PDA

Voir la version complète : Sommet France-Afrique: Bouteflika est à Cannes


morjane
14/02/2007, 14h37
Le président de la République s’envolera aujourd’hui vers la France pour prendre part au 24e sommet France-Afrique qui se tiendra, jeudi et vendredi, à Cannes.

«L’Afrique et l’équilibre du monde» sera le thème de cette conférence qui sera marquée par la présence d’une trentaine de chefs d’Etat et de gouvernement d’Afrique.

Le président de la République avait été invité par son homologue français à ce sommet qui sera le dernier pour Jacques Chirac en tant que président de la République française.

Ce 24e sommet sera l’occasion pour les officiels français pour tenter de reconquérir le continent noir considéré depuis des décennies comme une «chasse gardée» de la France. La France rencontre ces dernières années, en effet, une concurrence acharnée de la part des grandes puissances qui sont attirées vers l’Afrique qui dispose de grandes réserves de matières premières (pétrole, gaz, phosphate, or, diamant...).

La Grande-Bretagne, les Etats-Unis, l’Allemagne, le Japon et dernièrement la Chine voient en Afrique un terrain à conquérir à n’importe quel prix pour s’assurer d’avoir des matières premières pour leurs économies en constant développement.

La France a déjà lancé une opération de séduction des chefs d’Etat africains pour contrer les offensives des autres grandes puissances. Hier, le chef de la diplomatie française a déclaré que la France restera «l’avocat inlassable» de l’Afrique qui est un continent promis à devenir la «nouvelle frontière du XXIe siècle». Il a affirmé que l’équilibre mondial dépend du développement et de la stabilité de l’Afrique. Jacques Chirac a, pour sa part, salué lundi à Paris «une Afrique qui gagne». «Vous incarnez cette Afrique du renouveau. Celle qui évolue sans se renier, une Afrique en mouvement, qui change, qui bouge, qui gagne», a lancé Chirac à l’adresse de 60 scientifiques, chefs d’entreprises, artistes africains, venus de 40 pays africains pour participer à un forum organisé à l’initiative du président français.

Mais à l’autre bout de Paris, des ONG françaises, qui ont organisé un «contre-sommet France-Afrique», ont vivement dénoncé les «ingérences» de la France dans le continent noir.

«Comment la France peut-elle dire qu’elle est pour la démocratie en Afrique alors qu’elle soutient des dictateurs qui bafouent les droits de leur peuple», s’est exclamée Odile Biyidi, présidente de l’association «Survie», à l’origine de ce «Sommet citoyen France-Afrique», alternatif au sommet de Cannes. Les participants ont lu un appel de la société civile africaine pour «en finir avec les errements de la Françafrique» et pour un «nouveau contrat de générations».

Par Le Quotidien d'Oran

Cookies