PDA

Voir la version complète : Algérie: Le taux de change du dinar a joué le rôle d'amortisseur depuis le début de la chute des prix du pétrole


katiaret
30/06/2017, 07h58
Le taux de change de la monnaie nationale vis-à-vis du dollar américain a joué un rôle d'amortisseur et de première ligne de défense depuis le début de la chute des prix du pétrole, et ce, pour maintenir les équilibres macroéconomiques du pays, a indiqué jeudi à Alger le gouverneur de la Banque d’Algérie, Mohamed Loukal.
"Face à la détérioration des fondamentaux de l'économie nationale, la Banque d'Algérie a procédé à une dépréciation du taux de change du dinar vis-vis du dollar de près de 20%.
Le taux de change a donc joué dans une large mesure son rôle d'amortisseur et de première ligne de défense", a souligné M. Loukal lors de son intervention à l'ouverture du Meeting africain sur l'économétrie qui se tient du 29 juin au 1er juillet à Alger qui rassemble des experts de la finance africains et d'autres pays.
Soulignant l'impact "assez significatif" de la crise pétrolière mondiale sur les équilibres macroéconomiques du pays, M. Loukal a précisé qu'à l'instar de la plupart des pays exportateurs des hydrocarbures, la forte chute des prix du brut, commencée à la mi-2014, avait eu un "impact considérable" sur les équilibres macro-économiques de l'Algérie en rappelant que les déficits budgétaires ont atteint 15,3% du PIB en 2015 et 13,7% en 2016.

Dans la sphère monétaire, les déficits de la balance des paiements se sont traduits par une contraction des ressources des banques, réduisant la liquidité bancaire de près de 67% en 2 ans, ce qui a amené la Banque d'Algérie à réactiver les instruments classiques de refinancement, a-t-il fait savoir.

APS

zek
30/06/2017, 10h10
Le fait d'avoir déprécier le dinar de 20% par rapport au dollars a sauvegardé des milliards de dollars de reserve de change qui aurait servi uniquement à soutenir le dinar à un cours administratif qui ne refléte en rien la réalité de l'économie.

Cookies