceux qui ne votent pas. Plus d'un million de vues en moins de 24 heures ! Or, combien ont suivi la compagne électorale des semaines durant ? :lol:

tawenza
29/04/2017, 08h42
merci familia...
talent pur
algérien dur

Cookies